Reportages

Elena Rybakina, nouvelle étoile montante du tennis féminin ?

Sans faire beaucoup de bruit, la Kazakhe Elena Rybakina (n°19), jeune joueuse âgée de 20 ans, monte en puissance en ce début de saison 2020. Depuis le début du mois de janvier, elle a atteint la finale à chaque fois qu’elle a joué sur le circuit WTA. Pour un seul titre, certes, mais la performance mérite d’être mise en avant.


Elena Rybakina (n°19), ce nom vous dit quelque chose ? Née le  à Moscou, elle est d’origine russe mais a été naturalisée kazakhe en juillet 2018. Vous ne la connaissez peut-être pas encore, tout comme son visage encore enfantin ne vous dit encore rien. Pourtant, celle qui était classée 192ème mondiale il y a encore environ un an a connu une progression fulgurante au cours des huit derniers mois. Ainsi, déjà en 2019, elle avait remporté son premier titre, sur terre battue, à Bucarest. Avant de disputer une autre finale à Nanchang, sur dur, en septembre dernier. En 2020, elle a ainsi démarré la saison pied au plancher : finale à Shenzhen lors de la première semaine de compétition, puis son deuxième titre en carrière la semaine suivante à Hobart. Si elle a perdu au troisième tour à Melbourne, certes face à la n°1 mondiale Ashleigh Barty, elle est revenue en février plus forte que jamais : elle a ainsi fait finale lors des deux tournois WTA Premier qu’elle a disputés, à Saint-Pétersbourg la semaine dernière et à Dubaï ce samedi. Ce qui saute aux yeux, c’est qu’elle ne perd que rarement désormais contre moins bien classée qu’elle.

ERT7dM6W4AIrKl3

 

Mis à part Ekaterina Alexandrova (n°25) en finale à Shenzhen, elle n’a perdu que face à des membres du Top 10 : Ashleigh Barty (n°1) au troisième tour de l’Australian Open, Kiki Bertens (n°8) en finale du WTA Premier de Saint-Pétersbourg et Simona Halep (n°2), ce samedi, en finale du WTA Premier de Dubaï. Par ailleurs, elle est parvenue cette semaine à accrocher une membre de ce Top 10. Ainsi, elle a éliminé la Tchèque Karolina Pliskova (n°3) en deux sets 7-6 (1), 6-3 en quarts de finale, sa plus grosse victoire à ce jour. « Rybakina sert à plus de 190 km/h et elle est assez forte, je pense que sa vitesse au service va causer des problèmes », a déclaré la Tchèque en conférence de presse après sa défaite à Dubaï. « Pourtant, elle ne gagne pas seulement à cause de son service ; vous ne pouvez pas gagner autant de matches seulement avec ce coup. Parfois, quand vous êtes autant en confiance, vous ne savez même pas ce que vous faites, et vous ne ne pensez pas beaucoup. Je pense que c’est son cas en ce moment. Surtout si on prend en compte le fait qu’elle est jeune, elle joue à peu près bien sur tous ses matches jusqu’à présent. » Le service est à coup sûr le meilleur coup de la Kazakhe à ce jour, elle qui mesure 1m84 (ce qui est grand pour une joueuse de tennis). « Mon service m’a aidé dans des moments cruciaux contre Martic », a reconnu la jeune joueuse elle-même à l’issue de sa victoire en demi-finales à Dubaï contre la Croate Petra Martic (n°15).

ERJyNukW4AAyg0I

Classée 36ème joueuse mondiale en début de saison, elle vient déjà de faire une entrée fracassante dans le Top 20 au classement WTA. Et avec cette nouvelle finale à Dubaï, son ascension ne va pas s’arrêter là, puisqu’elle atteindra son meilleur classement ce lundi avec une 17ème place mondiale. Elle a la trempe des championnes, en témoigne cette rencontre très accrochée ce samedi en finale aux Émirats Arabes Unis. En effet, elle n’a cédé face à Halep qu’au bout de presque deux heures et demie de jeu, sept points à cinq au jeu décisif de la troisième manche. Si elle sait se servir de cette défaite sur le fil et apprendre de celle-ci, elle n’en ressortira que grandie. « Elle est forte », a déclaré la Roumaine à propos de son adversaire du jour. « Elle a un énorme service. Elle est grande. Elle a de la puissance. Je pense qu’elle joue vraiment bien pour entrer dans le Top 10 très bientôt. Elle bouge bien, même si elle est très grande. Sa balle ne gicle pas beaucoup. Il est vraiment difficile de trouver la longueur de la balle. Je pense qu’elle est au plus haut niveau de confiance. » À Rybakina désormais de prouver qu’elle pourra produire ce jeu efficace sur la durée, car en ce qui concerne le circuit féminin, nous avons trop vu des joueuses éclore autour de 19-20 ans, faire de bons résultats pour ensuite replonger dans les affres du classement…

Crédit photos : @WTA

À LIRE AUSSI :

Roger Federer opéré, Lucas Pouille repousse son retour, Schwartzman blessé : les 7 infos de la semaine

Pour Behind The Racquet, Janko Tipsarevic évoque sa dépression, vécue au cours de sa carrière

4 réflexions au sujet de “Elena Rybakina, nouvelle étoile montante du tennis féminin ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s