Résultats

Nouvelle finale en Coupe Davis pour la bande à Noah, Parmentier, Moutet et Petit titrés : la semaine des Bleus

Cette semaine post-US Open a été très riche pour le tennis français. Vous devez vous y attendre, nous allons revenir longuement dans ces lignes sur la qualification des Français pour une nouvelle finale de Coupe Davis. Tenants du titre, les Bleus se sont à nouveau qualifiés grâce aux performances de Benoît Paire, Lucas Pouille, Julien Benneteau et Nicolas Mahut. Mais aussi belle qu’elle soit, cette victoire ne doit pas faire trop d’ombre aux autres performances tricolores. Au Canada, Pauline Parmentier a remporté son deuxième titre en 2018, alors que cela faisait dix ans qu’elle n’avait pas soulevé de trophée ! En Challenger, il y a eu une finale 100% française entre Corentin Moutet et Quentin Halys, le premier l’emportant pour se rapprocher toujours plus d’une entrée dans le Top 100. Enfin, sur le circuit ITF, Gabriel Petit a gagné son premier titre chez les hommes et Victoria Muntean a atteint une finale chez les dames. Pour tout connaître en détails de la semaine des Bleus, c’est ici et nulle part ailleurs !


Nouvelle finale en Coupe Davis pour l’équipe de France, qui jouera face à la Croatie

DnJBwJnX0AA23_TDe vendredi à dimanche, l’équipe de France a disputé les demi-finales de la Coupe Davis, dans l’espoir d’apparaître à nouveau en finale pour la deuxième année consécutive, après leur victoire en 2017. Cette rencontre, qui se jouait face à l’Espagne, s’est déroulée au Stade Pierre-Mauroy de Lille, fief des Tricolores depuis maintenant deux ans. Du côté des Bleus, le capitaine Yannick Noah avait choisi d’aligner Benoît Paire (n°54) et Lucas Pouille (n°19) en simple. Ils allaient respectivement être opposés à Pablo Carreño Busta (n°21) et Roberto Bautista Agut (n°26) le premier jour. En double, Julien Benneteau et Nicolas Mahut étaient prévus pour jouer face à Marcel Granollers et Feliciano Lopez.

DnDxvDyXoAADxB3Pour sa première sélection le vendredi, Benoît Paire ouvrait donc le bal face à Pablo Carreño Busta. L’Espagnol prenait le meilleur départ, breakant rapidement son adversaire pour mener 5-3 dans le premier set. Mais le Tricolore n’abdiquait pas et faisait même une incroyable remontée, de celles que seule la Coupe Davis peut offrir. Il enchaînait quatre jeux d’affilée pour débreaker et remporter la manche 7 jeux à 5. La suite allait être beaucoup plus difficile pour Carreño Busta, qui se blessait en début de deuxième set et voyait Paire s’envoler 6-1, 6-0 dans les deux sets suivants. La France remportait le premier point de cette demie.

41688280_515258598947095_5991045100891799552_nCe fut ensuite à Lucas Pouille et Roberto Bautista Agut d’entrer sur le court. Ce match allait être un vrai duel de Coupe Davis en cinq sets comme on les aime. L’Espagnol allait prendre l’avantage du premier set, annihilant toutes les ferveurs d’attaque du Tricolore (6-3). Mais Pouille n’allait pas se laisser faire et aller lutter pour revenir dans la partie. À la force du courage, il allait lutter pour gagner le deuxième set et prendre son envol dans la troisième manche (7-6 (5), 6-4). Ce n’était pas fini pour autant. En bon combattant, Bautista Agut allait repartir de l’avant, encouragé par son capitaine Sergi Bruguera, et allait largement empocher le quatrième set (6-2). Mais il était écrit que la France ne se laisserait pas faire et que Pouille allait montrer un visage de conquérant. Courageux, conquérant et prenant d’assaut le filet dès qu’il le pouvait, le Français concluait la cinquième manche grâce à un break (6-4). La France menait alors deux points à zéro et se placer dans les meilleures conditions possibles en ce vendredi soir.

