Débat

Faut-il déjà s’inquiéter pour Rafael Nadal après seulement deux défaites en 2023 ?

Aussi loin que l’on se souvienne, l’Espagnol Rafael Nadal (n°2) a toujours fait parler de lui. Chacune de ses victoires, tout comme ses défaites, sont scrutées de très près. Alors, quand le recordman de victoires en Grand Chelem perd ses deux premières rencontres de la saison, tout le monde s’affole ! Mais faut-il déjà s’inquiéter pour un joueur qui, tout au long de sa carrière, n’a cessé de nous étonner ?


Quand Rafael Nadal (n°2) rafle tout, on se demande quand cela va s’arrêter. Au contraire, quand il perd une ou deux rencontres – rien que cela -, on commence à s’interroger sur une éventuelle retraite. À joueur hors normes, réactions hors normes ! Pour son entrée en lice dans la United Cup, samedi dernier, le joueur majorquin s’est tout d’abord incliné face au Britannique Cameron Norrie (n°14) en trois sets 3-6, 6-3, 6-4. Ce lundi, il a encore remporté la première manche… avant de perdre, de nouveau, contre l’Australien Alex de Minaur (n°24) en trois sets 3-6, 6-1, 7-5. « Chaque fois que je viens à une conférence de presse, on dirait que je dois prendre ma retraite », avait d’ailleurs regretté l’Espagnol, agacé, en conférence de presse samedi. « Vous êtes très, très intéressés par ma retraite. Pour l’instant, ce n’est pas le cas. Quand ce jour arrivera, je vous le ferai savoir. Mais n’abordez pas le sujet de la retraite car je suis là pour continuer à jouer au tennis. » Ici, nous ne parlerons ni de retraite, ni de perte de vitesse de Rafael Nadal. Méfions-nous des raccourcis. Cependant, s’il n’est passé qu’à deux points de la victoire lundi, il débarquera à l’Open d’Australie, pour y défendre son titre, sans véritables points de repère. Une situation complètement différente de l’année dernière, où il avait été arrêté six mois pr une blessure mais avait remporté le tournoi ATP 250 de Melbourne pour se faire la main avant le premier tournoi du Grand Chelem de la saison.

Alors, faut-il vraiment s’inquiéter pour Rafael Nadal ? Du haut de ses 36 ans, on peut considérer qu’il n’est pas normal qu’il perde deux matches après le gain du premier set. Malgré tout, le principal intéressé voulait tirer du positif de ces deux revers. « Je ne peux pas dire que la situation soit idéale, mais par moments, j’ai réussi à jouer du très bon tennis », a-t-il notamment analysé. « Côté revers, c’était très bon, sur mon coup droit, j’ai pu diriger le jeu aussi. Donc ce n’est pas catastrophique. » Mais le problème est plus profond. On ne parle pas seulement de ces deux défaites du début de saison 2023. En effet, Rafael Nadal se trouve sur une série négative qui s’étend sur une période plus longue : il n’a remporté qu’une seule victoire en sept rencontres sur le circuit (son dernier match de poule aux ATP Finals, alors qu’il était déjà éliminé…) ! S’il a repris du poil de la bête comparé à la fin de saison dernière, il ne semble plus au niveau de son monstrueux début d’année 2022. Tout semble s’être déconstruit depuis sa blessure aux abdominaux, contractée à Wimbledon… Pourtant, selon le Majorquin, il s’agirait plutôt d’un manque de rythme. « Des journées comme celles-ci vont m’aider mais évidemment, avec des victoires, le processus est plus rapide », a-t-il déclaré. « Mais je dois continuer à me battre. J’ai passé six heures sur le court à me bagarrer et c’est ce dont j’avais besoin parce que je n’ai pas joué beaucoup de matches officiels depuis, disons, six ou sept mois. Il reste deux semaines avant l’Open d’Australie pour travailler. »

Ainsi, le tenant du titre arrivera à Melbourne sans nous rassurer. Mais on sait qu’il est capable de donner le meilleur de lui-même, surtout dans les pires conditions et avec une préparation tronquée. Rappelez-vous, avant Roland-Garros l’année dernière, il semblait au olus bas, blessé au pied lors du Masters 1000 de Rome… on connaît la suite ! Et s’il ne sera peut-être pas favori à sa propre succession, peut-être que cela n’est pas fait pour lui déplaire. En effet, si le taureau de Manacor parvient à négocier les premiers tours lors de l’Open d’Australie pour retrouver la cadence qui lui fait défaut, il pourrait redevenir dangereux et jouer les premiers rôles. Attention toutefois au faux pas, comme cela avait été le cas en huitièmes de finale de l’US Open, où l’Espagnol avait chuté contre Frances Tiafoe (n°19) après trois premiers matches convaincants. « L’année dernière aussi, j’avais perdu mes deux premiers matches à Abu Dhabi », a-t-il rappelé ce lundi, comme pour répondre aux critiques. « Je ne suis ni alarmé ni trop négatif après ces deux matches. » En tout cas, on peut être certains d’une chose : le Majorquin va tout faire pour être prêt le 16 janvier prochain à défendre son titre à Melbourne. Quitte à jouer l’exhibition de Kooyong en s’y inscrivant à dernière minute.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @MarcaTMF, @atptour

À LIRE AUSSI :

United Cup : à l’image de Grigor Dimitrov et Kirsten Flipkens, quand les joueurs deviennent capitaines

Pour bien démarrer 2023, Nick Kyrgios n’en est pas à une polémique près…

5 réflexions au sujet de “Faut-il déjà s’inquiéter pour Rafael Nadal après seulement deux défaites en 2023 ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s