TOURNOIS

Bautista Agut vainqueur à Dubaï, Del Potro roi d’Acapulco et Ugo Humbert titré pour la troisième fois en ITF

Avant le March Madness (enchaînement des deux gros tournois que sont Indian Wells et Miami), le circuit a terminé ce mois de février avec de nouveaux vainqueurs, des surprises et des blessés. En effet, Juan Martin Del Potro et Roberto Bautista Agut ont triomphé en ATP 500 (un retour pour le premier, une première pour le second), alors que Lesia Tsurenko conservait son titre côté féminin à Acapulco. Sur terre battue, c’est Fabio Fognini qui est revenu sur le devant de la scène. En Challenger, même si Martin Klizan et Sara Errani ont triomphé à Indian Wells, c’est Taylor Fritz et Danielle Collins qui ont obtenu une wild card pour le « grand » tournoi californien qui débutera dans la semaine (nous vous expliquons le pourquoi du comment plus loin dans cet article…). Enfin, un Français a triomphé sur le circuit ITF : il s’agit de Ugo Humbert, 19 ans, qui a soulevé son troisième trophée dans un Futures, le deuxième cette saison (ce qui lui promet un bel avenir d’après nous !).


ATP World Tour

  • Acapulco (Mexique, ATP 500) :

DXbVxJeX4AU-gRzSur les courts en dur d’Acapulco, l’Argentin Juan Martin Del Potro (n°9) a remporté son 21ème titre, le premier dans un ATP 500 depuis le tournoi de Bâle en 2013. En finale, il a battu le Sud-Africain Kevin Anderson (n°8) en deux sets 6-4, 6-4. Sur son parcours, Del Potro aura battu trois joueurs du Top 10 : Anderson, mais aussi Alexander Zverev (n°5), tête de série n°2, en deux sets 6-4, 6-2 en demies et Dominic Thiem (n°6) en deux sets 6-2, 7-6 (7) en quarts de finale. Le seule joueur à lui avoir pris un set durant cette semaine aura été l’Espagnol David Ferrer (n°39) au second tour, battu par la tour de Tandil 6-4, 4-6, 6-3. Tête de série n°1 au Mexique, l’Espagnol Rafael Nadal (n°2) avait déclaré forfait avant même de jouer, encore gêné par des pépins physiques qui l’empêchent de jouer pleinement depuis la fin de saison dernière. Du côté des Français, seul Adrian Mannarino (n°24) était engagé sur les courts en dur mexicains. Après avoir battu le qualifié lituanien Ricardas Berankis (7-5, 6-1) au premier tour, il a chuté ensuite face à la tête de série n°5 du tournoi Kevin Anderson qui l’a battu en deux sets 6-3, 6-4.

  • Dubaï (Émirats Arabes Unis, ATP 500) :

DXYffhFX4AAfokaÀ Dubaï, sur dur, le Français Lucas Pouille (n°15) a atteint une troisième finale en autant de tournois. Mais comme à Marseille la semaine précédente, il a échoué sur la dernière marche du podium. Cette fois-ci, il s’est heurté à l’Espagnol Roberto Bautista Agut (n°23), qui l’a battu en deux sets 6-3, 6-4.  Mais grâce à son beau mois de février, le nordiste va désormais pointer au 12ème rang mondial. Pour l’Espagnol, c’est un premier titre en ATP 500, le huitième au total. Bautista Agut n’aura perdu qu’un seul set sur son parcours, face à Pierre-Hugues Herbert (voir plus loin). Tête de série n°1, le Bulgare Grigor Dimitrov (n°4) a créé la surprise en étant battu d’entrée par Malek Jaziri (4-6, 7-5, 6-4). Deux Tricolores se sont par ailleurs extraits des qualifications pour jouer le tournoi de Dubaï. Quentin Halys (n°115) et Gleb Sakharov (n°159) ont ensuite perdu dès le premier tour, respectivement éliminés par Robin Haase (7-5, 2-6, 6-4) et Philipp Kohlschreiber (6-4, 6-2). Tête de série n°5, Richard Gasquet (n°37), blessé au psoas, a aussi échoué d’entrée face au Croate Borna Coric (n°50) en deux sets 6-4, 6-3. De son côté, Benoît Paire (n°46) a franchi le premier tour en battant Yoshihito Nishioka (57, 6-4, 6-1) avant d’échouer au deuxième tour contre Coric (6-1, 6-4). Même chose pour Pierre-Hugues Herbert (n°99), qui a battu Joao Sousa (4-6, 6-4, 7-6 (8)) au premier tour avant d’être dominé par Roberto Bautista Agut (6-4, 6-7 (2), 6-1) au tour suivant.