DnJDSSmX0AAmBqpLe samedi, place au double. C’était la revanche des oubliés de la finale de novembre dernier, Julien Benneteau et Nicolas Mahut. Hyper concentrés pendant la présentation des deux équipes, ils avaient à cœur de montrer que même s’ils sont trentenaires et que la retraite n’est plus très loin, ils peuvent encore répondre présent. Ce qu’ils ont fait dès l’entame de match en infligeant un sévère 6-0 au premier set à Marcel Granollers et Feliciano Lopez ! Les Espagnols se sont ensuite repris, ce qui n’a pas empêché les Bleus d’empocher le deuxième set 6 jeux à 4 après tout juste une heure de jeu. La troisième manche allait être complètement différente. Elle allait durer aussi longtemps que les deux premiers sets et la tension allait être à son comble. Les Ibères allaient breaker les premiers et prendre le large. On pensait alors qu’il faudrait disputer un quatrième set. Mais la paire française est revenue dans la partie pour s’offrir un jeu décisif électrique. Il aura fallu trois balles de match à Benneteau et Mahut pour conclure. Mais c’est sur un retour gagnant de Julien Benneteau que le sort de la rencontre était scellé. La France se qualifiait pour une nouvelle finale de Coupe Davis en l’emportant trois points à zéro contre une Espagne amputée de son n°1 mondial Rafael Nadal.

DnPGaa3X4AAZ_xqLa dernière finale de la Coupe Davis sous son ancienne formule se jouera en France, puisque la Croatie s’est qualifiée de son côté. Ce fut difficile pour Marin Cilic et Borna Coric face aux États-Unis mais ils en sont sortis trois points à deux à Zadar, sur terre battue extérieure. Vendredi, Coric a ouvert le bal en dominant Steve Johnson 6-4, 7-6 (4), 6-3 puis Marin Cilic a donné le point du deux à zéro en battant Frances Tiafoe 61, -63, 7-6 (5). Le double allait tomber dans l’escarcelle des Américains, grâce à la victoire de Mike Bryan / Ryan Harrison sur Ivan Dodig / Mate Pavic 7-5, 7-6 (6), 1-6, 6-7 (5), 7-6 (5). Cilic pouvait donner le point de la victoire aux Croates le dimanche, mais il s’est fait surprendre par Sam Querrey en quatre sets 6-7 (2), 7-6 (6), 6-3, 6-4. Il fallait alors disputer un cinquième match décisif, qui se déroulait en cinq sets ! Borna Coric, mal embarqué, finissait par l’emporter sur Frances Tiafoe 6-7 (0), 6-1, 6-7 (11), 6-1, 6-3. Comme en Coupe du Monde de football il y a deux mois, la France et la Croatie se retrouveront cette fois-ci en finale de la coupe du Monde du tennis !

Deuxième titre en 2018 pour Pauline Parmentier à Québec City

DnPJWgzWsAAYi7GCette semaine, Pauline Parmentier (n°69) a remporté son deuxième titre de la saison à Québec City, sur dur extérieur. En finale, elle a dominé la qualifiée américaine Jessica Pegula (n°227) en deux sets 7-5, 6-2. Tête de série n°8, la Tricolore n’a pas eu un parcours de tout repos, éliminant successivement Veronika Kudermetova (7-5, 6-3) au premier tour, Christina McHale (6-2, 4-6, 7-5) au deuxième tour, Varvara Lepchenko (7-6 (7), 6-1) en quarts de finale et Heather Watson (5-7, 6-3, 7-6 (5)) en demies. Tête de série n°1, la Biélorusse Aryna Sabalenka (n°20) avait été éliminée dès le premier tour par Lepchenko (6-4, 7-6 (5)). En ce qui concerne Pauline Parmentier, elle remporte ainsi son quatrième titre au total sur le circuit WTA.

Corentin Moutet domine Quentin Halys en Challenger, Johan Sébastien Tatlot joue une demie

DnPAR3DXcAEedvwAprès son premier titre en Challenger acquis à Brest en 2017, Corentin Moutet (n°126) a récidivé cette semaine à Istanbul (Turquie, 75 000 $, dur extérieur). Tête de série n°2 du tournoi, il a dominé en finale son compatriote Quentin Halys (n°157), tête de série n°4, en deux sets 6-3, 6-4. Cette victoire va lui permettre de se rapprocher un peu plus du Top 100, lui qui est désormais classé n°104 avant de jouer le tournoi ATP 250 de Metz où il bénéficie d’une wild card. À noter que Moutet a battu un autre Tricolore, Antoine Hoang (n°217) en demi-finales,  en trois sets 2-6, 7-5, 6-0. Avant cela, il n’avait pas perdu un set face à Tobias Kamke (6-4, 6-2) au premier tour, Joao Magalhaes Hueb de Menezes (6-4, 6-0) au deuxième tour et Cem Ilkel (7-6 (4), 6-3) en quarts de finale. De son côté, Halys a dominé deux têtes de série sur son parcours jusqu’en finale : le Hollandais Tallon Griekspoor, tête de série n°7 en quarts (6-4, 3-6, 7-6 (3)) et l’Italien Thomas Fabbiano, tête de série n°1 en demies (6-3, 4-6, 6-4).

