Analyses

Constant Lestienne, l’année de la consécration

Demi-finaliste du tournoi ATP 250 de Tel Aviv, le Français Constant Lestienne (n°68) est le joueur qui réussit la plus belle progression en 2022. Entré il y a peu dans le Top 100, il poursuit sa montée en puissance et gravit les échelons, sans faire de vague. Retour sur cette ascension qui aura pris du temps.


Ce samedi, Constant Lestienne (n°68) disputera pour la première fois les demi-finales d’un tournoi du circuit ATP. Ce sera face au Croate Marin Cilic (n°16), au tournoi ATP 250 de Tel Aviv. Il s’agit là du meilleur résultat en carrière du joueur de 30 ans, qui réalise par ailleurs sa meilleure saison, avec une belle progression en terme de classement. Une belle récompense pour tout le travail accompli. Mieux vaut tard que jamais.

Ainsi, Constant Lestienne va faire son entrée parmi les 50 meilleurs joueurs du monde, lundi prochain. À force de travailler, ce vétéran des courts a enfin trouvé la constance lui permettant d’évoluer au plus haut niveau. Et les longues heures d’entraînement, à chercher la formule secrète lui permettant aujourd’hui d’être aussi performant, finissent enfin par porter leurs fruits. En début d’année, après l’Open d’Australie, le joueur tricolore était classé au 237ème rang mondial au classement ATP. Depuis, il n’a cessé de progresser. Il a disputé cinq finales sur le circuit Challenger, remportant trois titres au passage, ce qui lui a permis de faire son entrée dans le Top 100. Il ne s’est pas arrêté là. Par la suite, il a atteint son premier quart de finale sur le circuit principal, la semaine dernière, au tournoi ATP 250 de San Diego. Le voilà désormais en demi-finales d’un tournoi du circuit ATP, et sa balance victoires/défaites lors des trois derniers mois est impressionnante : 26 victoires pour seulement 5 défaites. Si personne ne croyait plus en lui, force est de constater que Constant Lestienne a eu raison de ne pas lâcher !

Et même s’il a 30 ans, ce n’est qu’un début pour le Français. Les autres joueurs sont prévenus : il faut désormais se méfier de Constant Lestienne. Même si la suite sera difficile pour lui au tournoi ATP 250 de Tel Aviv. Cependant, le joueur tricolore pourra se frotter à ce qui se fait de mieux parmi l’élite : Marin Cilic, tête de série n°2 du tournoi, en demies, et probablement Novak Djokovic (n°7) s’il parvient à se qualifier pour la finale. Aujourd’hui, Constant Lestienne profite de sa réussite et il prouve qur l’âge n’est qu’un chiffre et qu’on peut éclore sur le tard. À lui de ne pas se fixer de limites et de continuer à nous montrer qu’il faut compter sur lui dans le paysage du tennis français et mondial.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @telavivopen

À LIRE AUSSI :

Juan Martín del Potro : le calvaire sans fin

De retour en double, Hyeon Chung est heureux de pouvoir enfin rejouer

3 réflexions au sujet de “Constant Lestienne, l’année de la consécration”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s