  • Sao Paulo (Brésil, ATP 250) :

DXdsaWFWkAAOkxbSur terre battue, à Sao Paulo, c’est l’Italien Fabio Fognini (n°20), tête de série n°2, qui a remporté son sixième titre (tous acquis sur cette surface). En finale, après un premier set difficile, il s’est sorti des griffes du Chilien Nicolas Jarry (n°73) en trois sets 1-6, 6-1, 6-4. En demies, Fognini avait sorti le triple tenant du titre, l’Uruguayen Pablo Cuevas (n°31) en deux sets 6-4, 6-2. La tête de série n°1 du tournoi, l’Espagnol Albert Ramos-Viñolas (n°19), a été sorti dès les quarts de finale par la surprise Jarry à l’issue d’un match très serré (6-7 (6), 6-4, 7-6 (3)). Invité par les organisateurs du tournoi, Corentin Moutet (n°135) a perdu dès le premier tour, éliminé par la tête de série n°6, l’Argentin Guido Pella (n°57), en trois sets 4-6, 6-1, 6-2. Un autre joueur tricolore était en lice sur la terre battue brésilienne : il s’agit de Gaël Monfils (n°35), qui a été dominé dès son premier match au deuxième tour (il bénéficiait d’un bye en tant que tête de série n°4) par l’Argentin Horacio Zeballos (n°69) en trois sets 6-3, 3-6, 6-3. La tournée sur terre battue du Parisien aura été en dents de scie, le voyant perdre à chaque fois contre des spécialistes de la surface…


WTA

  • Acapulco (Mexique, International Event) :

DXbVBv-X0AA14S3Tenante du titre à Acapulco, l’Ukrainienne Lesia Tsurenko (n°40), tête de série n°7, a su conserver son titre. Pour soulever son quatrième trophée WTA (tous acquis sur dur), elle a battu en finale la Suissesse Stefanie Voegele (n°183) en trois sets 5-7, 7-6 (2), 6-2. Voegele disputait là sa première finale sur le grand circuit. Tête de série n°1, Sloane Stephens (n°13) a été battue en quarts de finale par Voegele (6-4, 5-7, 6-2) après avoir sorti la Française Pauline Parmentier (n°92) au premier tour en deux sets 6-4, 6-0. Kristina Mladenovic (n°14) était quant à elle tête de série n°2 à Acapulco. Elle a franchi le premier tour face à sa compatriote Amandine Hesse (n°230), issue des qualifications (6-2, 6-2) et le deuxième tour en battant Beatriz Haddad Maia (3-6, 6-3, 7-5). En quarts de finale, elle a ensuite échoué face à sa bête noire, l’Ukrainienne Lesia Tsurenko (n°40), tenante du titre,  qui l’a battue en deux sets 6-2, 6-2. Mladenovic avait perdu en finale en 2017 face à cette même adversaire.

