Reportages

À 18 ans, Luca Van Assche progresse et jouera à l’Open d’Australie !

Dimanche, le Français Luca Van Assche (n°176) a perdu sa troisième finale de la saison en Challenger. Cependant, du haut de ses 18 ans, il ne cesse de progresser et de prendre de l’avance sur ses compatriotes de la même génération, comme Arthur Fils (n°248), Giovanni Mpetshi Perricard (n°372) ou encore Sean Cuenin (n°563). Le voilà désormais assuré de pouvoir participer aux qualifications de l’Open d’Australie, début 2023, ce qui prouve que sans faire de coup d’éclat il a été régulier ces derniers mois.


Après une troisième défaite en finale de Challenger, ce dimanche à Valence, Luca Van Assche (n°176) pourrait légitimement se sentir frustré. Pourtant, personne ne peut contester son admirable progression. Classé 503ème joueur mondial en début de saison 2022, il pointe désormais au 176ème rang mondial. Pas loin d’une entrée remarquée dans le Top 150, une première étape parmi l’élite du tennis professionel. Ainsi, le joueur tricolore est le joueur de moins de 19 ans le mieux classé à l’ATP. Ce qui est plus que prometteur pour les années à venir ! En douze mois de compétition, Luca Van Assche a progressé de 327 places au classement ATP, avec une belle récompense acquise une semaine avant la fin de la saison sur le circuit secondaire : il a sécurisé sa place pour les qualifications de l’Open d’Australie, qui auront lieu la deuxième semaine de janvier en 2023. Et ce qui impressionne le plus, c’est la constance de ce jeune talent tout au long de la saison. Avant d’entamer son dernier tournoi au Challenger de Maia, au Portugal, cette semaine, le Nordiste compte 50 victoires pour 31 défaites, soit 61,7 % de succès. Et, comme vous pouvez le voir ci-dessous, son bilan en nombre de titres et de finales n’est pas si mal qu’il en a l’air !

En effet, Luca Van Assche a été titré une fois en début de saison, sur le circuit Futures, au 15 000 $ de Bagnoles-de-l’Orne. Cependant, il ne s’est pas encore imposé à l’échelon supérieur. Cette saison, le joueur de 18 ans a disputé trois finales en Challenger, pour trois défaites qui ne viendront pas ternir sa saison, même si un titre fait toujours le plus grand bien au moral. Il lui reste une chance de remédier à cette statistique, cette semaine sur la terre battue intérieure de Maia. On ne sait jamais, il en est si prêt ! Dailleurs, sil venait à s’imposer, Luca Van Assche terminerait la saison 2022 aux alentours de la 135ème place mondiale. Que demander de plus ? « Ça fait déjà un an que je joue bien, que je gravis les étapes plutôt rapidement », déclarait-il à nos confrères de Ouest France en octobre dernier, lors du Challenger de Brest. « Je pense avoir le niveau nécessaire pour aller au bout de ces tournois Challenger désormais. » À lui d’atteindre cet objectif dès que possible, et si ce n’est pas en 2022 nous sommes certains qu’il y parviendra en 2023. Notez que pour le Nordiste, l’âge importe peu maintenant qu’il est sur le circuit professionnel. « Je ne regarde plus trop les âges », ajoutait-il il y a un mois environ. « Je suis très jeune mais devant un mec de 25 ans ou n’importe quel âge, un match c’est un match et je suis là pour gagner. »

Cependant, le jeune joueur français peut avoir un autre regret concernant sa saison : les qualifications de Roland-Garros, d’où il avait été sorti dès le premier tour. Un résultat forcément décevant pour lui, qui avait remporté le trophée un an plus tôt chez les Juniors. Mais sa déception n’a pas dû durer bien longtemps, puisque quelques mois plus tard il se qualifiait pour la toute première fois pour le grand tableau d’un tournoi du circuit principal, au tournoi ATP 250 d’Anvers. Et au Challenger de Brest, fin octobre, il a confirmé en s’offrant son premier membre du Top 100, le 95ème mondial Nuno Borges. De quoi rêver grand pour 2023 ! « Luca est sur une bonne dynamique, c’est lui qui est un peu devant », confie d’ailleurs Paul-Henri Mathieu, directeur du haut niveau à la FFT. « S’il peut servir de fer de lance aux autres, ce serait parfait. Avec Arthur, ils sont armés pour aller le plus loin possible et j’espère qu’ils vont pouvoir le faire. » Arthur, c’est son compatriote du même âge, Arthur Fils (n°248). Avec Giovanni Mpetshi Perricard (n°372) ou encore Sean Cuenin (n°563), ils représentent le futur du tennis français. Et si Luca Van Assche a pris de l’avance sur ses potes, il peut aussi servir de locomotive pour leur montrer le chemin à suivre. C’est tout le mal qu’on peut leur souhaiter !

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photo : @lucavanassche

À LIRE AUSSI :

Multiplication des exhibitions en décembre : quand les joueurs se reposent-ils ?

Pour Rafael Nadal, les joueurs modernes délaissent la tactique au profit de la puissance

4 réflexions au sujet de “À 18 ans, Luca Van Assche progresse et jouera à l’Open d’Australie !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s