Wimbledon

Nick Kyrgios, Tim Van Rijthoven, Serena Williams : ceux qui pourraient créer la surprise à Wimbledon

Wimbledon, ça débute ce lundi ! Et il y a des joueurs qui, si leur classement ne leur permet pas d’être têtes de série, n’en seront pas moins dangereux. Ils ont déjà fait leurs preuves sur gazon ou viennent d’éclore, comme venus de nulle part, en cette saison 2022. Voici ceux qui pourraient créer une petite surprise lors de la première semaine de Wimbledon.


Avec lui, tout est possible : Nick Kyrgios

Dès qu’on arrive à Wimbledon, on a tendance à attendre beaucoup de Nick Kyrgios (n°45). Parfois, il nous a déçus mais quand il joue sérieusement, il reste un joueur extrêmement dangeureux. Et vous ne savez pas ? Lors de cette tournée sur gazon, le joueur australien s’est montré plus que sérieux. Résultat : deux demi-finales, au tournoi ATP 250 de Stuttgart et au tournoi ATP 500 de Halle. Et s’il a déclaré forfait avant son deuxième tour au tournoi ATP 250 de Majorque, on peut penser que c’est justement pour se préserver pour Wimbledon, dont il a fait un point d’orgue dans sa saison. Motivé et concentré, Nick Kyrgios représente ainsi une menace pour tout le monde sur le circuit, y compris les deux favoris, Novak Djokovic (n°3) et Rafael Nadal (n°4). On se souvient qu’en 2014, l’Australien avait déjà éliminé le joueur espagnol au All England Club, au deuxième tour, se révélant aux yeux du grand public alors qu’il n’avait que 19 ans.

Andy Murray : sera-t-il remis de sa blessure ?

Depuis environ dix jours, tout le Royaume-Uni s’inquiète pour l’un de ses plus grands champions. En effet, après avoir atteint la finale du tournoi ATP 250 de Stuttgart, Andy Murray (n°51) a vu sa préparation sur gazon écourtée, à cause d’une blessure aux abdominaux. Il a ainsi déclaré forfait pour le tournoi ATP 500 du Queen’s et on se demande dans quel état physique il arrivera à Wimbledon. Mais s’il est à 100 % de ses moyens, le joueur écossais sera à surveiller de près. Lors du tournoi ATP 250 de Stuttgart, il a retrouvé une très grande vitesse de déplacement – malgré sa hanche en métal – et un très bon niveau de jeu, battant sur sa route Nick Kyrgios ou encore le Grec Stefanos Tsitsipas (n°6). Grâce à sa science du jeu sur gazon, au soutien du public et au retour d’Ivan Lendl à ses côtés, Andy Murray pourrait bien avoir un rôle à jouer lors de cette édition 2022 de Wimbledon.

Serena Williams : le retour de la reine

Elle a surpris tout le monde en annonçant son retour à la compétition, en simple, lors de ce Wimbledon. Un an après sa défaite déchirante face à Aliaksandra Sasnovich (n°35) et une blessure qui allait l’éloigner des courts pendant une longue période, Serena Williams (n°1204) foulera bien à nouveau le gazon du All England Club. Est-elle là pour faire ses adieux au public ou pour reprendre le cour de sa carrière, alors qu’elle fêtera ses 41 ans en septembre prochain ? Tout le mystère plane sur l’Américaine mais il ne fera pas bon la croiser à Wimbledon. Détentrice de 23 titres en Grand Chelem, vainqueur 7 fois au All England Club, elle reste une adversaire plus que dangereuse. Et son retour en double lors du tournoi WTA 500 d’Eastbourne, aux côtés de Ons Jabeur (n°2) semble s’être bien passé. La joueuse américaine a hérité de la Française Harmony Tan (n°115) au premier tour, mais son premier test pourrait se présenter dès le troisième tour, où elle pourrait retrouver la Tchèque Karolina Pliskova (n°7).