  • Indian Wells (États-Unis, 125k Series) :

DXeT4XYW0AApE7sCe tournoi, équivalent d’un Challenger chez les hommes, en association avec le tournoi de Newport Beach joué fin janvier, doit permettre à la meilleure joueuse sur les deux événements d’obtenir une wild car pour le Premier Event d’Indian Wells qui débute dans quelques jours. L’Américaine Danielle Collins (n°119), titrée à Newport Beach et quart de finaliste en Californie, a obtenu ce précieux sésame. Pourtant, sur les courts du Indian Wells Tennis Garden, c’est l’Italienne Sara Errani (n°125), issue des qualifications, qui a remporté le trophée. En finale, elle a battu la tête de série n°4, l’Ukrainienne Kateryna Bondarenko (n°84) en deux sets 6-4, 6-2. En demies, Errani avait sorti une autre qualifiée, l’Américaine Amanda Anisimova (16 ans seulement) en deux sets 6-4, 6-2. Dans l’autre demi-finale, Bondarenko avait éliminé l’Australienne Alja Tomljanovic (7-5, 6-3). Comme évoqué plus tôt, Errani a dominé Collins en quarts (6-4, 6-1). Tête de série n°1 et n°2, Magda Linette (n°55) et Varvara Lepchenko (n°66) ont été battues au deuxième tour, respectivement par Collins (5-7, 7-6 (0), 6-4) et Tomljanovic (4-6, 6-1, abandon). Aucune Tricolore n’avait pris part à ce tournoi.


ATP Challenger

  • Indian Wells (États-Unis, 150 000 $) :

DXejRFFWsAE7BErCe nouveau Challenger, combiné à celui de Newport Beach joué fin janvier, doit permettre au joueur ayant accumulé le plus de points sur les deux événements d’obtenir une wild card pour le Masters 1000 d’Indian Wells, qui débutera dans quelques jours.  Cette invitation a officiellement été donnée à Taylor Fritz (n°85), vainqueur à Newport Beach et demi-finaliste à Indian Wells. Sur les courts californiens, c’est pourtant le Slovaque Martin Klizan (n°181) qui a triomphé, en dominant en finale le joueur des Barbades Darian King (n°191) en deux sets 6-3, 6-3. Tête de série n°4, Fritz a donc échoué en demies face à King (3-6, 7-6 (1), 6-2). Dans l’autre demi-finale, le Canadien Vasek Pospisil (n°83), tête de série n°3, a perdu contre Klizan (6-1, 3-6, 6-1). La tête de série n°1 du tournoi était par ailleurs Marius Copil (n°73), qui a été dominé dès les quarts de finale par King (6-2, 7-5). Tête de série n°2, Mirza Basic (n°74) a quant à lui été battu dès le premier tour par Stefan Kozlov (7-5, 6-4). Du côté des Français, Jérémy Chardy (n°97) était engagé en Californie. Il a passé le premier tour avec succès, éliminant l’Américain Bradley Klahn (n°163) en deux sets 6-3, 6-4. En revanche, il a déclaré forfait avant son deuxième tour face à King, visiblement blessé au poignet gauche. Un forfait sans conséquence et qui se voulait prudent, le Palois ayant appris qu’il entrait directement dans le tableau du Masters 1000 d’Indian Wells qui débute cette semaine suite aux forfaits cumulés de Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet.

  • Yokohama (Japon, 75 000 $) :

DXbXv2gWkAEFlW3C’est une finale 100% Japonaise qui a eu lieu à Yokohama, entre Tatsuma Ito (n°183), tête de série n°7 et Yasutaka Uchiyama (n°290). Et c’est le moins bien classé des deux joueurs qui s’est imposé, remportant ainsi son deuxième titre en Challenger après Kyoto en 2017. En effet, Uchiyama s’en est sorti en trois sets 2-6, 6-3, 6-4. Tête de série n°2 et vainqueur la semaine précédente à Kyoto, John Millman (n°93) a préféré déclarer forfait avant son match du deuxième tour contre le qualifié japonais Hiroki Moriya (n°354). Tête de série n°1, Jordan Thompson (n°92) a quant à lui échoué en demi-finale contre Uchiyama, en deux sets 6-4, 7-5. Stéphane Robert (n°161), seul Tricolore en lice au Japon et tête de série n°5, s’est hissé jusqu’en quarts de finale. Lors de ces deux premiers matchs, il a sorti respectivement le Japonais Jumpei Yamasaki (3-6, 6-1, 6-3) et l’Américain Daniel Nguyen (7-5, 6-0). Il a ensuite échoué en quarts face à la tête de série n°1 du tournoi, l’Australien Jordan Thompson (n°92), finaliste la semaine précédente du tournoi de Kyoto, en trois sets 6-3, 4-6, 6-2.

