En Bref

Sergiy Stakhovsky : « Les Russes ont tous peur pour leur propre sort »

Ce samedi, un événement caritatif a été organisé en Pologne par Iga Swiatek (n°1), qui règne sur le tennis féminin et a notamment remporté Roland-Garros cette année. Le but était de soutenir l’Ukraine contre la guerre que le pays subit depuis l’invasion de la Russie le 24 février dernier. La Polonaise Agnieszka Radwanska (ancienne n°2 mondiale), les Ukrainiens Elina Svitolina (n°42) et Sergiy Stakhovsky ou encore l’ancien footballeur Andrei Chevchenko y ont participé. Tous les bénéfices de cet événement caritatif seront reversés à des jeunes touchés par la guerre. En marge de celui-ci, Sergiy Stakhovsky a fustigé l’attitude des joueurs du circuit professionnel qui ne dénoncent pas l’invasion de l’Ukraine par la Russie. « Ils ont tous peur pour leur propre sort », a déclaré l’ancien joueur, retraité depuis le début de cette saison 2022. « Ils ne veulent pas aller en prison, mais ils acceptent que des enfants et des femmes meurent. Je préférerais échanger, aller en prison pour quelques semaines ou même un mois si je pouvais sauver une vie en faisant cela. » Il est même allé un peu plus loin, évoquant les joueurs qu’il a pu croiser lors de la dernière édition de Roland-Garros, où il était visiblement présent. « J’ai rencontré des joueurs russes à Paris – je ne vais pas citer de noms – pendant Roland-Garros », a ajouté Sergiy Stakhovsky. « Pratiquement, tous sont partis ou ont détourné la tête quand ils m’ont vu arriver. Je les connais tous depuis très longtemps. J’ai vu leurs carrières se développer. Et je suis déçu, c’est le moins qu’on puisse dire. » Pourtant, celui qui a rejoint les forces armées ukrainiennes pendant le conflit a donné deux noms : Andrey Rublev (n°8) et Daria Kasatkina (n°12). Selon l’Ukrainien, leur exemple est à suivre, car ils sont les seuls à s’être exprimé ou à être allé contre la Russie depuis le début du conflit. « Rublev est peut-être le seul joueur à s’être exprimé publiquement et à avoir dit stop à la guerre, dès la première semaine », a relevé l’ancien joueur de 36 ans. « J’ai une grande admiration pour Daria… Elle est une héroïne à sa manière. S’il y avait plus de Russes comme elle, cette guerre n’aurait jamais commencé. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s