Analyses

Le blocage de Carlos Alcaraz face à Jannik Sinner : 16 balles de break non converties !

L’Espagnol Carlos Alcaraz (n°4), qui s’est incliné ce dimanche lors de la finale du tournoi ATP 250 d’Umag, a perdu ses deux dernières rencontre face à l’Italien Jannik Sinner (n°10). Avec une statistique surprenante, qui montre un petit blocage au cours de ces deux matches : il n’a converti aucune des seize balles de break qu’il a été en mesure de se procurer…


Ce dimanche, la finale du tournoi ATP 250 d’Umag, en Croatie, a proposé une affiche qui pourrait devenir l’un des nouveaux classiques du tennis mondial. Au terme de cette finale, Jannik Sinner (n°10) a remporté son sixième trophée sur le circuit ATP en battant Carlos Alcaraz (n°4) en trois sets 6-7 (5), 6-1, 6-1. C’était là la deuxième défaite d’affilée du joueur espagnol face à son homologue italien, la précédente ayant eu lieu en huitièmes de finale de Wimbledon, il y a quelques semaines. La particularité de ces deux rencontres ? Carlos Alcaraz n’a remporté aucune des seize balles de break qu’il s’est procurées ! Ce qui ne l’a pas empêché d’avoir des mots courtois, plein de respect et qui montrent qu’il est prêt à progresser après chaque défaite : « Je vais trouver comment te battre cette année », a-t-il déclaré lors de la cérémonie de remise des prix. Mais pour cela, il devra réfléchir et trouver des solutions, avec l’aide de son entraîneur Juan Carlos Ferrero. Car il n’est pas normal, pour un membre du Top 5, de bloquer de la sorte lors d’une rencontre face à un joueur membre lui aussi du Top 10.

Revenons sur cette statistique surprenante. Si Jannik Sinner est un excellent serveur, il n’est pas normal pour Carlos Alcaraz de ne pas avoir remporté une seule des seize balles de break qu’il a pu avoir lors de ces deux dernières rencontres face à l’Italien : sept à Wimbledon et neuf, ce dimanche, au tournoi ATP 250 de Wimbledon. Parce que oui, le joueur espagnol fait déjà partie, malgré son jeune âge, des meilleurs retourneurs du circuit. Alors, que s’est-il passé ? Tout d’abord, Jannik Sinner semble avoir joué toutes ces balles de break à la perfection. D’un autre cpoté, Carlos Alcaraz n’a peut-être pas fait preuve de l’intelligence de jeu dont il est capable la plupart du temps. A-t-il était trop gourmand ? Possible, quand on voit le nombre de retours qu’il a pu mettre dans le filet, notamment à Umag. Si, lors des prochains duels qu’il aura à jouer face à Jannik Sinner, il parvient déjà à remettre la balle dans le court pour lancer l’échange, les choses évolueront peut-être en sa faveur. Ceci dit, il y a peut-être aussi, à force, un certain blocage mental.

En effet, le tournant de cette finale a semblé survenir au début du deuxième set, lors du deuxième jeu. Après avoir remporté le jeu décisif de la première manche, Carlos Alcaraz a gaspillé six balles de break, et donc six occasions de mener 2-0 dans la deuxième manche. Jannik Sinner a ainsi sauvé ces six balles de break et, dans la foulée, c’est lui qui a pris le service de son adversaire, qui n’allait plus marquer qu’un seul jeu de tout le match ! « Cela a été la clé du match », a reconnu l’Espagnol de 19 ans en conférence de presse. « J’ai eu beaucoup d’occasions et contre un joueur comme Jannik, si on n’en profite pas, c’est difficile de le battre. Après ce jeu, il s’est amélioré et je n’ai pas trouvé le moyen de servir. Il est arrivé un moment où je ne savais pas quoi faire ni comment le jouer après ce jeu. Il a commencé à mieux répondre et c’était la clé. » Trouver des failles dans le jeu de chacun e ces deux joueurs est très difficile, mais Jannik Sinner semble être entré dans la tête de Carlos Alcaraz. Avec son jeu complet, il a pris un ascendant non négligeable. Cependant, on peut être sûr que le joueur espagnol va tout faire pour trouver des solutions et ne pas renouveler les mêmes erreurs. Espérons les voir s’affronter de nouveau lors de la tournée nord-américain sur dur et, pourquoi pas, lors d’une night session de folie lors du prochain US Open.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @WeAreTennisFR, @atptour, @SuperTennisTv

À LIRE AUSSI :

Caroline Garcia est bien de retour à son meilleur niveau !

Âgé de 20 ans, Filip Misolic atteint les demi-finales pour son premier tournoi ATP !

4 réflexions au sujet de “Le blocage de Carlos Alcaraz face à Jannik Sinner : 16 balles de break non converties !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s