AusOpen

La nuit des Bleus à l’Open d’Australie : la remontada de Benjamin Bonzi, Caroline Garcia solide

Le tournoi avance et les émotions fortes démarrent… Ce jeudi, nos joueurs français nous ont fait vivre des moments intenses ! À commencer par Jérémy Chardy, qui a eu une altercation avec l’arbitre de chaise dès le premier set de son deuxième tour. Puis il y a eu Caroline Garcia (n°4), Ugo Humbert (n°106) et surtout Benjamin Bonzi (n°48), qui ont tous les trois ralliés le troisième tour en nous offrant des configurations de matches différentes.


Ugo Humbert confirme, Caroline Garcia se montre solide

Pour la toute première fois de sa carrière (en cinq participations), Ugo Humbert (n°106) s’est qualifié pour le troisième tour de l’Open d’Australie ! Sur le Court n°6, au deuxième tour, il a éliminé l’Américain Denis Kudla (n°108), lucky loser, en quatre sets 6-2, 6-7 (5), 6-2, 6-4. Avec dix-huit aces et 76% de premiers services remportés, le Français a été précis, sous les yeux de son coach, Jérémy Chardy. À part dans le deuxième set, perdu au jeu décisif, Ugo Humbert n’a pas été réellement inquiété de la rencontre. Il s’est ainsi qualifié en moins de trois heures de jeu, ce qui pourra compter à l’heure d’affronter le Danois Holger Rune (n°10) pour une place en huitièmes de finale.

Quelques minutes plus tard, c’est Caroline Garcia (n°4) qui a également rejoint le troisième tour à Melbourne. Opposée à la Canadienne Leylah Fernandez (n°40), elle a été obligée de serrer le jeu pour finalement s’en sortir en deux sets 7-6 (5), 7-5. Pourtant, la Lyonnaise avait été breakée la première dans le set initial, mais elle s’est montrée solide pour débreaker et revenir à 3-3, avant de prendre les devants dans le jeu décisif (7 points à 5). « C’était un bon défi, un bon test, et je suis très heureuse d’avoir conclu ce match en deux sets contre Leylah », a reconnu la joueuse tricolore en conférence de presse. « C’était un scénario serré. S’en sortir comme ça, c’est vraiment bien, parce qu’à la fin du premier, quand je me suis assise, je me suis quand même dit qu’on était à la limite du hold-up. J’ai réussi une bonne remontée et c’était vraiment important de le gagner. » Dans la deuxième manche, elle a réalisé le break au moment crucial : à 5-5, concluant ensuite en patronne sur sa mise en jeu. Elle a d’ailleurs bien géré les moments importants en servant bien, notamment sur les balles de break contre elle. « Je suis très contente de la façon dont je me suis battue », a ajouté Caroline Garcia. « J’ai été capable de rester positive. Je n’étais pas toujours satisfaite de mon tennis, mais je suis très heureuse de la façon dont j’ai essayé de trouver une solution. Et quand j’étais malmenée, j’ai réussi à aller vers l’avant, à prendre le contrôle des points et aller chercher le truc. Je dois continuer à travailler ces choses-là pour être encore plus à l’aise. » La joueuse tricolore, dernière en lice dans le tableau féminin, devrait avoir un match abordable pour rallier les huitièmes de finale, puisqu’elle jouera contre l’Allemande Laura Siegemund (n°158) samedi.

