Reportages

Enzo Couacaud revient sur la finale annulée à Bergame, à cause du Coronavirus

Ce dimanche, la finale du tournoi Challenger de Bergame, en Italie, a été annulée à cause du Coronavirus. Enzo Couacaud (n°179), qui devait disputer cette finale, est revenu sur son sentiment de frustration à l’issue de cette situation inédite.


Ce dimanche, le sport s’est arrêté dans le nord de l’Italie. Ceci est une des conséquences de l’épidémie de Coronavirus qui frappe cette partie du pays, confrontée depuis vendredi dernier à une forte poussée du taux de contamination. C’est là que l’épidémie, partie de Chine, a fait vendredi ses premières victimes en Europe : un maçon retraité de 78 ans en Vénitie et une femme de 77 ans en Lombardie. Samedi soir, 17 personnes contaminées étaient recensées en Vénétie et 54 en Lombardie. Plus de 100 cas ont ensuite été confirmés dans la péninsule, toute proche de la France. Cette vague de contaminations a conduit le gouvernement italien à prendre des mesures drastiques pour tenter d’endiguer la propagation de l’épidémie. Vendredi, les lieux publics ont été fermés pour une semaine dans onze villes du nord de l’Italie et les événements publics, comme le Carnaval, ont été annulés. Toutes les manifestations sportives en Lombardie et en Vénitie ont également été suspendues.

C’est dans ce contexte tendu que le Français Enzo Couacaud (n°179), qui devait disputer la finale du tournoi Challenger de Bergame (Italie, Challenger 80, indoor) face à l’Ukrainien Illya Marchenko (n°211), s’est vu « interdit » de disputer cette rencontre dimanche à cause de l’épidémie de Coronavirus. Le Français a livré ses impressions, dans un entretien relayé par nos confrères du quotidien L’Equipe. Ainsi, le Tricolore a expliqué que « la préfecture a mis la région de Milan et Bergame en quarantaine. Tous les événements sportifs ont été annulés ou reportés. On nous a annoncé ça aujourd’hui (dimanche) à midi . On avait même demandé à faire le match à huis clos. Ils ont refusé. » Un refus qui a provoqué de la frustration chez les joueurs, comme Couacaud a tenu à l’affirmer. « Il y a une forme de frustration », a-t-il ajouté. « Je peux comprendre qu’ils ne veuillent pas réunir de foule pour limiter la transmission du virus, c’est normal. Mais de là à refuser de faire jouer un match à huis clos avec un arbitre et deux joueurs… Les risques sont quand même assez limités. Sachant que je me suis baladé dans Bergame et que tous les magasins et les restaurants sont encore ouverts. Les rues de Bergame sont remplies comme un dimanche normal, c’est un peu bizarre. Et nous, on n’a pas le droit de jouer un pauvre match de tennis avec trois personnes sur un terrain, c’est un peu incompréhensible. Je peux comprendre qu’ils annulent un match de foot mais un match de tennis à huis clos, je ne vois pas l’intérêt. Ce sont les autorités locales qui décident. »

EOeEQmfX4AU6CvG

Quant à savoir quel était le danger pour les joueurs, ils n’ont rencontré aucun problème pour sortir de la ville mais ils ne fallait pas qu’ils tardent à la quitter. « Nous, on n’est pas du tout touchés », a déclaré le Français. « Ça va bien. On a pris un vol pour demain (lundi), je dois jouer à Pau, il n’y a aucun problème pour l’instant. Si ça venait à fermer, on partirait en voiture. Ils nous disent que la ville risque d’entrer en quarantaine, que les écoles, les établissements publics, les magasins vont fermer progressivement. » Finalement, en ce qui concerne l’aspect sportif, le plus frustrant pour les deux joueurs est qu’une règle existe pour ces cas exceptionnels, où ils doivent se partager les points et le prize money du finaliste. En somme, ils sont tous les deux perdants. « Je ne connaissais pas la règle car c’est la première fois que ça m’arrive », a expliqué Couacaud. « Dans ce cas-là, les deux joueurs prennent les points et l’argent de la défaite en finale. » Rien de grave dans le monde du tennis cependant, comparé au bazar que cela crée dans le monde du football, où de multiples rencontres ont été annulées ou reportées le week-end dernier…

Crédit photos : @OpenSuddeFrance, @FFTennis

À LIRE AUSSI :

Les Frenchies de la semaine : Carole Monnet et trois français titrés en ITF

Elena Rybakina, nouvelle étoile montante du tennis féminin ?

3 réflexions au sujet de “Enzo Couacaud revient sur la finale annulée à Bergame, à cause du Coronavirus”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s