Reportages

Coronavirus – Ron Yu, le cordeur de Roger Federer, est également affecté par la crise

Comme tous les joueurs de tennis, professionnels ou amateurs, le Suisse Roger Federer (n°4) doit faire corder sa raquette. Ainsi, lors d’une interview au New York Times, le cordeur de l’Helvète a parlé de son métier et de l’impact du Coronavirus sur son emploi.


Dans le tennis, chaque détail compte. Ainsi, les joueurs développent une sensibilité avec leur instrument de travail, la raquette, qui rend un métier très important pour les meilleurs joueurs de la planète : celui de cordeur. En Espagne, ce job est immédiatement associé à Xavi Segura, l’un des meilleurs cordeurs au monde qui accompagne l’Espagnol Rafael Nadal (n°2) sur de nombreux tournois. Peut-être vous êtes-vous déjà demandé qui s’occupait des raquettes du recordman de victoires en Grand Chelem, le Suisse Roger Federer (n°4) ? Cet homme, c’est Ron Yu, qui dans une interview avec le New York Times a décrit sa vie et ses sentiments concernant le tennis. Sa passion pour ce sport est devenue irréversible pendant ses études à la Georgia Tech University. « J’ai commencé à travailler dans un magasin de tennis pour gagner de l’argent et être en mesure de faire face à mes dépenses », a révélé cet homme de parents sud-coréens, qui a émigré aux États-Unis alors qu’il n’était encore qu’un bébé. « J’ai fini par quitter la course. J’ai réalisé que les études n’étaient pas mon truc. » Joueur régulier depuis son enfance, il s’est vite rendu compte de sa capacité à comprendre le fonctionnement des différents types de cordes, à établir les idéaux et la tension appropriée à chaque joueur et à préparer les grips.

Recruté par la société Priority One, leader de la maintenance des raquettes pour les professionnels et fondé par l’ex-cordeur de l’Américain Pete Sampras, Nate Ferguson, Ron Yu a fait partie d’un panel restreint de professionnels qui travaillent avec la crème du circuit depuis 2001. Il a joué un rôle fondamental dans les titres du Grand Chelem remportés par André Agassi, Lleyton Hewitt ou encore Stan Wawrinka, bien que son travail se soit concentré, presque entièrement, sur les raquettes de Roger Federer, client de cette entreprise depuis 2004. Car c’est comme cela que ça fonctionne. Les professionnels de Priority One sont embauchés par l’organisation des Grands Chelems et des Masters 1000 pour la plupart, et là ils retrouvent les raquettes des joueurs qui ont un contrat avec eux et parfois d’autres, bien qu’il y ait généralement une équipe du tournoi qui soit dédiée à offrir ses services à tous ceux qui n’ont pas leur propre machine à corder ou qui sont liés à cette entreprise. « Le tennis a beaucoup changé ces dernières années et l’un des facteurs clés a été la substitution des cordes en boyau mélangées et naturelles », a expliqué Ron Yu. « Vous pouvez donner beaucoup d’effet à la balle et une vitesse énorme, et il y a des coups qui ne pouvaient pas être faits avec d’autres types de cordes, comme des passings croisés à hauteur de genou, par exemple. » Ron Yu voyage ainsi la moitié de l’année et offre ses services aux meilleurs joueurs du monde. « J’avais l’habitude de voyager 33 semaines par an de tournoi en tournoi, bien que depuis quelques saisons, j’ai demandé de descendre à 26, car je devais modérer le rythme », a-t-il notamment expliqué.

Cependant, son emploi, comme celui de beaucoup d’autres acteurs du tennis, est affecté par le Coronavirus. « Nous facturons par raquette travaillée, à la fois les cordes et la personnalisation lors de la compétition, donc nos revenus sont tombés à presque 0 en ce moment », a-t-il analysé, lui qui corde habituellement de 25 à 30 raquettes par jour, et n’en fait actuellement que deux à un professionnel qui a recommencé à s’entraîner. Priority One a même été contraint de se passer des services d’un éminent cordeur comme Glynn Roberts, qui corde régulièrement les raquettes de Novak Djokovic et Andy Murray. Ron Yu a dû trouver un travail partiel à Tampa pour survivre à cette situation. « La vie sur le circuit me manque beaucoup et cette situation m’a fait réaliser à quel point j’aime ce sport », a-t-il déclaré. « Ce que nous vivons est dévastateur pour le monde du tennis, il y a beaucoup de gens qui servent les joueurs et en ce moment, ils sont dans une situation critique. » Les déclarations de Ron Yu révèlent ainsi une réalité difficile pour de nombreuses personnes dans le monde du tennis dont le travail est essentiel, mais qui n’ont pas la visibilité méritée. « Quand je suis malade, je pense à tout ce que j’ai vécu et à la façon dont je veux revenir à la normalité », a conclu le cordeur de profession. « Ma mère dit au monde depuis des années que son fils est le cordeur de Roger Federer et qu’il est aussi son ami. Elle est très fière de moi et je ne veux rien changer. » Pour le bien de tous ces acteurs affectés par la crise, nous espérons que le tennis reviendra le plus tôt possible.

Crédit photo : @NYTSports, @Eve_Edelheit

À LIRE AUSSI :

Il était une fois… 2017, le dernier baroud d’honneur de Paul-Henri Mathieu à Roland-Garros

Richard Gasquet, Caroline Garcia, Lucas Pouille et Kristina Mladenovic de retour sur les courts

6 réflexions au sujet de “Coronavirus – Ron Yu, le cordeur de Roger Federer, est également affecté par la crise”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s