  • Punta Del Este (Uruguay, 50 000 $) :

DXbW3OwXkAEJQm1À Punta Del Este, sur terre battue, nous avons assisté à une finale entre spécialistes de la surface. L’Argentin Guido Andreozzi (n°245) a remporté son quatrième Challenger (le premier depuis 2016) en dominant en finale l’Italien Simone Bolelli (n°174), tête de série n°6, en trois sets 3-6, 6-4, 6-3 après 2h43 de jeu. Sur son parcours, Andreozzi a sorti la tête de série n°3 du tournoi au deuxième tour, le Slovaque Andrej Martin (n°124) en deux sets 6-4, 6-4. Sur la terre battue uruguayenne, seul Mathias Bourgue (n°240) était en lice côté Tricolore. Il a malheureusement échoué d’entrée, battu par la tête de série n°3 du tournoi, le slovaque Andrej Martin (n°124), en deux sets 7-5, 7-5.


ITF

Chez les dames,  il y avait un tournoi en France, à Macon (15 000 $), en indoor. Manon Arcangioli (n°361) a été la meilleure Tricolore en atteignant quarts de finale où elle a perdu contre la Suissesse Simona Waltert (n°528) en trois sets 4-6, 6-2, 7-6 (6). Par ailleurs, c’est la Suissesse qui a remporté le tournoi, en battant en finale sa compatriote Tess Sugnaux (n°490) en trois sets 6-4, 3-6, 6-3. Lou Adler (n° 869) s’est également hissé en quarts de finale à Solarino (Italie, 15 000 $), sur dur extérieur. Elle a malheureusement échoué face à l’Italienne Stefania Rubini (n°336), tête de série n°1 du tournoi, en deux sets 6-4, 6-4.

DXeM_JgXUAYQbJPDu côté des hommes, à Gatineau (Canada, 25 000 $) en indoor, le Français Ugo Humbert (n°331) a remporté à 19 ans son troisième titre en Futures, le deuxième cette année. Pour cela, il a battu en finale l’Américain Strong Kirchheimer (n°787), issu des qualifications, en deux sets 6-4, 6-0. Florian Lakat (n°760) a aussi atteint les demi-finales. Il a échoué face à Kirchheimer en deux sets 6-3, 6-1. À Trento (Italie, 25 000 $) en indoor,  Grégoire Barrère (n°434) s’est arrêté en quarts de finale, battu par le Lituanien Laurynas Grigelis (n°281), tête de série n°3, en deux sets 6-3, 6-4. C’est ce même Lituanien qui a mis fin au parcours de Rémi Boutillier (n°595) en demies, le dominant 6-3, 6-1. À Heraklion (Grèce, 15 000 $) sur dur extérieur, Yannick Jankovits (n°349), tête de série n°2, est allé jusqu’en finale. Il a perdu à ce stade de la compétition face au Serbe Danilo Petrovic (n°262) en deux sets 7-6 (9), 6-2. Alexandre Muller (n°351), tête de série n°1 à Jerba (Tunisie, 15 000 $) sur dur extérieur, est allé jusqu’en finale sans soulever le trophée. Il a en effet été battu par le Suisse Moez Echargui (n°522) en trois sets 7-6 (5), 2-6, 6-1. En demies, Muller avait éliminé son compatriote Tak Khunn Wang (n°679) en trois sets 2-6, 6-2, 6-2.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s