En Bref

Corentin Moutet : « Je ne suis pas parfait »

Après s’être extirpé des qualifications du Masters 1000 de Paris-Bercy, Corentin Moutet (n°64) a été stoppé en huitièmes de finale, jeudi, par le Grec Stefanos Tsitsipas (n°5). Tout au long de son beau parcours, le joueur français a montré une belle force mentale pour ne pas se laisser plomber par la sanction prise à son encontre par la Fédération française de tennis. « Le plus triste dans cette décision, ce n’est pas forcément de ne plus travailler avec eux », a réagi le joueur de 23 ans en conférence de presse. « Moi sur le terrain je suis tout seul. Même s’il y a plein de gens qu’on ne voit pas à la caméra comme mes entraîneurs, ma famille, mes proches, ceux qui sont là pour moi et qui font partie de ma performance. Le plus triste dans cette décision, c’est que je ne vais plus pouvoir travailler avec Laurent alors qu’on faisait un excellent travail. On avançait petit à petit. » En effet, sauf s’il l’embauche de manière privée, Corentin Moutet ne pourra plus être entraîné par Laurent Raymond. « Je ne suis pas parfait mais personne n’est parfait », a-t-il ajouté. « J’ai certains défauts qu’ils n’apprécient pas, c’est leur choix. S’ils veulent me soutenir, ils me soutiennent, sinon moi je ferais avec les personnes qui croient en moi. Je vais continuer à faire tout ce que je peux. Ils l’ont annoncé deux jours avant Bercy, ce n’est pas très facile pour s’organiser. Je ne m’y attendais pas parce qu’ils étaient dans mon box quand j’étais en huitièmes de finale à l’US Open, ils étaient souvent là auprès de moi. C’est un peu inattendu. Je suis expressif au niveau du comportement, parfois je me laisse emporter par mes émotions. Mais comme on l’a vu mercredi, je peux gagner des matchs très difficiles et puiser dans mes retranchements. On n’est pas 1 000 à savoir le faire. » Désormais, le Français doit réfléchir à sa structure pour la saison 2023. « Je peux être fier de moi, je suis un combattant et je travaille dur », a-t-il assuré. « Je vais avoir du temps pour pouvoir m’organiser. J’ai croisé plein de personnes sur mon chemin qui ont cru en moi, d’autres qui m’ont dit que je n’y arriverai pas. L’important c’est d’avoir mes proches, des gens qui n’ont jamais changé de discours. Je vais croiser plein de personnes qui croiront quand elles en auront besoin, c’est la vie, c’est le business. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s