En Bref

Jérémy Chardy revient de loin mais quel bonheur de l’avoir vu rejouer !

Ce mardi, après un an et demi sans compétition, le Français Jérémy Chardy (qui n’a plus de classement en simple) a refoulé un court de tennis pour jouer un match professionnel. Au premier tour de l’Open d’Australie, il était opposé au Colombien Daniel Elahi Galan (n°70). Et il s’en est très bien sorti, puisqu’il l’a emporté en quatre sets 1-6, 7-5, 6-1, 6-4 après un début de match un peu timide. « C’est vrai que j’ai eu un an et demi très difficile, physiquement, mentalement aussi », a reconnu le Palois en conférence de presse. « C’était de loin la période la plus difficile de ma carrière. Je ne savais même pas si j’allais pouvoir rejouer au tennis donc le fait de pouvoir être ici, en Grand Chelem, sur le court, m’entraîner, rejouer, c’est du plaisir et du bonus, du bonheur ; je savoure chaque moment, le résultat était moins important pour moi. Je vais me battre le plus possible pour bien jouer, même si pour l’instant je ne suis pas à mon meilleur niveau. » S’il a rejoué en double avant ce premier Grand Chelem de la saison 2023, Jérémy Chardy n’avait pas encore disputé un seul simple depuis septembre 2021, à cause d’une mauvaise réaction au vaccin contre la Covid-19. Il est donc normal qu’il lui ait fallu environ un set pour se remettre dans le bain. « Quand je suis entré sur le court, aujourd’hui, j’avais l’impression que je n’avais jamais joué au tennis », a-t-il notramment expliqué. « Je ne savais pas comment servir, faire un coup droit ou un revers. J’étais dans le noir complet. Petit à petit, j’ai trouvé des repères et commencé à me sentir mieux. Il y avait beaucoup d’émotions avant le match. J’étais ultra heureux d’être ici et super excité d’aller sur le court, mais en même temps j’avais super peur, c’était l’inconnu. Je ne savais pas comment j’allais me sentir, c’est comme si je ne connaissais plus mes schémas de jeu… » Au prochain match, le joueur français aura un adversaire d’un autre calibre, puisqu’il affrontera le Britannique Daniel Evans (n°30). Mais peu importe car le plus important était bien de revenir sur le court. Et s’il perd, il aura toujours sa casquette d’entraîneur, auprès d’Ugo Humbert (n°106), dont le match du premier tour face à Richard Gasquet (n°42) a été interrompu par la pluie. « J’ai commencé à l’entraîner pendant cette période de convalescence, et ça m’a aidé d’être avec lui, ça m’a gardé dans la compétition », a d’ailleurs confié le joueur de 35 ans. « L’affronter ? Je n’ai vraiment pas envie de le jouer, c’est sûr. Ce sera bien si on peut trouver un coach pour lui. Il a failli commencer avec quelqu’un et finalement ça ne s’est pas fait. Sur les quatre derniers mois, je l’ai aidé mais lui aussi m’a aidé, donc tant qu’il n’aura trouvé personne, même si c’est un peu plus dur pour moi, je ne le laisserai pas. »

1 réflexion au sujet de “Jérémy Chardy revient de loin mais quel bonheur de l’avoir vu rejouer !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s