Benjamin Bonzi remonte de deux sets à zéro

Incroyable Benjamin Bonzi (n°48), qui a en quelque sorte brisé son plafond de verre ! À sa dixième tentative en Grand Chelem, Benjamin Bonzi s’est enfin qualifié pour le troisième tour de l’Open d’Australie ! Après 4h11 de jeu et en ayant été mené deux manches à rien, il est venu à bout de Pablo Carreño Busta (n°15) en cinq sets 4-6, 4-6, 7-6 (5), 6-1, 7-6 (10/4). « Ça faisait longtemps que je l’attendais ce troisième tour en Grand Chelem », a-t-il déclaré en conférence de presse. « Avec ce scénario, ça rajoute beaucoup d’émotions. C’était un match incroyable. À deux sets zéro, j’étais vraiment pas bien. Je ne jouais pas bien les coups. J’ai des occasions que je joue hyper mal. J’arrive enfin à lâcher mes coups dans le troisième, à beaucoup plus prendre ma chance. Je fais un super tie-break, lui baisse un peu dans le quatrième. Et le cinquième, bah, pas de commentaire, franchement… C’était ouf ! » Très bon sur dur, le joueur espagnol a rapidement pris les devants, mais c’était sans compter sur la résilience du Français, qui a tout donné sur le court. Encouragé par son clan où avait pris place un de ses partenaires d’entraînement, Laurent Lokoli (n°175), Benjamin Bonzi à remonté pour la première fois de sa carrière un handicap de deux sets à zéro. Et finalement, c’est bien lui qui a réchauffé les tribunes du Court n°8, dans la fraîcheur de cette soirée australienne. « Je savais que j’étais capable de battre des très bons joueurs », a analysé le Tricolore. « Un scénario comme ça, c’est impossible de l’imaginer. J’étais très frustré après les deux premiers sets, je n’étais vraiment pas content de moi, de la manière dont je jouais et dont j’exploitais mes occasions. Il fallait réagir, produire autre chose et, quitte à perdre, au moins y aller à fond. » Ce sera une autre affaire au prochain match, puisque le joueur tricolore affrontera un local, l’Australien Alex de Minaur (n°24), qui a battu ce jeudi un autre Français…

Fin du rêve pour Jérémy Chardy, Enzo Couacaud et Adrian Mannarino

C’est déjà terminé pour Jérémy Chardy, qui peut tout de même être fier d’avoir effectué son retour en simple lors de cet Open d’Australie ! Ce jeudi, il s’est incliné au deuxième tour face au Britannique Daniel Evans (n°30) en trois sets 6-4, 6-4, 6-1. L’obstacle semblait trop haut pour le joueur tricolore, qui disputait son deuxième match seulement depuis l’US Open en 2021, il y a dix-huit mois. Cependant, le Palois n’a pas démérité pendant deux sets, avant de caler physiquement. Ce qui semble logique. « Quand je suis entré sur le court, je n’étais déjà pas au top physiquement, après le premier tour », a déclaré le Français en conférence de presse. « Il fallait que je gagne le premier ou le deuxième set pour espérer gagner. » Heureux d’avoir repris la compétition à bientôt 36 ans, le Français se projette déjà vers l’avenir : « Pour moi c’est le plus beau des cadeaux de pouvoir rejouer au tennis. J’ai joué deux matches ici, j’ai repris du plaisir, je me suis bien senti sur le court, sans aucune douleur à mon genou. C’est ultra positif ; maintenant il faut que je continue parce que je suis loin d’être au niveau où j’aimerais être. Mais pour avoir parlé avec tous ceux qui ont eu de grosses blessures, ils m’ont tous dit qu’il fallait pas mal de matches avant de bien se sentir, avec de bons repères. » Par ailleurs, malgré une belle bataille sur la Rod Laver Arena, Enzo Couacaud (n°191) a été éliminé au deuxième tour. Issu des qualifications, il s’est incliné face au Serbe Novak Djokovic (n°5) en quatre sets 6-1, 6-7 (5), 6-2, 6-0. La tâche semblait trop immense, mais le joueur français s’est montré courageux, en remportant notamment la deuxième manche au jeu décisif. Mais la marche était trop haute… Notez cependant que le nonuple vainqueur du tournoi semblait encore gêné par cette cuisse qui le tracasse depuis plusieurs jours… Espérons qu’il sera apte à jouer à fond, samedi, face au Bulgare Grigor Dimitrov (n°28). Enfin, Adrian Mannarino (n°45) à fait tout ce qu’il a pu, mais il a dû rendre les amres contre Alex de Minaur. En effet, même s’il a lui aussi glané un set, il a perdu au deuxième tour en quatre sets 7-6 (3), 4-6, 6-4, 6-1. La bataille a d’abord été intense, avec un premier set très accroché que le Tricolore aurait tout aussi bien pu remporter. Mais après le troisième set, il s’est écroulé physiquement et le quatrième a été à sens unique. Dommage, car cela nous privé d’un duel 100% français avec une place en huitièmes à oa clé.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @AustralianOpen, @FFTennis

À LIRE AUSSI :

Enzo Couacaud : « C’est formidable, de pouvoir se mesurer à lui »

Un jour en Bleu à l’Open d’Australie : Ugo Humbert et Adrian Mannarino survivent à une journée difficile…

2 réflexions au sujet de “La nuit des Bleus à l’Open d’Australie : la remontada de Benjamin Bonzi, Caroline Garcia solide”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s