Analyses

US Open – Quelles conséquences auront le geste d’humeur de Novak Djokovic et sa disqualification ?

Ce dimanche, le Serbe Novak Djokovic (n°1) s’est sabordé tout seul. Grandissime favori d’un US Open amputé de Rafael Nadal (n°2) et Roger Federer (n°4), il aura fallu un geste d’humeur, un seul, pour qu’une balle touche une juge de ligne et qu’il subisse son unique revers depuis le début de cette année 2020 plus qu’étrange. Mais ce geste n’est pas sans conséquence, que ce soit pour le Serbe ou le reste du circuit masculin.


Il était écrit que cet US Open version 2020 ne serait comme aucun autre. Après le test positif (puis négatif) de Benoît Paire (n°23), l’imbroglio autour du match du troisième tour d’Adrian Mannarino (n°39) et la disqualification en double de Kristina Mladenovic (n°44), une autre zone d’ombre est venue s’ajouter au tableau. ce dimanche, le n°1 mondial Novak Djokovic, que tout le monde donnait favori et qui restait invaincu en 2020, s’est sabordé tout seul. Comment ? Après s’être fait breaké par Pablo Carreno Busta (n°27) à la fin du premier set, dans un geste d’humeur, il a lancé une balle dans la gorge d’une juge de ligne. Pas de chance, me direz-vous, d’autant plus que le geste était clairement non intentionnel. Mais les règles sont les règles et le Serbe ne pouvait pas éviter la disqualification. Notez cependant que celle-ci va avoir de lourdes conséquences, pas seulement pour Djokovic, mais pour l’ensemble du tennis masculin.

Les premières conséquences de ce geste concernent le joueur serbe lui-même. En effet, d’après le communiqué publié par l’USTA quelques minutes après la disqualification de Novak Djokovic, il ne touchera ni les points, ni le prize money des trois premiers tours qu’il a franchis lors de cet US Open. « Conformément au règlement du Grand Chelem, suite à ses actions, l’arbitre du tournoi de l’US Open a disqualifié Novak Djokovic », peut-on notamment lire. « Pour avoir été disqualifié, Djokovic perdra tous les points de classement gagnés à l’US Open et se verra infliger une amende du prix gagné lors du tournoi en plus de tout ou partie des amendes imposées pour l’incident incriminé. » Par ailleurs, le n°1 mondial, qui s’est enfui dès que la sentence est tombée, sans passé par la salle de conférence de presse, devra payer une amende de 20 000 dollars. Ce qui ne semblait pas le déranger outre mesure, mais le fait de ne pas aller s’expliquer sur son geste en conférence de presse n’a-t-il pas aggravé son cas auprès du public ?

Novak Djokovic, qui semblait s’être blessé à l’épaule sur une chute quelques minutes avant l’incident et qui n’était donc pas au mieux, a peut-être manqué une belle occasion de rejoindre un peu plus Rafael Nadal (n°2) et Roger Federer (n°4) au record de titres du Grand Chelem. On sait que le Serbe veut dépasser les records de ses deux rivaux pour marquer le monde du tennis. Il avait là une occasion en or de remporter son 18ème titre du Grand Chelem et de se rapprocher un peu plus des deux légendes qui le précède. Par ailleurs, il aurait pu asseoir un peu plus sa domination sur le trône du tennis mondial en empochant 2 000 points en cas de victoire, lui qui avait perdu en huitièmes de finale en 2019. Si la place de n°1 mondial n’est pas immédiatement en danger, que se passerait-il si Nadal remportait son 13ème Roland-Garros dans un mois ? Dans l’hypothèse où la place de n°1 mondial serait en jeu dans un avenir proche, cette disqualification pourrait avoir des répercussions sur le record de 310 semaines passées sur le trône du tennis masculin, record détenu à ce jour par Federer et que chasse Djokovic.

Enfin, ce qu’il s’est passé ce dimanche à New York aura des répercussions sur le tennis masculin en général. Tout d’abord, parce que dimanche prochain, nous aurons un nouveau vainqueur en Grand Chelem. En effet, cela n’est plus arrivé depuis 2014 et le titre de Marin Cilic à l’US Open. Depuis, Nadal, Federer et Djokovic ont glané tous les titres Majeurs. Notez par ailleurs que ce sera la première fois depuis 2004 qu’aucun des membres du Big 3 n’est présent en quarts de finale d’un Grand Chelem. Enfin, la dernière conséquence du geste de Novak Djokovic concerne la crédibilité de sa nouvelle organisation indépendant pour les joueurs, la PTPA, qu’il a lancée avec le Canadien Vasek Pospisil juste avant le début de la quinzaine new-yorkaise.

Crédit photos : @atptour, @TennisChannel

À LIRE AUSSI :

US Open – Au-delà des polémiques, la surprise de la première semaine se nomme Tsvetana Pironkova

Adrian Mannarino : « Même si j’ai perdu le match, je suis content d’avoir pu être sur le court »

9 réflexions au sujet de “US Open – Quelles conséquences auront le geste d’humeur de Novak Djokovic et sa disqualification ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s