Reportages

La Hopman Cup fera son retour à Nice en juillet 2023

Quatre ans après sa disparition, la Hopman Cup, compétition mixte par équipes, sera relancée 19 au 23 juillet 2023 sur la terre battue de Nice pour les cinq prochaines années ! Ce mardi, la Fédération internationale (ITF) a officialisé la nouvelle dans un communiqué, indiquant par ailleurs que l’appel d’offres avait été remporté par le promoteur Tennium.


Disparue depuis 2019, la Hopman Cup figurera au calendrier de la saison 2023, dans un lieu et à une date différents de ce qu’elle connaissait auparavant. Pour les habitués, cette compétition mixte par équipes avait lieu en janvier, avant l’Open d’Australie à Perth. Désormais, elle aura lieu sur la terre battue de Nice, du 19 au 23 juillet 2023, entre Wimbledon et la tournée américaine sur dur. La Fédération internationale de tennis (ITF) a officialisé la nouvelle ce mardi dans un communiqué faisant état d’un contrat de cinq ans (2023-2027) signé avec le promoteur Tennium, entreprise spécialisée dans l’organisation de tournois. Absente du calendrier ces trois dernières années, la Hopman Cup – du nom du célèbre capitaine australien de Coupe Davis Harry Hopman, qui a conquis 16 titres dans l’épreuve avec son pays entre 1939 et 1967 – a vu défiler bien des champions. Roger Federer et Belinda Bencic (n°12) avaient remporté les deux dernières éditions, à Perth, en 2018 et 2019. Par ailleurs, d’autres grands noms du tennis, comme Novak Djokovic (n°5), Serena Williams, Martina Hingis, John McEnroe ou encore Steffi Graff y ont également participé. Après une petite pause, l’ITF avait ainsi lancé depuis quelques mois un appel d’offres remporté pour cinq ans par le groupe Tennium, qui possède déjà notamment les tournois ATP 250 de Buenos Aires et d’Anvers, et organisera les tournois ATP 500 de Barcelone et Hambourg (à partir de 2024), tout en gérant quelques tournois WTA 125. « On parle partout de parité et mettre l’accent dessus via cette compétition nous paraît juste », a expliqué Philippe Weiss, directeur chez Tennium et directeur opérationnel de la Hopman Cup. « Les compétitions mixtes, ça n’existe que très peu dans d’autres sports », a ajouté Julien Cassaigne, associé chez Tennium, qui travaille aussi pour la Hopman Cup. « Donc c’est sympa à mettre en valeur. Le mixte, c’est la mode et on pense vraiment que ce genre d’épreuves peut marquer. »

Ainsi, le format restera inchangé : une rencontre comprendra un simple dames, un simple messieurs et un double mixte. Six équipes participeront aux deux premières éditions niçoises (2023 et 2024), puis huit équipes aux trois éditions suivantes. En tant que pays organisateur, la France sera assurée de participer chaque année. « Cet événement confirme encore que Nice est une destination privilégiée pour les plus grands événements sportifs internationaux », s’est réjoui le maire de la ville Christian Estrosi dans le communiqué de l’ITF. « Après le grand départ du Tour de France en 2020 et les demi-finales du Top 14 en 2022, la Hopman Cup précédera de quelques semaines la Coupe du monde de rugby et ? l’arrivée du Tour de France en 2024. Le tennis est un sport majeur à Nice, une discipline qui a une histoire forte, avec un club centenaire et de grands joueurs qui ont marqué l’Histoire du tennis français. » Notez que l’événement se déroulera sur la terre battue de l’élégant Nice LTC, partie prenante du projet avec la ville de Nice. La sélection des équipes se fera sur invitations et, sauf blessure, on connaît déjà au moins un participant : Richard Gasquet (estampillé Tennium), promu ambassadeur d’une épreuve qu’il a gagnée avec Kristina Mladenovic en 2017, dans le but d’en devenir le directeur une fois sa carrière terminée. « Le deal avec l’ITF est de faire venir parmi les joueuses et joueurs au moins six Top 20, dont quatre Top 10 », a précisé Philippe Weiss. « Oui, c’est ambitieux, mais si l’ITF a relancé cette épreuve, c’est pour que les meilleurs participent. »

Le retour de cette compétition par équipes viendrait presque concurrencer la United Cup, la nouvelle épreuve mixte mise en place en janvier par l’ATP et la WTA. Cette épreuve, qui sera dotée de 15 millions de dollars et permettra de marquer des points au classement, se disputera entre Brisbane, Perth et Sydney, en opposant 18 pays représentés chacun par un maximum de huit joueurs (quatre hommes et quatre femmes), dans une formule de rencontres avec deux simples messieurs, deux simples dames et un double mixte. On peut alors se demander s’il y a trop de compétitions mixtes d’un coup dans le calendrier ? Cette concurrence ne semble pas faire peur aux organisateurs de la Hopman Cup. « C’est une confirmation qu’on va dans le bon sens », a expliqué Philippe Weiss. « Il y a six mois d’écart entre les deux épreuves, qui se déroulent sur deux continents différents. Les deux peuvent marcher. Notre date à la mi-juillet est bonne, sur terre battue, juste avant quelques tournois sur cette surface. Pour la transition après la saison sur gazon, ça pourra aider. » Reste à voir si cela attirera le public et les fans de tennis.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photo : @JeuBlanc_off

À LIRE AUSSI :

Gaël Monfils, reprise mi-février et impasse sur l’Open d’Australie : explications

De Melbourne à New York en passant par Wimbledon : l’uniformisation des surfaces va-t-elle tuer l’intérêt du tennis ?

2 réflexions au sujet de “La Hopman Cup fera son retour à Nice en juillet 2023”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s