Reportages

US Open – Au-delà des polémiques, la surprise de la première semaine se nomme Tsvetana Pironkova

Cet US Open, premier Grand Chelem de l’ère Covid, ne cesse de faire parler de lui à cause des polémiques liées au Coronavirus et au test positif du Français Benoît Paire (n°23). de quoi nous faire oublier les belles histoires dont recèlent souvent les Majeurs, et dont cette édition particulière ne manque pas. Prochaine adversaire d’Alizé Cornet (n°56) en huitièmes de finale, la Bulgare Tsvetana Pironkova est une des bénéficiaires de ce retour chaotique du tennis au niveau mondial.


Son dernier tournoi du Grand Chelem remontait à Wimbledon en 2017, où elle avait perdu au deuxième tour face à la Danoise Caroline Wozniacki. Depuis, la Bulgare Tsvetana Pironkova est devenue maman d’un petit garçon prénommé Alexander, elle a créé sa ligne de vêtements de sport mais la compétition lui manquait trop. Voilà comment elle a effectué son retour lors de cet US Open si spécial, bénéficiant des règles établies pour que le premier tournoi du Grand Chelem post-Covid puisse avoir lieu du côté de New York. Après plus de trois ans d’absence, la voilà donc lancée dans un nouveau défi. Et le pari semble réussi, puisqu’elle s’est qualifiée ce samedi pour la deuxième semaine à Flushing Meadows. En effet, après un premier tour sans encombres face à la Russe Liudmila Samsonova (n°120), elle a éliminé l’Espagnole Garbine Muguruza (n°16) en deux sets 7-5, 6-3, créant une première sensation. Ce samedi, au troisième tour, elle s’est débarrassée d’une autre tête de série : la Croate Donna Vekic (n°24), là encore en deux sets 6-4, 6-1. En trois rencontres, elle n’a donc pas perdu un seul set et sera une adversaire dangereuse pour la dernière Française encore en lice à l’US Open, Alizé Cornet (n°56) !

« Je ne vais pas le cacher, je ne m’attendais pas à ce que mon premier tournoi soit aussi bon et à jouer si bien. Je prends ! C’est pour ça que je suis revenue, pour ces matches, pour ces grandes scènes », a-t-elle ainsi révélé en conférence de presse. Ainsi, la joueuse de 32 ans s’offre peut-être une seconde carrière qui connaîtra plus de succès que la première. Rappelons qu’elle a tout de même atteint les demi-finales à Wimbledon en 2010, défendu par un quart de finale l’année suivante, et même les quarts de finale à Roland-Garros en 2016, sur une surface qui sied moins à son jeu. Qu’a-t-elle fait pendant ces trois ans d’arrêt ? Mis à part le fait qu’elle a donné naissance à son premier enfant, devenant une maman de plus revenant ensuite à la compétition, à l’instar de Serena Williams (n°8), Victoria Azarenka (n°27) ou encore Kim Clijsters, Tsvetana Pironkova a lancé une ligne de vêtements, entre sport et mode, qu’elle porte lors de ce tournoi. Cette marque se nomme Pironetic, mais pour la joueuse bulgare rien ne vaut les frissons de la compétition, qui lui a manqué pendant toute cette période. « C’était super, je dois dire », a-t-elle confessé. « Je me sentais assez à l’aise en tant que mère à temps plein. Peut-être trop à l’aise. Je me suis dit qu’il fallait que je relève ce défi et sortir de ma zone de confort. » Sa zone de confort, elle l’a donc quittée avec succès, signant face à Muguruza sa 22ème victoire en carrière face à une joueuse du Top 20. Mais comment a-t-elle pu intégrer le tableau principal de l’US Open ?

La raison est simple : grâce au Coronavirus. En un sens, cette affirmation est vraie, car les règles établies par la WTA ont évolué avec la pandémie. Ainsi, la WTA a changé les règles pour les joueuses qui tentent de se relancer sur le circuit après avoir eu un enfant. « Je peux jouer 12 tournois avec le classement que j’avais quand je me suis arrêtée (elle était 123ème mondiale après Wimbledon en 2017, ndlr)« , a expliqué Tsvetana Pironkova« Deux de ses tournois peuvent être des Grands Chelems, ce qui est une immense opportunité comme vous pouvez le constater. Et à cause du Coronavirus, ça a joué en ma faveur ici parce j’ai pu intégrer directement le grand tableau. Cette nouvelle règle est l’une des raisons qui m’ont poussée à revenir. » Elle peut donc remercier toutes les joueuses qui ont déclaré forfait et no’ont pas souhaité venir à New York pour disputer l’US Open. Quant à la surprise qu’elle est en train de créer, la Bulgare n’en est pas à son premier coup d’essai. Pour ceux qui s’en souviennent, en janvier 2014, elle avait déjà créé la sensation en remportant son unique titre WTA au tournoi de Sydney, éliminant au passage Petra Kvitova et Angelique Kerber. Et son nouveau statut de maman qui joue encore au tennis professionnel, qu’en pense-t-elle ? « C’est vraiment sympa de voir de plus en plus de mamans sur le circuit chaque année », a-t-elle déclaré à ce sujet. « Ce n’est pas parce que vous devenez mère que vous ne savez plus jouer, comme par magie. » Certaines de ses potentielles adversaires à Flushing Meadows l’ont déjà montré… Quant à Pironkova, elle se montre à l’aise sur surfaces rapides, quand la balle fuse et que le rebond est bas, ce qui semble être le cas sur la nouvelle surface de l’US Open. « Ces courts conviennent bien à mon jeu », a expliqué la joueuse de 32 ans. « C’était une surprise sympa pour moi, parce qu’il y a quelques années, ils étaient beaucoup plus lents. Avoir un enfant change les priorités. Avant, c’était une question de vie ou de mort de gagner un match. Ce n’est plus vraiment comme ça maintenant, c’est avant tout un plaisir. » Alizé Cornet est prévenue : son adversaire n’aura rien à perdre et saura se montrer extrêmement dangereuse dans des conditions qui lui vont bien.

Crédit photos : @WTA, @usopen

À LIRE AUSSI :

Adrian Mannarino : « Même si j’ai perdu le match, je suis content d’avoir pu être sur le court »

US Open – Est-on enfin en train de retrouver la Caroline Garcia qui a été n°4 mondiale ?

3 réflexions au sujet de “US Open – Au-delà des polémiques, la surprise de la première semaine se nomme Tsvetana Pironkova”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s