Analyses

Caroline Garcia, première qualifiée à atteindre une finale dans un WTA 1000 !

Plusieurs fois interrompue par la pluie, Caroline Garcia (n°35) est tout de même parvenue à s’en sortir en demi-finales du tournoi WTA 1000 de Cincinnati, la nuit dernière. Après avoir battue trois membres du Top 10 et s’être extirpée au préalable des qualifications, la voilà prêt à disputer une finale que personne n’attendait. Ce sera d’ailleurs sa première finale dans un WTA 1000 depuis 2017 – saison où elle avait atteint la 4ème place mondiale – et elle reste pour l’instant la première qualifiée à réaliser une telle performance.


« Personne ne s’y attendait, ça c’est sûr. » Telle a été la première phrase de Caroline Garcia (n°35), dans la nuit de samedi à dimanche, en conférence de presse à Cincinnati. Issue des qualifications, la Lyonnaise s’est qualifiée pour la finale d’un tournoi WTA 1000 pour la première fois depuis près de cinq ans. Il faut dire que depuis plusieurs semaines, elle revit et semble rejouer à ce niveau qu’elle a mis du temps à retrouver. Longtemps critiquée, parfois oubliée, la joueuse tricolore peut désormais savourer. « Être de retour en finale de WTA 1000 après tant d’années, c’est génial », a-t-elle souligné. « Le scénario du jour était totalement fou. On a dû s’arrêter plusieurs fois, on ne savait pas quand on allait pouvoir reprendre. L’attente était longue. Tu ne sais jamais trop ce que tu dois faire donc c’est difficile. «  Comme l’a expliqué Caroline Garcia, les interruptions dues à la pluie ont été nombreuses et il a fallu les gérer. Cependant, il semblerait que ce soit elle qui y soit le mieux parvenu, puisqu’elle a fini par battre Aryna Sabalenka (n°7) en trois sets 6-2, 4-6, 6-1. Le tout après plusieurs pauses, dont une très longue, d’une durée de 2h30… « Tu attends en ne faisant rien parce que tu ne sais pas quand tu vas devoir revenir », a par ailleurs expliqué la 35ème joueuse mondiale. « Tu manges un peu mais pas trop pour ne pas être trop lourde sur le court si tu dois revenir plus tôt que prévu. Tu te reposes, tu lis, tu parles avec le coach pour voir ce qui peut être amélioré, ce que tu as bien fait. C’est ce que j’ai fait pendant je ne sais combien d’heures. »

Impériale au service (aucun point perdu derrière sa première balle pendant le premier set) et très agressive en retour (sa nouvelle marque de fabrique), Caroline Garcia a dominé sa troisième Top 10 en quelques jours seulement. Elle confirme ainsi son bon retour en forme, quasiment cinq ans après un enchaînement WuhanPékin qui lui avait valu d’être classée à la 4ème place mondiale au classement WTA. Qu’est-ce qui a changé depuis 2017 ? « Je pense que ce que j’ai bien fait, c’est rester dans le présent à chaque match », a déclaré la joueuse de 28 ans. « Et s’il y a une belle victoire, profiter du sentiment de la victoire. Quand tu gagnes moins, c’est vraiment dur, donc il faut essayer de savourer davantage. Ça fait partie du processus. Puis le lendemain est un nouveau jour. J’essaie de me poser moins de questions sur l’avenir, ce que j’ai d’habitude tendance à faire. J’apprends et mon équipe m’aide. » Et ça marche, puisque la Lyonnaise disputera ce dimanche sa troisième finale de la saison. Elle a remporté les deux premières, sur le gazon de Bad Homburg (WTA 250) et sur la terre battue de Varsovie (WTA 250). Comme Beatriz Haddad Maia (n°16), elle aura joué une finale sur trois surfaces différentes en 2022 ; mais on espère que sur dur, contrairement à la joueuse brésilienne, Caroline Garcia rencontrera le succès. Quoiqu’il en soit, elle reste la joueuse qui compte le plus de victoires depuis mi-juin : 25 pour seulement 4 défaites, et une belle progression au classement (elle sera, au pire, 28ème joueuse mondiale lundi et, par conséquent, tête de série à l’US Open).

Cependant, cette finale est loin d’être gagnée. Ce dimanche – si le temps le permet -, la joueuse tricolore affrontera Petra Kvitova (n°28). La Tchèque effectue elle aussi un beau retour en forme cette semaine. Et elle reste une joueuse difficile à manoeuvrer. « C’est une grande championne », a constaté Caroline Garcia. « Elle a gagné beaucoup de titres, des Grands Chelems. Une joueuse agressive, gauchère. Un bon service, un bon coup droit. Elle est difficile à lire. Comme aujourd’hui (samedi, ndlr), c’est sans doute la joueuse la plus agressive qui l’emportera. Il faut essayer de jouer plus vite, de mieux bouger sur le court contre une telle joueuse. C’est un super défi pour moi d’affronter Petra. Je vais essayer de jouer mon jeu du mieux possible. » La Lyonnaise est désormais capable de tout et elle jouit d’une confiance sans faille. Seule ombre au tableau : on a pu voir son avant-bras gauche bandé et elle a fait appel au kiné lors de la seconde manche, en demi-finales. « Je ne sais pas ce que c’est », a-t-elle assuré. « Il y a une longue liste de choses bizarres qui se produisent depuis le début de l’année, on essaie de les gérer du mieux possible. J’ai joué beaucoup de matches depuis que je suis arrivée à Cincinnati. Avec la tension, des choses bizarres se produisent. Il faut parfois accepter de ne pas être à 100 %. Ce n’est pas la meilleure sensation, mais je suis sûre que ça va tenir. » Nous verrons bien si le physique tient mais en tout cas, nous aimons voir cette Caroline Garcia sur le court et on se dit que c’est de bon augure à quelques jours du début de l’US Open !

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @CincyTennis

À LIRE AUSSI :

Daniil Medvedev et Taylor Fritz : leur point de vue, parfois tranché, sur la nouvelle règle du coaching

Iga Swiatek critique les balles utilisées pour l’US Open, différentes et plus légères pour les femmes

5 réflexions au sujet de “Caroline Garcia, première qualifiée à atteindre une finale dans un WTA 1000 !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s