Analyses

Pablo Carreño-Busta, l’Espagnol plus à l’aise sur dur que sur terre battue…

Ce dimanche, Pablo Carreño-Busta (n°14) a remporté son premier titre en Masters 1000, à Montréal. De quoi prouver que, même s’il est un joueur espagnol, il est plus à l’aise sur dur que sur terre battue. Et c’est un fait avéré, puisque les statistiques parlent en faveur du joueur de 31 ans.


Pablo Carreño-Busta (n°14) est né à Gijón, dans le nord de l’Espagne. Ainsi, ce n’est pas sur terre battue qu’il a débuté le tennis, mais bien sur dur. Avant de déménager pour Barcelone, à l’âge de 15 ans, et se poursuivre sa formation sur ocre. « Gijón n’est probablement pas le meilleur endroit où jouer au tennis en Espagne en raison de la météo, mais le fait d’avoir débuté là a été très important« , a d’ailleurs raconté le joueur de 31 ans dans des propos relayés par nos confrères du quotidien L’Equipe. « Cela m’a endurci. J’ai grandi sur dur et c’est seulement à Barcelone que j’ai commencé à jouer davantage sur terre battue. Même si aujourd’hui, j’apprécie les deux surfaces, quand la tournée d’été nord-américaine arrive, je me sens toute de suite très bien sur le court. C’est probablement là que je joue mon meilleur tennis. » Et son meilleur niveau, il l’a de nouveau atteint pour remporter le Masters 1000 de Montréal, ce dimanche, en battant en finale le Polonais Hubert Hurkacz (n°9) en trois sets 3-6, 6-3, 6-3.

Et ce n’est pas ppur rien si son idole de jeunesse était David Ferrer, un joueur qui avait le même profil que lui : une prise de balle précoce et un jeu hyper agressif du fond du court. Ainsi, Pablo Carreño-Busta compte désormais sept titres sur le circuit ATP, dont quatre ont été remportés sur dur extérieur (Winston-Salem et Moscou en 2016, Chengdu en 2019 et donc Montréal en 2022). De plus, le dur est la surface sur laquelle le joueur espagnol compte le plus de victoires : 57 % de matches remportés, avec notamment deux demi-finales à l’US Open (en 2017, battu par Kevin Anderson et en 2020, éliminé par Alexander Zverev). S’il est à son aise sur ce type de surface, c’est notamment parce que le joueur de 31 ans est grand : en effet, il mesure 1,88m et possède des qualités physiques exceptionnelles. « Je dirais que mon style de jeu est d’essayer d’être constamment agressif, notamment grâce à ma première balle, et de me battre sur tous les points », a-t-il notamment analysé. « Sur dur, si vous êtes agressifs et ne commettez pas de fautes directes, vous êtes difficile à battre. »

C’est exactement ce qu’il s’est passé, la semaine dernière, lors du Masters 1000 de Montréal. Notamment en finale où, après avoir perdu la première manche, Pablo Carreño-Busta s’est transformé en un vrai mur (71% de points remportés derrière la deuxième balle de son adversaire). Ce qui a fini par frustrer Hubert Hurkacz, qui est passé du joueur souvent impassible à un joueur capable de jeter sa raquette de rage. Quant au joueur espagnol, qui n’avait pas encore fait de coup d’éclat depuis le début de la saison 2022, il a tout de même enchaîné des victoires sur Matteo Berrettini (n°15), Holger Rune (n°31), Jannik Sinner (n°12) ou encore Hubert Hurkacz. Un beau tableau de chasse. « Jusqu’ici, c’était probablement l’une des pires saisons de ma carrière », a rigolé le désormais 14ème joueur mondial. « Gagner un Masters 1000, c’est une sensation incroyable. J’ai travaillé extrêmement dur toute ma carrière pour en arriver là. » Le plein de confiance est fait, et il faudra faire attention à l’Espagnol, dans deux semaines, quand débutera l’US Open !

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @atptour, @OBNmontreal

À LIRE AUSSI :

Partons à la découverte de Beatriz Haddad Maia, la nouvelle coqueluche du tennis brésilien

Gaël Monfils, des nouvelles peu rassurantes après son abandon à Montréal

3 réflexions au sujet de “Pablo Carreño-Busta, l’Espagnol plus à l’aise sur dur que sur terre battue…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s