Analyses

À quelques semaines de l’US Open, Daniil Medvedev revient en forme !

Il n’avait plus remporté un seul trophée depuis l’US Open, en septembre 2021. Malgré cinq finales, toutes perdues. La nuit dernière, Daniil Medvedev (n°1) à vaincu le signe indien en remportant le tournoi ATP 250 de Los Cabos. De quoi montrer que c’est bien lui le patron et qu’il est décidé à défendre sa couronne à New York.


Huit petits points. C’est ce qu’a laissé Daniil Medvedev (n°1) à son adversaire, Cameron Norrie (n°12), dans le deuxième set lors de la finale du tournoi ATP 250 de Los Cabos. Histoire de montrer qu’il était bien de retour, décidé à remporter son quatorzième trophée et à entamer la défense de ses points sur la tournée nord-américaine sur dur. Et des points, il en aura à défendre, avec ses titres au Masters 1000 du Canada, qui se jouera à Montréal la semaine prochaine, et l’US Open ! Mais le joueur russe semble prêt, lui qui n’a pas eu le droit de disputer Wimbledon. D’ailleurs, 2022 n’est pas une saison simple pour lui. Après avoir vu Rafael Nadal (n°3) effectuer une remontada lors de la finale de l’Open d’Australie, il a ensuite dû soigner une hernie inguinale et a donc perdu les deux autres finales qu’il a disputées (au tournoi ATP 250 de ‘s-Hertogenbosch et au tournoi ATP 500 de Halle). Il fallait donc vaincre le signe indien, ce que Daniil Medvedev a parfaitement fait au Mexique.

Pourtant, le premier set de la finale fut tout sauf facile. La faute à un Britannique – demi-finaliste de Wimbledon – qui était au rendez-vous. Mais, comme depuis le début du tournoi, Daniil Medvedev est monté en puissance pour finir sur les chapeaux de roue. « Quand vous jouez contre lui, vous savez que vous devez vous battre sur chaque point », a d’ailleurs réagi le n°1 mondial après la victoire. « Nous nous sommes breakés plusieurs fois et je savais que je devais juste rester dans le coup. » Cependant, Daniil Medvedev ne s’est jamais frustré. « J’ai su que je devais m’accrocher à ce moment-là », a-t-il ajouté. « En fait, mon saignement (à une phalange, ndlr) m’a un peu aidé, je pense, j’ai pu contrôler mes nerfs un peu plus. À partir de là, j’ai réussi à mieux jouer, et c’est ce qu’il fallait aujourd’hui. »

Avec ce trophée, Daniil Medvedev a ainsi totalement réussi son retour aux affaires. Il n’avait plus rejoué depuis le mois de juin, lui qui n’avait pas pu prendre part à Wimbledon pour les raisons que l’on connaît. Ainsi, ce premier titre de la saison 2022 tombe à point nommé. Le joueur russe aborde désormais la partie de la saison où il s’est montré le plus dangereux ces dernières saisons. Notamment en 2021. La semaine prochaine, il devra défendre son titre au Masters 1000 du Canada, disputé cette saison à Montréal. Avant d’aborder un US Open dont il se place presque comme le grand favori, un paradoxe pour quelqu’un qui avait aussi peu joué dernièrement. En effet, Novak Djokovic (n°6) n’est pas vacciné et ne devrait pas pouvoir se rendre à New York. Par ailleurs, Rafael Nadal semble encore un peu gêné par sa blessure aux abdominaux (même sil ne faut jamais l’enterrer) et Alexander Zverev (n°2) a très peu de chances de pouvoir saligner à l’US Open. La voie royale vers un deuxième titre du Grand Chelem est-elle toute tracé ?

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @AbiertoLosCabos

À LIRE AUSSI :

Grigor Dimitrov, de retour aux affaires après un bon mois sans jouer

Le blocage de Carlos Alcaraz face à Jannik Sinner : 16 balles de break non converties !

4 réflexions au sujet de “À quelques semaines de l’US Open, Daniil Medvedev revient en forme !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s