Reportages

Coronavirus – Quand Evan Furness s’entraîne avec Daniil Medvedev pendant le confinement

Au début du mois, nous avions évoqué le confinement d’Evan Furness (n°548), jeune joueur français de 21 ans qui est confiné à Valbonne, dans le sud du pays, avec sa compagne Fiona Ferro (n°53). Le Breton a répondu à nos confrères du quotidien L’Equipe, partageant une activité singulière qu’il pratique depuis l’arrêt du tennis : s’entraîner avec Daniil Medvedev (n°5).


Au départ, Evan Furness (n°548) jouissait d’un court d’entraînement pour taper la balle avec sa compagne, la joueuse française Fiona Ferro (n°53). Déjà privilégié comparé à d’autres joueurs, le membre de l’Elite Tennis Centre a eu encore plus de chance. En effet, il peut s’entraîner, plusieurs fois par semaine, avec un joueur de haut rang : le Russe Daniil Medvedev (n°5) ! Interrogé par nos confrères du quotidien L’Equipe, le Breton a expliqué comment il en était venu à devenir sparring partner d’un des meilleurs joueurs au monde, entraîné par le Français Gilles Cervara. « Depuis septembre, je m’entraîne à l’Elite Tennis Center, le centre de Jean-René Lisnard, comme Daniil et Gilles », a expliqué Furness. « Je m’entraîne avec Dan dès qu’il est sur Cannes, donc assez régulièrement. Il y a aussi Hugo Grenier (243ème mondial, ndlr). On est les deux sparrings de Dan dès qu’il revient. Quand il y a eu l’annonce du confinement, j’ai décidé de rester chez ma copine, Fiona Ferro, à Valbonne. Et comme Daniil et Gilles avaient loué une maison dans le coin, avec un court de tennis privé, je fais l’aller-retour pour m’entraîner avec eux environ quatre fois par semaine. »

Concernant la surface du terrain d’entraînement, nous sommes loin de la terre battue sur laquelle les joueurs auraient dû évoluer en cette période printanière. « C’est un quick », a révélé le jeune tricolore. « Ce n’est pas incroyable pour les jambes et les genoux, c’est assez traumatisant comme surface, mais quand il n’y a que ça, on fait avec. Gilles m’a dit que Daniil avait gagné un Challenger à Saint-Rémy-de-Provence sur cette surface il y a quelques années (en 2016, ndlr). Même moi ça faisait très longtemps que je n’avais pas joué dessus. » Quant au rôle joué par Evan Furness dans ces séances de coaching avec Daniil Medvedev, apparemment cela va plus loin qu’un simple rôle de sparring classique. « C’est un entraînement entre deux joueurs », a-t-il assuré. « Quand Gilles a envie de travailler des trucs spécifiques, il met en place des exercices qui vont faire bosser Daniil dans certaines situations, mais je n’ai jamais senti que j’étais un simple sparring. Gilles a deux joueurs sur le terrain et il essaye d’aider les deux au mieux, il nous donne des conseils à tous les deux. Forcément, il est toujours un peu plus attentif à Daniil parce que c’est celui qu’il suit en permanence, mais c’est vraiment un entraînement classique. Mes coaches (Bruce Gorregues et Thierry Guardiola, ndlr) sont en contact avec Gilles tout le temps. Il sait ce qu’il faut me faire travailler. »

Dz1Zf6SUYAESjQe

Dans ce cas, nous sommes en droit de nous demander ce qu’apporte à un joueur classé au-delà de la 500ème place mondiale de s’entraîner avec le n°5 au classement ATP. « Si je joue tous les jours avec Daniil, je progresse plus vite que si je joue tous les jours avec un joueur de mon classement », a expliqué Furness. « Il me pousse plus. Ce sont plein de petits pourcentages qui font qu’il faut être plus rapide, plus attentif, plus entreprenant sinon on se fait manger. Il y a une marge de progression plus importante quand on joue régulièrement avec des joueurs comme ça. Après, la différence de niveau n’est pas non plus incroyable. Ce sont des petits détails qui obligent à être un peu plus concentré. » En cette période de crise, les deux joueurs doivent faire très attention à ne pas propager le virus, et donc des précautions sont à prendre. « Je fais vachement attention », a déclaré le Breton concernant le virus. « On ne s’est pas serrés la main une seule fois avec Daniil et Gilles. On fait gaffe. Je me lave les mains avant d’entrer sur le terrain, je me les relave en sortant. On essaye de ne pas être trop proches les uns des autres, on garde nos distances. Ce sont des réflexes qu’on n’a pas forcément. Je peux avoir tendance, une fois qu’il y a une routine, à oublier, mais Gilles fait toujours vachement attention. On a pris énormément de précautions. »

EO_xvPcX0AA85Eo

Enfin, Evan Furness s’est une nouvelle fois exprimé sur la situation financière d’un joueur classé au-delà de la 500ème place mondiale. Dans son cas, on doit faire un calcul sur ses déplacements en tournoi, les dépenses et les rentrées d’argent, qui sont inexistants depuis le début u mois de mars. « C’est une situation compliquée pour moi », a-t-il avoué. « Je ne vais pas gagner d’argent pendant un certain temps, je vais devoir continuer à payer mon loyer et les coaches quand l’entraînement va reprendre. Donc ça serait le bienvenu, si ça ne défavorise pas d’autres personnes. Je calcule mon année, en termes de dépenses, à environ 50 000 euros. Tout compris : ma structure d’entraînement, les déplacements, les hôtels, les cordages, etc. Il faut essayer d’être le plus malin possible. S’il y a une série de trois 15 000 $ en France et une série de trois 15 000 $ aux États-Unis, il faut réfléchir si le voyage vaut le coup, quel est le tableau le plus faible, où faire le plus de points, etc. Pour, à la fin de l’année, économiser quelques milliers d’euros. »

Crédit photos : @sports_ouest, @FFTennis, @OpenBlotRennes

À LIRE AUSSI :

Quand Novak Djokovic se fait remonter les bretelles par le 874ème joueur mondial !

Coronavirus – La situation des entraîneurs vue à travers le regard de Sam Sumyk

3 réflexions au sujet de “Coronavirus – Quand Evan Furness s’entraîne avec Daniil Medvedev pendant le confinement”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s