Reportages

Borna Coric, une semaine de rêve lors du Masters 1000 de Cincinnati

Il y a quelques années, il était vu comme l’un des fers de lance de la Next Gen. Cependant, sa progression a été ralentie par une grave blessure à l’épaule droite. La semaine dernière, Borna Coric (n°29) a connu une résurgence exceptionelle à Cincinnati, où il a remporté son tout premier trophée dans un Masters 1000, son troisième titre au total. Une renaissance qui lui permet de revenir dans le Top 30 (il était 152ème mondial en début de semaine !) et qu’il ne doit qu’à lui-même et à son travail, malgré les coups durs.


Longtemps porté disparu, lâché par son corps et plus précisément par son épaule droite, Borna Coric (n°29) aurait pu tout laisser tomber. Mais ce n’est pas dans son caractère et, après s’être battu pour soigner sa blessure et revenir à son meilleur niveau, il a efectué un véritable coup d’éclat lors du Masters 1000 de Cincinnati. Sa victoire surprise face à Rafael Nadal (n°3), au deuxième tour, n’était pas sans lendemain. En effet, il a ensuite enchaîné avec des victoires sur Roberto Bautista Agut (n°18), Félix Auger-Aliassime (n°8), Cameron Norrie (n°9) et Stefanos Tsitsipas (n°5). Ainsi, le joueur croate a rappelé au monde du tennis quel formidable joueur il pouvait être. Son succès spectaculaire contre le Majorquin en près de trois heures l’a évidemment remis en pleine lumière. Mais il ne s’est pas arrêté là. Tout au long de la semaine, le joueur de 25 ans a produit une qualité de tennis rappelant sa meilleure saison sur le circuit, en 2018. Cette année-là, il avait atteint sa première finale en Masters 1000, à Shanghai, avec une défaite face à Novak Djokovic (n°6). Il avait terminé la saison au 12ème rang mondial, remportant au passage la Coupe Davis face à la France, tenante du titre. Retrouver de telles sensations avait quelque chose d’inespéré tant les galères s’étaient enchaînées pour lui ces deux dernières années. « Ce n’est pas facile de passer des heures en salle de gym, de ne pas voir de grandes améliorations et parfois de réaliser que vous n’êtes vraiment pas près de rejouer au tennis », avait-il confié au site de l’ATP, en mars dernier, pour son grand retour à la compétition lors du Masters 1000 d’Indian Wells. « Je faisais tout ça pour rejouer et parfois je ne voyais pas la récompense arriver. »

Ce dimanche, en finale, Borna Coric a été impérial pour se défaire de Stefanos Tsitsipas en deux sets 7-6 (0), 6-2. Il a retrouvé un niveau exceptionnel, notamment au service, ce qui était koin d’être gagné après cette opération à l’épaule survenue au mpis de mars 2021. « Le moment le plus délicat, c’est quand j’ai repris le tennis », avait-il confié il y a quelques mois à nos confrères du quotidien L’Equipe. « J’avais encore mal, je ne me sentais pas bien sur le court, je ne pouvais absolument pas servir. J’étais vraiment dans le dur pendant quelques mois, pour être honnête. Heureusement, quand je suis allé en Australie, j’ai travaillé avec un super kiné en plus du mien. On est restés là-bas deux mois et demi. Ça m’a remis sur pied. » Et comme si toutes ces épreuves n’avaient pas été assez difficiles à vivre, le Croate a également dû faire face pendant cette période à la perte du coach qui l’avait mené aux portes du Top 10, Kristijan Schneider, victime d’un cancer. De quoi lui faire prendre un sacré recul et changer son regard sur sa carrière. S’il n’a pas vraiment évolué sur le plan tennistique, le Borna Coric version 2022 n’a plus rien à voir ou presque dans l’état d’esprit avec celui qui faisait sensation pour sa précocité en 2014 (plus jeune membre du Top 100 alors, avant ses 18 ans) et qui n’hésitait pas à bomber le torse, expliquant vouloir rivaliser avec le Big 4. Lors de son retour, en mars dernier, tout ce que voulait Borna Coric était de retrouver le plaisir de jouer sur le circuit ATP, en restant en bonne santé. S’il ne comptait que 4 victoires pour 8 défaites sur le circuit principal en arrivant dans l’Ohio, où il a utilisé son classement protégé pour entrer dans le tableau principal, le joueur de 25 ans était retourné sur le circuit Challenger pour retrouver la forme. Avec un succès à Parme, sur terre battue, en juin dernier. Une première étape fondamentale dans sa quête de confiance.

De retour sur dur, sa surface favorite, Borna Coric a poursuivi sa montée en puissance dans l’ombre, ravi de pouvoir à nouveau défier des joueurs comme Rafael Nadal, contre qui il a désormais un bilan positif (3-2). Une victoire qui est venue récompenser sa persévérance et sembel avoir agi comme un déclic. « Vous avez besoin de souffrir, parfois », a souligné le joueur croate. « C’est pour cette raison que je m’entraîne beaucoup sous forte chaleur et que j’essaie de tenir le plus longtemps possible. Comme ça, dans les matches au couteau, ce n’est peut-être pas aussi dur que si je ne le faisais pas. » Ses 57 aces réussis tout au long du tournoi montrent également que Borna Coric a repris confiance au service, une arme indispensable pour retrouver les ambitions qui étaient les siennes avant sa blessure. Après tant d’épreuves, le joueur de 25 ans sera même mieux armé mentalement que lorsqu’il était l’un des emblèmes de la Next Gen. Et ce même s’il doit désormais, et jusqu’à la fin de sa carrière, prendre soin de son épaule avant chaque match. « Je ne pense pas que ce soit un immense sacrifice de devoir travailler une demi-heure de plus pour jouer au tennis, pour faire ce qu’on aime », a-t-il précisé. « J’en profite encore plus que quand j’avais 17 ou 18 ans. » En tout cas, le Croate se place comme un sérieux outsider pour l’US Open, qui démarrera lundi prochain, surtout s’il garde le même niveau de jeu que celui qu’il a pu afficher tout au long de la semaine à Cincinnati.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @CincyTennis

À LIRE AUSSI :

Caroline Garcia, première qualifiée à atteindre une finale dans un WTA 1000 !

Daniil Medvedev et Taylor Fritz : leur point de vue, parfois tranché, sur la nouvelle règle du coaching

4 réflexions au sujet de “Borna Coric, une semaine de rêve lors du Masters 1000 de Cincinnati”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s