Interviews

Rencontre avec… Evan Furness

Loin du tumulte de l’Australian Open, nous vous proposons ce mardi une interview d’un jeune joueur français, qui a débuté l’année tambour battant. En effet, Evan Furness (n°466), âgé de seulement 20 ans, a remporté un des premiers tournois de la saison 2019 sur le circuit ITF World Tennis Tour, au tournoi M25 (25 000 $) de Hong Kong, en Chine. C’était il y a un peu plus d’une semaine. Cinq victoires d’affilée, de quoi commencer l’année avec le plein de confiance pour le Breton, qui va aussi tenter cette année de progresser en Challenger. Partez avec nous à la découverte d’un joueur plutôt réservé mais qui sait où il veut aller, sans brûler les étapes.

49344790_1232854363544591_708724175694462976_n.jpg


Bonjour Evan, pouvez-vous nous dire d’où vous venez, quel a été votre parcours depuis vos débuts chez les jeunes jusqu’à aujourd’hui ?

Bonjour. Je suis né à Pontivy, en Bretagne. J’ai commencé le tennis avec mon père (qui a été classé -15) et ensuite, à 16 ans, j’ai intégré l’INSEP. Cela fait maintenant trois ans que je suis au CNE.

c3bbubtwqaubbneAvec qui vous entraînez-vous au quotidien ? Avez-vous un coach qui vous suit sur les tournois ou devez-vous trouver des partenaires d’entraînement ?

Depuis le mois de septembre, je m’entraîne avec Jerôme Potier. Et sur les tournois, soit je suis seul, soit avec lui. Je m’entraîne tout simplement avec les autres joueurs du tournois quand mon entraîneur n’est pas là.

Vous avez remporté votre premier tournoi professionnel à Faro, au Portugal (15 000 $) l’année dernière. Qu’avez-vous ressenti au moment de soulever votre premier trophée pro à seulement 19 ans ?

C’était super de commencer l’année par une victoire, j’avais fait de très bons matchs cette semaine-là et cela m’avait fait du bien de repartir avec la coupe.

da2wqiwx4aazbraCette victoire vous a-t-elle donné de la confiance pour la suite ? Vos attentes ont-elles été plus élevées ?

Non, pas vraiment. Cela ne change pas grand chose, je reste sur la même ligne de conduite, avec mes certitudes et mes objectifs.

Vous avez pourtant dû attendre novembre et le tournoi de Yaounde, au Cameroun (25 000 $), pour jouer à nouveau une finale. Que vous a-t-il manqué entre temps ?

Eh bien, j’ai fait seulement deux tournois entre mes deux finales, donc je trouve que sur quatre tournois, faire deux fois une finale c’est quand même pas mal. (rires)

Il y a à peine une semaine, vous vous êtes à nouveau imposé, à Hong Kong (Chine, M25), lors de votre premier tournoi de l’année. Parlez-nous un peu de votre préparation avant le début de la saison et de vos sensations lors de ce tournoi.

Je suis super content. J’ai fait deux grosses semaines de préparation foncière, avec beaucoup de travail aérobique.

46884374_1205022916327736_2832187411637731328_nComment vivez-vous les changements qui s’opèrent dès cette année sur le circuit ITF ? Vont-ils changer votre approche des tournois, des matchs ou même votre programmation ?

Foncièrement, cela ne vas pas changer grand chose. Il faut passer par chaque étape (d’abord les tournois Futures, puis les Challenger et enfin le circuit ATP). On ne peut plus sauter les étapes, c’est tout mais bon, il faut un peu de temps pour que le circuit se mette en place et que tout le monde s’habitue.

Vous êtes aujourd’hui classé 466ème à l’ATP, accordez-vous une réelle importance au classement ? Pensez-vous pouvoir passer la barre du Top 400 dans les semaines à venir ?

C’est compliqué, il faut pouvoir jouer des tournois Challenger pour augmenter ce classement. On verra si mes résultats en tournois ITF me le permettront à l’avenir.

Comme tous les joueurs de tennis, vous devez rêver un jour disputer un tournoi du Grand Chelem. Quel serait, parmi les quatre, votre préféré et pourquoi ?

Je dirais Roland-Garros, bien sûr. Pour la simple et bonne raison que je suis Français.

dwaqvlku0aafnmxPour finir, pouvez-vous nous donner votre programme pour les semaines à venir ? Quels seront vos prochains tournois et quels sont vos objectifs pour cette nouvelle saison ?

Je serai cette semaine en France, au tournoi ITF de Bressuire (M15). Puis je vais enchaîner avec les tournois Challenger de Rennes (du 21 au 27 janvier) et de Quimper (du 28 janvier au 3 février).

Merci Evan d’avoir accepté de répondre à nos questions, nous vous souhaitons le meilleur pour cette saison 2019 !

Propos recueillis par Yannick Giammona pour « Jeu, Set Et Match »
Publicités

3 réflexions au sujet de “Rencontre avec… Evan Furness”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s