Reportages

Coronavirus – La folle histoire de Sam Querrey, qui a fui la Russie après avoir été testé positif à St Pétersbourg

Ce mercredi, l’Américain Sam Querrey (n°49) devait entrer en lice au tournoi ATP 500 de St Pétersbourg. Avant d’être contrôlé positif au Coronavirus et de fuir la Russie de peur d’être hospitalisé de force et séparé de sa femme et de son bébé de seulement huit mois.


Voilà une folle histoire sur laquelle nous sommes tombés, grâce au journaliste Ben Rothenberg qui l’a relayée sur son compte Twitter. Ce mercredi, le joueur américain Sam Querrey (n°49) était censé débuter au tournoi ATP 500 de St Pétersbourg, face au Canadien Denis Shapovalov (n°12). Seulement, ce n’est pas lui qui est entré sur le court pour disputer cette rencontre, mais le Serbe Viktor Troicki (n°197), en qualité de lucky loser. Que s’est-il passé ? Tout simplement, Sam Querrey a été contrôlé positif au Coronavirus, et donc sorti du tournoi. Jusque-là, rien d’exceptionnel. La même mésaventure est malheureusement arrivée à l’Italien Fabio Fognini (n°16) au tournoi ATP 250 de Sardaigne. Cependant, dans le cas de l’Américain, c’est allé bien plus loin et cela pourrait même avoir de lourdes conséquences pour le joueur et le circuit masculin dans son ensemble.

On s’explique. Après avoir été testé positif, Sam Querrey, sa femme et leur fils de huit mois (eux aussi testés positifs) devaient observer 14 jours de quarantaine dans un hôtel, le Four Seasons, plutôt luxueux. Là où l’histoire se complique, c’est quand le joueur américain a appris qu’un médecin devait leur rendre visite dans leur chambre, et qu’au moindre symptôme, ils seraient hospitalisés contre leur volonté. Une perspective qui semble-t-il n’a pas plu à Querrey, notamment l’idée que sa femme et lui-même puissent être séparés de leur bébé. Qu’a donc fait l’Américain ? Il s’est débrouillé pour faire venir un jet, lui qui s’est longtemps affiché avec un jet privé comme sponsor sur ses vêtements. Il a donc payé la somme qu’il fallait pour en faire venir un et sortir de Russie. Il est tout de même précisé que la famille Querrey est restée à l’arrière du jet pour ne pas être trop proche des pilotes. Où sont-ils allés ? Pas aux États-Unis, mais dans un pays voisin où ils ont pu rentrer sans avoir besoin d’un test négatif. Ils ont ainsi loué un AirBnB pour observer la quarantaine à laquelle ils sont soumis.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là. L’ATP a été mise au courant de toute cette histoire, et semble ne pas avoir apprécié le geste de Sam Querrey. L’ATP a même envoyé un mail aux joueurs, dans lequel elle évoque une « grave violation du protocole » qui pourrait avoir des « répercussions sur le reste du circuit. » Une enquête est actuellement en cours, et nous attendons d’en savoir plus sur une éventuelle décision de la part de l’organe du tennis masculin. Quant à Querrey, il devrait rester en Europe, lui qui avait prévu de disputer plusieurs tournois en cette fin de saison si particulière, dont le Masters 1000 de Paris-Bercy.

Crédit photo : @usta

À LIRE AUSSI :

Sorti d’entrée au tournoi ATP 250 de Cologne, Andy Murray inquiète…

Le Shanghai Rolex Masters, un tournoi où Andy Murray et Novak Djokovic ont connu beaucoup de succès

2 réflexions au sujet de “Coronavirus – La folle histoire de Sam Querrey, qui a fui la Russie après avoir été testé positif à St Pétersbourg”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s