Analyses

Félix Auger-Aliassime : cinq finales perdues avant 20 ans, est-ce un mauvais bilan ?

Ce dimanche, le Canadien Félix Auger-Aliassime (n°19) a perdu sa cinquième finale sur le circuit ATP, au tournoi ATP 250 de Marseille, face au Grec Stefanos Tsitsipas (n°6). Une semaine après avoir perdu face à Gaël Monfils (n°8) en finale de l’ATP 500 de Rotterdam, une question se pose : disputer cinq finales avant 20 ans sans en gagner une seule, est-ce vraiment un mauvais bilan ?


Que l’on soit clair tout de suite, notamment pour calmer les détracteurs du jeune joueur canadien : oui, faire cinq finales sur le circuit ATP avant l’âge de 20 ans, c’est un bon résultat. Un très bon résultat, avons-nous envie de dire, même si Félix Auger-Aliassime (n°19) n’a pas encore pu concrétiser en soulevant son premier trophée. Cependant, avant de minimiser ses performances, il faut se rendre compte qu’il revient en forme et progresse bien, après un début de saison mitigé au mois de janvier. Il vient tout de même d’enchaîner deux finales consécutives, au tournoi ATP 500 de Rotterdam (défaite 6-2, 6-4 face à Gaël Monfils) et au tournoi ATP 250 de Marseille (défaite 6-3, 6-4 contre Stefanos Tsitsipas).

EQ6zVG6WAAAYskn

Cependant, nous sommes d’accord sur un point : le Canadien peut être déçu de ne pas avoir su concrétiser cela en un premier titre, comme son compatriote Denis Shapovalov (n°15) l’a fait en octobre dernier à Stockholm. Ce qui ne l’empêche pas même de vouloir positiver et se servir de ces échecs pour grandir : « Je suis déçu », a-t-il déclaré en conférence de presse à Marseille après sa défaite en finale. « Personne n’aime perdre en finale, et c’est la cinquième fois que ça m’arrive, donc c’est dur. C’est difficile à avaler, mais je crois que ça va me permettre de devenir un meilleur joueur. Ça forge mon caractère, et je vais surmonter cet obstacle un jour ou l’autre. Je vais me retrousser les manches et travailler pour y parvenir. Je travaille pour remporter de gros tournois, et accomplir de grands exploits, donc je ne vais pas me laisser affecter par ça. »

ERZfvnUXkAIjiUe

Ceci étant dit, quel autre joueur de 20 ans ou moins, présent dans le Top 10 du classement de la Next Gen, a déjà joué cinq finales sur le circuit ATP ? Après analyse, la réponse est claire : aucun. Le seul à avoir fait un peu mieux que le Canadien, c’est l’Australien Alex de Minaur (n°25), qui avait disputé quatre finales et avait remporté un titre, à Sydney, avant l’âge de 20 ans. Sinon, Denis Shapovalov n’a joué que deux finales (pour un titre), Corentin Moutet (n°74) a disputé sa première finale en janvier à Doha et Miomir Kecmanovic (n°50) a également disputé une seule finale, en juin dernier à Antalya. En ce qui concerne Jannik Sinner (n°75), Emil Ruusuvuori (n°102), Alexei Popyrin (n°101), Jurij Rodionov (n°172) et Tomas Machac (n°251), ils n’ont encore jamais disputé de finale sur le circuit ATP et se font encore la main, pour la plupart, sur le circuit Challenger. Comme quoi, les performances d’Auger-Aliassime ne sont pas à minimiser, loin de là. Avec son talent, et une forme de persévérance, nul doute qu’il soulèvera bientôt son premier trophée. Qui devrait être suivi de nombreux autres, c’est en tout cas tout le mal qu’on peut lui souhaiter.

Crédit photos : @atptour, @abnamrowtt

À LIRE AUSSI :

Enzo Couacaud revient sur la finale annulée à Bergame, à cause du Coronavirus

 

 

Les Frenchies de la semaine : Carole Monnet et trois français titrés en ITF

5 réflexions au sujet de “Félix Auger-Aliassime : cinq finales perdues avant 20 ans, est-ce un mauvais bilan ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s