Analyses

Vous n’avez rien compris à la prolongation du gel du classement par l’ATP ? Nous non plus…

Bon, nous devons vous l’avouer : le titre de cet article est un peu mensonger, puisque nous avons fait de notre mieux pour comprendre les nouvelles mesures révélées ce mercredi par l’ATP. Mais comme cela n’a rien eu de facile, on s’est dit que vous avez peut-être eu du mal, vous aussi, à y voir clair. Voilà pourquoi on se devait de clarifier la situation pour tous les passionnés de tennis…


Pour mieux comprendre les nouvelles mesures prises par l’ATP concernant le classement masculin, revenons un peu en arrière. L’été dernier, après avoir gelé le classement pendant une période allant du 16 mars au 24 août 2020, l’ATP avait décidé de ne plus suivre son classement sur douze mois, comme elle le faisait traditionnellement. À cause de la pandémie de Coronavirus, il avait été décidé d’étendre le classement ATP sur vingt-deux mois, en prenant le meilleur résultat si un joueur avait joué le même tournoi deux fois sur cette période. Au mois d’octobre dernier, cette période avait même été prolongée jusqu’à vingt-quatre mois, soit deux ans, la situation sanitaire n’allant pas en s’arrangeant. Ce qui poussait jusqu’à cette première semaine du mois de mars 2021. En janvier dernier, le calendrier ayant été révisé, le conseil d’administration de l’ATP a approuvé une prolongation de deux semaines de ce système de classement, jusqu’à la semaine du 15 mars. Vous suivez toujours ? Ce mercredi, l‘ATP a conclu à une nouvelle prolongation de ce système de classement, prenant en compte le fait que la situation sanitaire ne s’arrangeait pas et que le retour à la normale ne serait pas pour tout de suite. Ainsi, l’ATP a étendu sa logique pour le classement jusqu’à la semaine du 9 août 2021, soit la semaine correspondant au Masters 1000 de Cincinnati. Les résultats des événements disputés entre le 4 mars et le 5 août 2019, et qui n’ont pas été joués en 2020, seront donc prolongés de 52 semaines supplémentaires, mais pondérés à 50%. Par ailleurs, les résultats des tournois qui ont été reprogrammés en 2020 (comme Kitzbühel, Hambourg, Rome et Roland-Garros) seront également inclus pendant 52 semaines supplémentaires à 50%. Ce que cela veut dire ? A vrai dire pour nous ce n’est pas totalement clair. D’après les informations que nous avons pu trouver, cela avantagera une fois de plus les joueurs qui joueront peu, et qui seront ainsi protégés, alors que les joueurs qui joueront beaucoup, s’ils n’obtiennent pas de meilleurs résultats qu’en 2019, par exemple, seront un peu pénalisés.

De plus, notez que plusieurs mesures ont été prises concernant les prize money. Ainsi, les prix des tournois ATP 250 et ATP 500 seront respectivement augmentés à 80% et à 60%, au lieu de 50%. Ces augmentations, qui correspondent à une dépense de 5,2 millions de dollars, seront principalement financées par une redistribution d’une partie du bonus ATP, normalement distribuée aux 12 meilleurs joueurs éligibles à la fin de la saison. La redistribution des fonds est venue avec le soutien du Conseil des joueurs de l’ATP, y compris des joueurs comme Roger Federer (n°5) et Rafael Nadal (n°2). « Les revenus de nos tournois continuent d’être gravement affectés par les restrictions sur la vente de billets, et une amélioration substantielle sur ce front semble peu probable avant le milieu de l’année », a notamment déclaré Andrea Gaudenzi, le Président de l’ATP. « Notre objectif est de faire en sorte que le circuit continue de soutenir autant de joueurs que possible et je tiens à remercier les joueurs les mieux classés et le Conseil des joueurs pour leur soutien à cette mesure, qui contribuera à améliorer les conditions pour le plus grand groupe de joueurs au cours des prochains mois. »

Enfin, les joueurs ne pouvant jouer de tournoi pendant quatre semaine consécutives pourront prétendre à un « classement protégé » afin de leur donner « de la flexibilité dans leur programme« , comme indiqué par le communiqué de l’ATP. Ces joueurs auront la possibilité d’utiliser leur classement protégé « dans quatre tournois, hors Grands Chelems et/ou Jeux Olympiques, a précisé l’ATP. En ce qui concerne les tournois Masters 1000, le classement protégé ne pourra être utilisé que conformément au nombre de tournois de ce niveau manqués. Notez que l’ATP va apporter une aide financière de 8 200 euros à chaque tournoi du circuit principal et du circuit Challenger pour couvrir les éventuels frais d’hôtel liés aux « mises à l’isolement ou aux quarantaines en cas de test covid positif ou de cas contacts« , comme on peut le lire à la fin du communiqué. Comme vous, certains éléments de ces nouvelles mesures semblent clairs, alors que d’autre le sont moins. Nous espérons avoir pu éclairer votre lanterne, afin que vous naviguiez moins dans le flou…

Crédit photos : @atptour, Welovetennis

À LIRE AUSSI :

Découvrez pour quelles raisons Roger Federer ne jouera pas le Masters 1000 de Miami

Alexei Popyrin et Juan Manuel Cerundolo, destins croisés pour leur première sur le circuit ATP

2 réflexions au sujet de “Vous n’avez rien compris à la prolongation du gel du classement par l’ATP ? Nous non plus…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s