Reportages

Titrée à 17 ans, Linda Fruhvirtova n’est pas pressée de devenir une star du tennis

Ce dimanche, la Tchèque Linda Fruhvirtova (n°74), âgée de seulement 17 ans, a remporté son tout premier titre lors du tournoi WTA 250 de Chennai. Pendant ce temps, comme une sorte de destin croisé, sa petite sœur – Brenda Fruhvirtova – a remporté une 25ème victoire consécutive sur le circuit ITF, avec un septième trophée cette saison. Rien que ça.


Depuis qu’elle a remporté Les Petits As il y a deux ans, en 2020, Linda Fruhvirtova (n°74), l’aînée des deux sœurs Fruhvirtova, a reçu l’étiquette d’une potentielle vainqueur en Grand Chelem et d’une future Top 10. Cependant, la jeune joueuse tchèque a déjà une vision à long terme, et elle préfère prendre son temps. Malgré tout, Linda Fruhvirtova a remporté, à 17 ans et 141 jours, son tout premier trophée sur le circuit WTA. Ce dimanche, elle a ainsi soulevé le trophée au tournoi WTA 250 de Chennai, en battant la Polonaise Magda Linette (n°51) en trois sets 4-6, 6-3, 6-4. « Depuis que je suis très jeune, nous avons toujours eu beaucoup d’attention, même si c’était le tournoi national U-10 », a d’ailleurs déclaré Linda Fruhvirtova depuis l’Inde. « Je suis un peu habituée à ce que les gens regardent comment je vais évoluer. Cependant, au tennis, dès que vous perdez deux matchs, les gens disent : ‘Oh, elle tombe’ et puis vous gagnez deux matchs et ils disent : ‘C’est une star.’ Vous ne pouvez pas vraiment vous concentrer sur ce que les autres disent, ce n’est pas sur ça que je me concentre. » Grâce à ce premier trophée sur le circuit principal, l’aînée des soeurs Fruhvirtova est devenue la plus jeune vainqueur d’un tournoi WTA depuis que Coco Gauff (n°8) a remporté le titre à Parme, en 2021, à 17 ans et 70 jours. La Tchèque est également la plus jeune vainqueur de son pays depuis que Nicole Vaidisova a remporté le titre à Strasbourg, en 2006, à 17 ans et 34 jours.

De l’autre côté de la planète tennis, Brenda Fruhvirtova (n°195) a remporté dimanche son 25ème match consécutif sur le circuit ITF. Elle a ainsi remporté, à Santa Margherita di Pula, en Italie, son septième trophée cette saison. Ses récentes performances devraient ainsi lui permettre d’entrer dans le cut pour les qualifications de l’Open d’Australie. Bientôt, les deux soeurs devraient disputer des tournois du circuit principal, et peut-être même s’affronter. A l’heure où les soeurs Williams prennent leur retraite, une nouvelle rivalité entre soeurs pourrait-elle naître ? Aucune idée. Tout ce que l’on sait, c’est que Linda Fruhvirtova, qui a décrit son esprit combatif et son attitude à tout donner comme sa plus grande force, réussit assez bien à faire taire les tapages autour d’elle. Elle a notamment insisté sur le fait qu’elle ne s’est pas fixé d’objectifs en terme de classement, préférant se concentrer sur une progression constante. « Je ne pense pas que je sois encore en position de penser que je dois être dans le Top 50 ou le Top 60 d’ici la fin de la saison ou d’ici la fin de l’été », a-t-elle déclaré. « J’aimerais vraiment être dans la position où je peux jouer les tableaux principaux des grands tournois et des Grands Chelems. »

Avec la plus jeune des deux sœurs déjà classée dans le Top 200 avant son 16ème anniversaire, les Fruhvirtova sont parmi les principales candidates pour combler une partie du vide laissé par le départ de Serena Williams du paysage du tennis féminin. Cependant, Linda Fruhvirtova n’est pas pressée. « On peut voir que gagner un Grand Chelem à l’adolescence est possible mais je ne pense pas qu’il soit possible de dominer et de gagner de nombreux Grands Chelems à 15 ou 16 ans comme c’était le cas dans le passé », a déclaré l’aînée de la famille. « Bien sûr, vous voulez gagner les tournois du Grand Chelem le plus tôt possible, mais je me fiche de savoir si j’en gagne un quand j’ai 19 ou 20 ans. Je vais juste faire de mon mieux et on verra. » A l’instar des sœurs Williams, les sœurs Fruhvirtova sont également très proches et Linda Fruhvirtova a hâte de voyager aux côtés de sa sœur. « Il semblerait que nous irons ensemble en Australie, ce qui est vraiment excitant », a expliqué la joueuse de 17 ans. « Elle a incroyablement bien joué. C’est une adversaire très coriace pour n’importe quelle joueuse et je pense qu’elle ira loin, même dans les plus grands tournois. » Même si elles ne sont pas pressées, on peut voir qu’elles ont hâte d’éclore aux yeux du monde entier et quand elles seront prêtes à evenir de véritables star du tennis, nous serons là pour les accueillir.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @WTA

À LIRE AUSSI :

La Coupe Davis, « un fiasco populaire » selon Nicolas Mahut

« Cher Roger » : lettre ouverte à Roger Federer

2 réflexions au sujet de “Titrée à 17 ans, Linda Fruhvirtova n’est pas pressée de devenir une star du tennis”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s