Reportages

Victoire tardive pour Nadal, Schwartzman le magnifique, la fraîcheur de Swiatek et le hot shot de Thiem : les insolites de Roland-Garros #10

Retour sur un mardi de folie du côté de Roland-Garros ! Si Rafael Nadal a conclu cette journée très tard dans la nuit, c’est parce que Diego Schwartzman a été exceptionnel en quarts de finale. Par ailleurs, la jeune polonaise Iga Swiatek nous a démontré qu’elle avait encore la fraîcheur de ses 19 ans, alors que Dominic Thiem – malgré une défaite forcément douloureuse – a signé le point du jour…


Jamais Rafael Nadal n’avait fini aussi tard Porte d’Auteuil

On ne compte plus les records détenus par Rafael Nadal (n°2) à Roland-Garros. Ce mardi soir, ou plutôt très tôt ce mercredi matin, il en a établi un nouveau : celui du match qui s’est joué et terminé le plus tard Porte d’Auteuil ! Sous le nouveau toit du Court Philippe-Chatrier, le Majorquin a ainsi scellé sa qualifications pour les demi-finales en battant le jeune italien Jannik Sinner (n°75) en trois sets 7-6 (4), 6-4, 6-1 aux alentours de 1h30 du matin, après 2h48 de match. Seul ce toit et les night sessions, qui auront lieu à partir de 2021, permettront peut-être de battre ce record… qui a été rendu possible par la pluie, qui lundi avait repoussé le dernier huitième de finale féminin entre la Tunisienne Ons Jabeur (n°35) et l’Américaine Danielle Collins (n°57), qui a dû être ajouté au programme des quarts prévus ce mardi.

Diego Schwartzman, petit mais costaud !

En se qualifiant pour les demi-finales de Roland-Garros ce mardi, Diego Schwartzman (n°14) s’est assuré une place dans le Top 10 au prochain classement ATP. Ce qui fait ressortir une statistique surprenante : l’Argentin sera le joueur le plus petit en taille à faire partie des dix meilleurs joueurs au monde ! En effet, du haut de son mètre 70, il sera loin des grandes tiges qui l’accompagnent sur le circuit. Notez que depuis 1081, aucun autre joueur aussi petit est entré dans le Top 10. Pour trouver un joueur plus petit que Schwartzman qui a réalisé la même performance, il faut ainsi remonter 39 ans en arrière avec Harold Salomon, qui mesurait de son côté 1m68. Comme quoi, l’Argentin est petit, mais costaud !

Iga Swiatek, la fraîcheur d’une adolescente

Après chaque rencontre, les vainqueurs sont interviewés sur le court à Roland-Garros. La Polonaise Iga Swiatek (n°54), qui s’est qualifiée ce mardi soir pour les demies, n’a pas échappé à cet exercice. Seulement, à la fin de son interview, réalisée par Marion Bartoli, elle nous a rappelé qu’elle n’a que 19 ans. Avec toute la fraîcheur qui caractérise une adolescente, elle a demandé à l’ancienne joueuse française, et au public présent dans les tribunes du Court Philippe-Chatrier, si Rafael Nadal (n°2) allait entrer sur le court après elle. Et elle semblait ravie de savoir que, même si l’heure était tardive (quasiment 22h30), son idole allait tout de même avoir le droit de disputer son quart de finale contre l’Italien Jannik Sinner (n°75) !

La France, un pays qui réussit à Nadia Podoroska

L’Argentine Nadia Podoroska (n°131), qui s’est qualifiée ce mardi pour les demi-finales de Roland-Garros, connaît bien la France. En effet, c’est un pays qui lui réussit dans ses résultats sportifs. Le premier 25 000 dollars qu’elle a gagné dans sa carrière ? C’était à Denain, dans la banlieue de Valenciennes, en 2016. Le deuxième ? À Périgueux, en Dordogne, en 2018. Cette année, elle a encore gagné à Petit-Bourg, en Guadeloupe. Et le mois dernier, elle a remporté son premier 60 000 dollars à Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine. D’ailleurs à Saint-Malo, contre la qualifiée lettonne Diana Marcinkevica, la joueuse argentine a entamé une folle série de treize victoires d’affilée. Cinq pour s’adjuger le trophée en Bretagne, puis trois lors des qualifications Porte d’Auteuil et enfin cinq dans le tableau principal. Elle a donc déjà gagné sept matches à Paris, mais elle ne ressent aucune fatigue. « Je me sens fraiche, je n’ai pas joué des matches très longs », a-t-elle notamment déclaré en conférence de presse.

Les quatre semaines magiques de Diego Schwartzman

Nous en avons déjà parlé : ce mardi, Diego Schwartzman (n°14) s’est qualifié pour les demi-finales de Roland-Garros en éliminant Dominic Thiem (n°3) en cinq sets 7-6 (1), 5-7, 6-7 (6), 7-6 (5), 6-2 en quarts. Ce résultat incroyable pour l’Argentin vient en point d’orgue à quatre semaines de compétition de haute voltige, où il joue certainement le meilleur tennis de sa carrière. En effet, Schwartzman a déjà joué sa première finale en Masters 1000 à Rome, en enregistrant sa première victoire sur un membre du Top 5 grâce à la bataille gagnée face à Rafael Nadal (n°2). Par ailleurs, en battant l’Autrichien, il a également enregistré sa première victoire sur un Top 5 en Grand Chelem et jouera sa première demie à ce niveau. Enfin, tout cela lui permet d’entrer dans le Top 10 au classement ATP pour la première fois de sa carrière. Rien que ça !

Le saviez-vous ? Danielle Collins est entraînée par…

Un ancien joueur espagnol, retraité depuis peu ! En effet, il s’agit de Nicolas Almagro, qui a atteint les quarts de finale à Roland-Garros trois fois en 2008, 2010 et 2012. Il avait également atteint son meilleur classement, une 9ème place mondiale, en 2011. Après s’être à son tour qualifiée pour les quarts ce mardi, l’Américaine Danielle Collins (n°57) a ainsi expliqué ce que l’Ibère lui apportait dans son jeu, notamment sur terre battue. « Il comprend parfaitement ce que je ressens à chaque instant sur le terrain, il a été dans des situations comme la mienne à plusieurs reprises », a-t-elle confié en conférence de presse. « Je sens qu’il a un grand impact sur mon jeu et je suis très reconnaissante de l’avoir avec moi. » À voir désormais si elle pourra faire mieux que son coach en atteignant les demi-finales pour la première fois en Grand Chelem.

Le point du jour, signé Dominic Thiem

Malgré la défaite en quarts de finale de Roland-Garros, Dominic Thiem (n°3) nous a une fois de plus offert du beau jeu ! En témoigne ce point, où il démontre toute sa science du jeu sur terre battue, et qui termine par le coup le plus en vogue sur cette édition 2020 : une amortie…

Crédit photos : @ESPNtenis, @JJlovesTennis

À LIRE AUSSI :

Djokovic et la juge de ligne, Mahut s’énerve pour un crachat, Zverev testé négatif au Coronavirus : les insolites de Roland-Garros #9

Thiem fait l’éloge de Gaston, Zverev aurait joué malade, le hot shot de Swiatek : les insolites de Roland-Garros #8

3 réflexions au sujet de “Victoire tardive pour Nadal, Schwartzman le magnifique, la fraîcheur de Swiatek et le hot shot de Thiem : les insolites de Roland-Garros #10”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s