Par ailleurs, un autre joueur tricolore s’est distingué en Challenger, du côté de Banja Luka (Bosnie-Herzégovine, 85 000 $, terre battue). Il s’agit de Johan Sébastien Tatlot (n°255), qui s’est hissé jusqu’en demi-finales où il a été battu par l’Argentin Carlos Berlocq (n°161), tête de série n°7, en deux sets 6-2, 6-4. Auparavant, le Français n’avait perdu qu’un seul set, dominant successivement Pedro Martinez (6-3, 6-4) au premier tour, le qualifié Alexandar Lazov (6-3, 6-4) au deuxième tour et Daniel Gimeno-Traver (4-6, 7-5, 7-5) en quarts de finale.

Premier titre en Futures pour Gabriel Petit, Victoria Muntean échoue en finale en ITF

DnOf2doW0AAkDHCSur le circuit ITF féminin, se disputait en France le tournoi de Biarritz (France, 80 000 $), sur terre battue. ce dimanche en finale, l’Allemande Tamara Korpatsch (n°167, photo ci-contre) a dominé la Suissesse Timea Bacsinszky (n°660) en deux sets 6-2, 7-5 pour remporter son septième titre en ITF, le premier de la saison. À Monastir (Tunisie, 15 000 $), sur dur extérieur, Victoria Muntean (n°600), tête de série n°1, a atteint la finale où elle a échoué contre l’Espagnole Andrea Lazaro Garcia (n°630), tête de série n°2, en deux sets 6-0, 6-2. Par ailleurs, Joséphine Boualem (n°812), tête de série n°8, a atteint les quarts de finale où elle a été battue par l’Espagnole Paula Arias Manjon (n°868) en deux sets 6-1, 6-4. Tête de série n°3 à Montemor-O-Novo (Portugal, 15 000 $), sur dur extérieur, Estelle Cascino (n°482) s’est quant à elle arrêtée en quarts de finale, contrainte d’abandonner alors qu’elle était au tout début de son match face à la Suissesse Nina Stadler (n°606) qui menait 2-0 dans le premier set.

Du côté des hommes, Gabriel Petit (n°582), tête de série n°2 à Monastir (Tunisie, 15 000 $), sur dur extérieur, a remporté son premier trophée sur le circuit Futures. En finale, il a dominé le joueur des Îles Mariannes du Nord Colin Sinclair (n°739), tête de série n°8, en deux sets 7-6 (5), 7-6 (4). Du côté de Mulhouse (France, 25 000 $), en indoor, Grégoire Jacq (n°612) s’est hissé jusqu’en finale où il a perdu face à l’Espagnol Andres Artunedo Martinavarro (n°355), tête de série n°2, en deux sets 7-6 (6), 7-5. Par ailleurs, Dan Added (n°639) a atteint les quarts de finale, battu en trois sets 5-7, 6-3, 7-6 (3) par Artunedo Martinavarro, tout comme Lucas Poullain (n°1930) qui a été éliminé par le Suédois Linus Frost (n°1592) en deux sets 7-6 (3), 6-0. Tête de série n°3 à Santa Margherita Di Pula (Italie, 25 000 $), sur terre battue, Samuel Bensoussan (n°431) a échoué en demies face l’Italien Marco Bortolotti (n°554), tête de série n°7, en deux sets 6-4, 6-1. Tête de série n°6 à Séville (Espagne, 25 000 $), sur terre battue, Geoffrey Blancaneaux (n°447) a quant à lui été stoppé en demi-finales par la tête de série n°1, l’Espagnol Carlos Boluda-Purkiss (n°312), par abandon au deuxième set à 6-4, 4-4.

Crédits photos :  @FFTennis, @DavisCup, @CoupeBN, @TTForgtr@EOBiarritz


À LIRE AUSSI :

Halys invité à Metz, les arbitres en colère, Svitolina change d’entraîneur et Paire débute une nouvelle aventure : les infos de la semaine

 

 

Novak Djokovic confirme son retour au sommet en remportant l’US Open

5 réflexions au sujet de “Nouvelle finale en Coupe Davis pour la bande à Noah, Parmentier, Moutet et Petit titrés : la semaine des Bleus”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s