Au cœur de l'action

La Suisse de Stan Wawrinka, un outsider sérieux pour la United Cup

Depuis quelques mois, la Suisse tente de se remettre de la retraite d’un des meilleurs joueurs de tous les temps : Roger Federer. Cependant, avec l’équipe qui est alignée lors de la United Cup, elle peut faire figure de sérieux outsider pour le titre. Petit tour d’horizon de l’effectif helvète, qui ne manque pas de talents.


C’est un fait : Roger Federer va beaucoup manquer au tennis suisse. Cependant, la saison 2023 vient de débuter ce jeudi avec la United Cup, sans l’ancien n°1 mondial. Et la Suisse est bien présente en Australie, avec une équipe riche en talents, qui en fait un des outsiders pour le titre. En effet, Stan Wawrinka (n°148) apportera toute son expérience et endossera le rôle de joueur mais aussi de capitaine. À ses côtés, il pourra compter sur Marc-Andrea Huesler (n°56) et Dominic Stricker (n°118) chez les hommes, ainsi que sur Belinda Bencic (n°12) et Jil Teichmann (n°35) du côté des dames. « Je pense que c’est une façon vraiment incroyable de commencer l’année, de pouvoir s’entraîner ici et avoir des matches », a déclaré Marc-Andrea Huesler lors de la journée des médias. « Aussi, être dans un format mixte pour la première fois est quelque chose de nouveau pour nous tous ou presque. J’ai hâte d’y être et je pense que nous allons faire de grands matches. » Ce sentiment semble également partagé par les joueuses présentes dans l’équipe suisse, elles qui ont remporté en fin de saison dernière la Billie Jean King Cup.

Belinda Bencic sera notamment très attendue, elle qui est capable d’augmenter son niveau de jeu lorsqu’elle évolue sous les couleurs de son pays et qui a déjà remporté la Hopman Cup, il y a quelques années, avec un certain… Roger Federer ! Elle a également remporté l’or olympique lors des Jeux Olympiques de Tokyo en 2021. « Je suis très excitée de représenter l’équipe suisse, c’est très bien de jouer un événement mixte », a-t-elle notamment expliqué. « Je pense que c’est un grand honneur pour moi de jouer pour mon pays. J’ai l’impression que c’est une sensation différente quand je monte sur le court. Je ne joue pas que pour moi. D’une manière ou d’une autre, j’arrive à tirer un peu plus de moi. C’est peut-être parce que j’ai l’impression de jouer aussi pour quelque chose de plus grand que moi. » Si la joueuse de 25 ans est en pleine confiance, il y en un autre qui malgré son experience va devoir gérer plusieurs choses à la fois. En effet, Stan Wawrinka sera joueur et capitaine, un rôle qu’il va découvrir lors de la United Cup. Mais il a confiance en son équipe. « Je suis sûr que nous avons des joueurs incroyables », a déclaré le joueur de 37 ans. « Ils n’ont pas besoin de beaucoup de conseils. Je veux vraiment, comme je l’ai dit, être dans cette équipe, jouer, commencer la compétition. Je pense que je peux aussi apprendre beaucoup d’eux. Comme on dit, c’est toujours spécial d’être dans une équipe, surtout quand on représente son pays. Je veux jouer au mieux de mes capacités et le faire bien. J’espère que je pourrai vraiment aider l’équipe. »

Durant la journée réservée aux médias, Stan Wawrinka n’a par ailleurs pas hésité à évoquer pour lui l’aspect spécial du choix fait par ses coéquipiers pour qu’il soit capitaine de cette équipe de Suisse. « C’est une nouvelle expérience », a-t-il ajouté. « Je pense que ça va être très intéressant de les voir jouer depuis le terrain, de leur parler. En fin de compte, tout le monde sait quoi faire. Ce sont de grands joueurs, ils savent gagner. Je serai là si ils ont besoin d’aide supplémentaire. C’est un format intéressant et je suis très content d’être sélectionné comme capitaine. J’en suis très fier. » Enfin, Jil Teichmann a commenté ce que cela signifie pour l’équipe d’avoir Stan Wawrinka et les objectifs de la semaine pour eux. « Pour nous tous, c’est la première fois que nous participons à un événement mixte », a-t-elle confié. « C’est génial. Belinda et moi aimons vraiment jouer en équipe et nous nous soutenons mutuellement. Nous sommes aussi de bons amis. Je pense que nous avons toujours une bonne ambiance. Nous allons certainement correspondre aux normes de Stan. Mais je pense que ça va être une semaine vraiment amusante. Nous sommes un grand groupe et nous sommes heureux. » Comme nous l’avons déjà évoqué, la Suisse fera partie des outsiders et pourrait se qualifier pour les demi-finales. Mais avant cela, il faudra se sortir d’un groupe loin d’être facile avec le Kazakhstan et surtout la Pologne, où figurent des têtes d’affiche comme Iga Swiatek (n°1) et Hubert Hurkacz (n°10).

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @UnitedCupTennis

À LIRE AUSSI :

Voici tout ce que vous devez savoir sur la United Cup !

Quels joueurs pourraient atteindre la première place mondiale pour la première fois en 2023 ?

3 réflexions au sujet de “La Suisse de Stan Wawrinka, un outsider sérieux pour la United Cup”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s