Wimbledon

Enzo Couacaud, seul joueur français officiellement qualifié pour Wimbledon

Au départ, ils étaient onze hommes et six femmes engagés lors des qualifications de Wimbledon. Un seul est parvenu à s’extirper de ce tournoi qui précède le troisième Grand Chelem de la saison : Enzo Couacaud (n°207), qui après 16 échecs atteint enfin son Graal. Est-il vraiment le seul ? Pas tout à fait, puisqu’une surprise est venu ponctuer la journée pour un de nos représentants…


A 27 ans, Enzo Couacaud (n°207) peut enfin sourire. Alors qu’il en était à sa 17ème tentative d’entrer dans un tableau principal de Grand Chelem, il a enfin atteint cet objectif. Ainsi, le joueur français apparaîtra pour la première fois dans le tableau principal de Wimbledon, qui débute ce lundi 27 juin. Et pour la deuxième fois dans un tournoi du Grand Chelem, après la wild card offerte en 2021 par la FFT pour Roland-Garros. Ce jeudi, sur les courts de Roehampton Park, Enzo Couacaud a validé seul, comme un grand, son ticket pour le All England Club, en battant au troisième tour des qualifications le Bulgare Dimitar Kuzmanov (n°175) en quatre sets 6-2, 6-7 (3), 6-3, 6-2. Oui, les qualifs de Wimbledon ont cette particularité de voir la dernière rencontre au meilleur des cinq sets, chez les messieurs. Voilà enfin un joueur récompensé. « Enfin, oui », a déclaré le joueur de 27 ans. « Mais je ne m’étais jamais vraiment pris la tête là-dessus. J’aurais pu le faire avant. Il y a un paquet de bons joueurs en qualifs ! Mais je me disais que plus je me créerais d’occasions, et plus je finirais par y arriver. Et là, ça s’est bien goupillé, c’est la première fois de ma vie que je ne vois pas une goutte de pluie à Londres en une semaine, c’est cool. Et j’ai fait des bons matches, plein, en étant tout le temps devant. Quand Kuzmanov est revenu à un set partout un peu miraculeusement et qu’il a breaké au début du troisième, il y a eu un peu de pression, mais j’ai bien terminé. Et je vais découvrir le vrai Wim’ ! J’ai hâte. C’est un lieu culte. Et j’adore le gazon, je m’y sens bien, sans que je puisse vraiment expliquer pourquoi. Son côté unique, sans doute… »

Et dire que le Tricolore a failli ne pas s’aligner pour ce Wimbledon forcément un peu particulier ! Nous vous rappelons qu’aucun point ne sera distribué à l’issue du tournoi. Un joueur comme Enzo Couacaud, qui était encore 155ème joueur mondial en février dernier au classement ATP, en aurait eu bien besoin pour remonter dans le Top 200. Par conséquent, le joueur français a eu une préparation sur gazon un peu étrange, disputant le Challenger 125 de Nottingham avant de revenir sur terre battue, en France, pour le Challenger 80 de Blois. Et enfin pour se décider à retourner à Londres disputer les qualifications du Grand Chelem mythique disputé sur gazon. « Un petit malentendu entre moi et moi sur la programmation », a expliqué le 207ème joueur mondial. « Ça n’a pas duré longtemps. Entre resquiller des points en Challenger et jouer un Grand Chelem, finalement, il n’y a pas de débat. Si tu es au niveau, ce n’est pas une semaine sans points qui va changer quoi que ce soit à ta saison. Et de toute façon, ce Wimbledon a la même valeur. » Enzo Couacaud va donc pouvoir goûter au bonheur d’un Grand Chelem sur herbe, ce qui n’est pas donné à tout le monde (serions-nous un peu jaloux ?).

Et il ne sera pas le seul. En effet, un joueur tricolore présent en qualifications, mais défait au dernier tour, a connu un bel ascenseur émotionnel. Ce jeudi, Hugo Grenier (n°136) a tout d’abord perdu face à l’Américain Jack Sock (n°102) en trois sets 7-5, 7-5, 6-4. Cependant, deux joueurs ont ensuite annoncé leur forfait pour Wimbledon : l’Américain Sebastian Korda (n°46) et le Français Gaël Monfils (n°23) qui, « à cause des exigences physiques du tennis sur gazon combinées à celles des matches au meilleur des cinq sets », a pris la décision « de ne pas jouer Wimbledon cette année. » Ce qui arrange bien les affaires du 136ème joueur mondial, âgé de 26 ans, qui ne compte qu’une seule victoire sur le circuit principal (au tournoi ATP 250 d’Antalya en 2021). Hugo Grenier, qui atteint cette semaine son meilleur classement en carrière, aura ainsi l’occasion de disputer un tournoi du Grand Chelem pour la toute première fois de sa carrière, lui aussi. S’il ne s’est pas vraiment extirpé des qualifications mais sera ce que l’on appelle un lucky loser, ils seront bien deux joueurs tricolores de plus à suivre lors du Grand Chelem britannique, dont le tirage au sort a lieu ce vendredi.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @Wimbledon, @Reginacortina_

À LIRE AUSSI :

Il était une fois… 2012, quand Julien Benneteau menait 2 sets à 0 face à Roger Federer à Wimbledon

Nommée ambassadrice de United24, Elina Svitolina s’engage pour l’Ukraine

2 réflexions au sujet de “Enzo Couacaud, seul joueur français officiellement qualifié pour Wimbledon”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s