Reportages

Manuel Guinard, ou quand un Français gagne plus en qualifs à Roland-Garros que tout au long de sa carrière…

On le sait, on en parle régulièrement lors de nos interviews avec ces joueurs qui évoluent dans l’anti-chambre du circuit ATP : il n’est pas toujours facile de survivre financièrement quand on est classé au-delà de la 150ème place mondiale. Les frais sont importants, et les gains en tournoi (quand il y en a) suffisent à peine à les couvrir. Voilà pourquoi, pour un joueur comme Manuel Guinard (n°420), passer deux tours en qualifications à Roland-Garros est une aubaine financière, au-delà de l’aspect sportif et de l’envie de rentrer dans le tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem.

D7AipzWWsAIMM9x.jpg


Le Breton Manuel Guinard (n°420), âgé de 23 ans, joue plus pour l’aspect sportif que pour l’argent. C’est un fait, et sa rage de vaincre sur le court ne trompe pas. Lors des qualifications pour cette édition 2019 de Roland-Garros, le Tricolore a engrangé deux belles victoires : contre le Slovaque Lukas Lacko (n°139), tête de série n°29, en trois sets 7-6 (4), 4-6, 6-1 et face à l’Italien Gianluigi Quinzi (n°200) en deux sets 6-3, 7-6 (4). S’il a échoué ce jeudi lors du dernier tour face au Belge Kimmer Coppejans (n°181) en trois sets 3-6, 6-4, 1-6, il repart de Paris avec un chèque non négligeable, qui devrait lui permettre de souffler pendant quelques mois.

D7B09zyW4AATdfi.jpg

En effet, Guinard a empoché sur ce tournoi plus d’argent qu’il n’en a jamais gagné dans toute sa vie grâce au tennis. En 2018, sur l’ensemble de l’année, il avait gagné 10 500 euros. En deux matches remportés Porte d’Auteuil, il a gagné le double, soit environ 21 000 euros. Reconnaissant et les pieds bien ancrés sur terre, le joueur français déclarait à la presse : « Jouer à Roland-Garros, c’est fantastique. J’ai un parcours atypique car ça ne fait qu’un an que j’évolue au haut niveau et je ne gagne toujours pas ma vie. Je gagne des centaines d’euros et j’ai des sponsors qui m’aident seulement depuis un an. J’ai pu performer en faisant des tournois en Challenger dans le monde. C’est ce qui me permet d’en être-là aujourd’hui. Ces victoires me font penser à de nombreux voyages comme celui aux États-Unis où ça m’a coûté des milliers d’euros et où je me suis fait éliminer deux fois au premier tour. »

D7Li8_9WkAAb3e-.jpg

Même s’il avait perdu au premier tour des qualifications, Manuel Guinard savait qu’il aurait empoché son plus gros prize money, d’une valeur de 7 000 euros. « Avec la victoire, j’ai empoché plus d’argent que jamais », a-t-il ajouté. « C’est sûr que financièrement, ça me fait beaucoup de bien à moi et mon coach. » Sébastien Villette, qui est justement sont entraîneur, est à ses côtés depuis ses débuts professionnels. Et il sait ce que c’est que d’être au-delà de la 400ème place mondiale. « Manuel galère et galère encore », a-t-il déclaré à la presse. « Il est dans le négatif financièrement alors qu’il joue très bien. Les billets d’avion coûtent très cher. L’an passé, c’était vraiment compliqué sportivement de pouvoir faire ce que l’on voulait. On a dû faire des choix par défaut et non par conviction. Il faut savoir que pour nos tournois, les listes tombent souvent une semaine avant. Les billets d’avion coûtent alors très chers. Le chèque glané ici servira à réinvestir sportivement. Ça peut vite faire trembler le bras de savoir qu’au bout de la raquette il y a beaucoup d’argent. Il faudrait qu’il ait des résultats constants pour espérer gagner sa vie car le tennis, c’est le seul métier où on travaille beaucoup pour ne rien gagner. Je fais beaucoup de sacrifices pour lui. Je pourrais gagner plus d’argent avec un autre joueur. Mais Manuel transpire le tennis, c’est un passionné. Il travaille sans compter. Et c’est là, l’essentiel. » Guinard est un passionné, qui pense plus au sport qu’à l’argent, on vous l’a déjà dit. Et tant pis s’il n’a pas réussi à se qualifier pour le tableau principal, ce qui lui aurait permis de toucher un chèque de 46 000 euros. Avec les 24 000 euros finalement empochés, il a déjà bien assez d’argent pour envisager l’avenir de manière un peu plus sereine.

D7MdQLRW0AEwtqL.jpg

Crédit photos : @FFTennis

À LIRE AUSSI :

Roland-Garros (Q) – Alexandre Muller et Elliot Benchetrit qualifiés, tout comme Bolelli et Ymer

Elles sont favorites pour Roland-Garros : Simona Halep, Karolina Pliskova et Kiki Bertens

Publicités

4 réflexions au sujet de “Manuel Guinard, ou quand un Français gagne plus en qualifs à Roland-Garros que tout au long de sa carrière…”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s