Adrian Mannarino : pourquoi pas une deuxième semaine ?

Comme nous l’avons souligné il y a quelques jours dans un article qui lui était consacré, le jeu d’Adrian Mannarino (n°73) s’est toujours exprimé à merveille sur gazon. Il ne serait donc pas étonnant de le voir être le Français qui va le plus loin à Wimbledon. Ce qui lui est déjà arrivé par le passé. Demi-finaliste du tournoi ATP 250 de ‘s-Hertogenbosch – où il restait le tenant du titre -, il a notamment éliminé l’Australien Alex De Minaur (n°24) sur son parcours. Seul Daniil Medvedev (n°1) l’a battu en demies et, même si le joueur tricolore a perdu ensuite dès le premier tour du tournoi ATP 250 d’Eastbourne, il reste un adversaire dangereux sur gazon. Ses coups rasants à l’échange, sa maîtrise des angles courts croisés, son service slicé de gaucher et le faux rythme qu’il peut imposer à ses adversaires font d’Adrian Mannarino un vrai poison. D’ailleurs, l’année dernière, il avait malmené un certain Roger Federer (n°96), avant de se blesser sur une chute…

Tim Van Rijthoven : le conte de fée va-t-il se poursuivre ?

Il est sorti de nulle part lors du tournoi ATP 250 de ‘s-Hertogenbosch… Invité par les organisateurs, le Néerlandais Tim Van Rijthoven (n°105) a été jusqu’à la victoire, impressionnant tout le monde. Et dire qu’il n’était même pas dans le Top 200 mondial ! Ce qui ne l’a pas empêché de tout renverser sur son passage, battant des joueurs comme Taylor Fritz (n°14), Félix Auger-Aliassime (n°9) et Daniil Medvedev, balayé en finale en deux sets 6-4, 6-1. Le slice de revers à une main et la puissance en coup droit du Néerlandais sont des armes essentielles dans son jeu, qui prennent toute leur dimension sur gazon. S’il continue sur sa lancée et franchit les premiers tours (qui n’auront rien de facile, le plus dur restant de confirmer…), Tim Van Rijthoven pourrait s’offrir un huitième de finale de gala face au Serbe Novak Djokovic, triple tenant du titre. Ce serait beau pour lui, encore inconnu du grand public il y a quelques semaines, n’est-ce pas ?

Ryan Peniston : l’autre belle surprise

Tout comme Tim van Rijthoven, Ryan Peniston (n°147) est l’autre belle histoire de cette préparation sur gazon. Également sorti de nulle part, invité au tournoi ATP 500 du Queen’s et au tournoi ATP 250 d’Eastbourne, il a enflammé le public britannique avec deux quarts de finale consécutifs. Au-delà de ces résultats plus que convaincants, il a surtout battu des joueurs comme Casper Ruud (n°5) et Holger Rune (n°29), qui fera partie des têtes de série à Wimbledon. Gaucher, comme son idole Rafael Nadal, Ryan Peniston est un battant qui a survécu à un cancer infantile, comme nous vous en avions parlé dans un article qui lui était consacré. Son parcours et son caractère en ont fait ces derniers jours l’un des chouchous des spectateurs et il a aussi obtenu une wild card pour Wimbledon. Nous verrons bien jusqu’où il peut aller et s’il peut créer la surprise, ce qui serait une bouffée d’air frais pour le tennis britannique. Notez qu’il pourrait rencontrer Grigor Dimitrov (n°21) au deuxième tour et nous offrir un duel 100 % Britannique face à Cameron Norrie (n°12) au troisième tour.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photo : @_MySports

À LIRE AUSSI :

Matteo Berrettini figure-t-il parmi les favoris pour Wimbledon ?

Enzo Couacaud, seul joueur français officiellement qualifié pour Wimbledon

1 réflexion au sujet de “Nick Kyrgios, Tim Van Rijthoven, Serena Williams : ceux qui pourraient créer la surprise à Wimbledon”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s