Analyses

Après un an d’absence, Borna Coric est de retour à Indian Wells

Aujourd’hui âgé de 25 ans, Borna Coric (n°167) vient de passer la pire année de sa carrière, puisqu’il n’a pas pu jouer en raison d’une blessure à l’épaule. Opéré, il a plusieurs fois repoussé son retour sur les courts. Le Masters 1000 d’Indian Wells, qui début ce jeudi, sera ainsi son premier tournoi de la saison 2022. Dans quelle forme physique sera le Croate ?


Dans un Top 100 vieillissant, Borna Coric (n°167) fait toujours figure de jeune, du haut de ses 25 ans. On ne l’a plus vu sur un court depuis un an, alors qu’il n’y a pas si longtemps, on voyait en lui un potentiel candidat pour un titre en Grand Chelem. Mais ça, c’était avant, quand il était performant chez les Juniors. Depuis son passage chez les pros, les attentes ont baissé, bien qu’il ait été un membre solide et régulier du Top 30. Notez tout de même que le joueur croate a déjà atteint une finale en Masters 1000Shanghai en 2018) et a déjà battu des joueurs de la trempe de Roger Federer (n°27) et Rafael Nadal (n°4). Cependant, alors qu’il était en quête d’un nouveau souffle pour atteindre – pourqoi pas ? – le Top 10 au classement ATP, Borna Coric a été rattrapé par une blessure. Cette gêne à l’épaule est apparue pour la première fois en 2018 et il n’a cessé de repousser l’évidence : l’opération. Même s’il faut savoir qu’une blessure à l’épaule peut être très difficile à traiter pour un joueur de tennis, très dépendant de cette articulation, notamment au service. Si Borna Coric a pu avoir de bons résultats malgré la douleur, fin 2020 elle était devenue trop intense. Par conséquent, après un début de saison 2021 mouvementé, le joueur de 25 ans a pris une décision : il était temps d’en finir avec tout ça.

En se faisant opérer, Borna Coric s’est tout de suite senti soulagé. Il a même pu profiter de cinq jours de repos après la saison sur gazon, lâchant ensuite prise pendant trois bonnes semaines. Ce qu’il a lui-même avoué lors d’un entretien avec Tennis.com. « C’était à peu près la première fois de ma vie que j’étais libre pendant autant de temps », a-t-il déclaré. « J’ai juste décidé de passer du temps sur la côte à faire autre chose que de me concentrer uniquement sur le tennis. Je savais à peu près que je [n’avais pas] besoin d’être prêt pour quoi que ce soit (il savait qu’il ne serait pas rêt à temps pour disputer l’US Open, ndlr). J’étais pleinement conscient que je n’avais pas besoin d’être prêt tout de suite. » Même après l’opération, le Croate n’était pas pressé de retrouver le chemin des courts. La faute à une pandémie dont il est difficile de se remettre. Par ailleurs, il voulait s’assurer que le mauvais souvenir de cette épaule douloureuse était bien derrière lui. « J’ai décidé de faire une bonne rééducation, j’ai pris mon temps », a expliqué le désormais 167ème joueur mondial. « Cela faisait longtemps que je n’avais pas passé autant de temps déconnecté du tennis. En fait, j’avais besoin de cette pause. Nous n’étions pas tout à fait sûrs de ce qui causait ma douleurs. Peut-être que j’aurais pu jouer l’Open d’Australie si j’avais poussé au maximum. J’ai pris la décision de ne pas le faire pour mon épaule, pour m’assurer que tout allait bien se passer. » Voilà qui explique son aussi longue absence du circuit.

Borna Coric a quand même effectué le déplacement en Australie, dès le mois de décembre quand les frontières ont été rouvertes. Mais c’était juste pour parfaire sa rééducation. Pour soulager son épaule, le joueur croate a également travaillé son geste au service, qui pour lui est son coup le plus fort. Il a dû réapprendre à faire confiance à son épaule. « Si vous ne servez pas pendant sept ou huit mois, une fois que vous recommencerez à servir, ce sera probablement douloureux », a-t-il confié. « Je pense que c’était la chose la plus difficile. J’ai encore ça parfois, c’est très difficile de rester calme et de croire en soi. » Son dernier match officiel remonte au 6 mars 2021, quand il perdait en demi-finales du tournoi ATP 500 de Rotterdam. Si Borna Coric n’a jamais imaginé s’absenter un an du circuit, ce repos forcé a ravivé la passion du jeu en lui. Même s’il avoue ne pas aimer voyager, son envie de jouer est toujours plus forte. « J’aime ce sentiment, quand je suis un peu nerveux avant le match ou quand je suis fatigué pendant le match, j’aime vraiment ça », a déclaré le joueur de 25 ans. « Et ça me manque maintenant. C’est très calme depuis un an. Quand j’ai du stress maintenant, c’est à cause de mon épaule. Si je pouvais choisir, je choisirais toujours le stress de concourir et de de gagner ou perdre des matches et des tournois. J’aime vraiment ce sentiment. C’est ma principale motivation. J’aime le tennis. J’adore mon travail. J’aime ma vie. » Espérons que le Croate pourra profiter de sa vie de joueur professionnel le plus longtemps possible lors de son retour à Indian Wells, qui sera tout sauf aisé. Nous suivrons de près son premier tour, dans la nuit de jeudi à vendredi, face à l’Espagnol Alejandro Davidovich Fokina (n°44).

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @FadingTramlines

À LIRE AUSSI :

Pourquoi le tournoi d’Indian Wells a-t-il toujours une saveur particulière ?

Vajda – Djokovic, les raisons de la séparation d’un duo iconique

4 réflexions au sujet de “Après un an d’absence, Borna Coric est de retour à Indian Wells”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s