Wimbledon

Le dernier joyau de la couronne : Cameron Norrie, demi-finaliste à Wimbledon !

À Wimbledon, il n’était peut-être pas le plus attendu des joueurs britanniques. Même s’il est le mieux classé et le seul à être si proche du Top 10 au classement ATP. Ce mardi, Cameron Norrie (n°12) a enflammé le public du Court n°1, se qualifiant pour les demi-finales du Grand Chelem britannique, ce qui n’était plus arrivé depuis six ans. De quoi soulever les foules et se faire un nom sur une île qui ne le connaît pas encore assez bien.


Concentré de bout en bout et jamais pris par la frustration, Cameron Norrie (n°12) s’est qualifié ce mardi pour les demi-finales de Wimbledon. Sa toute première dans un tournoi du Grand Chelem. Pour y parvenir, il a dû se battre corps et âme et garder son sang-froid dans une situation de plus en plus tendue. Avec l’aide des spectateurs du Court n°1, il a finalement éliminé le Belge David Goffin (n°58) en cinq sets 3-6, 7-5, 2-6, 6-3, 7-5. « Ma première pensée, c’est que je suis sous le choc après avoir gagné un match comme celui-ci », a déclaré le joueur de 26 ans au micro du stade quelques secondes seulement après avoir validé sa qualification. « Je ne sais pas quoi dire maintenant. J’ai des flashbacks de tout le travail acharné et de tous les sacrifices que j’ai dû faire et ça finit par payer. Et ça fait du bien. » Classé pendant longtemps aux alentours de la 50ème place mondiale avant son titre surprise au Masters 1000 d’Indian Wells en mars 2021, Cameron Norrie ne cesse de franchir les paliers depuis. Le voilà ainsi en train de réaliser le meilleur tournoi du Grand Chelem de sa carrière, à domicile.

Et s’il est le mieux classé des Britanniques, Cameron Norrie n’était pas celui que tout un pays attendait. Non, cette place est déjà occupée dans le cœur de tout un peuple par un certain Andy Murray (n°52). D’ailleurs, l’Écossais était le dernier joueur britannique, chez les messieurs, à avoir atteint les demi-finales au All England Club. C’était en 2016, il y a six ans. On peut donc comprendre pourquoi les spectateurs présents dans l’enceinte du stade ont exulté quand Cameron Norrie a remporté la balle de match. D’un naturel discret, le 12ème joueur mondial ne recherche pas la même notoriété qu’a pu avoir son compatriote tout au long de sa carrière. Même s’il a été membre du Top 10 mondial, ses compatriotes ne le reconnaissent pas toujours dans la rue ! Cependant, par la force des choses, il s’est retrouvé sous le feu des projecteurs, affirmant qu’il « appréciait et embrassait » le fait d’être le principal espoir britannique à Wimbledon. Il est donc temps d’en apprendre un peu plus sur ce joueur gaucher.

Né en Afrique du Sud, à Johannesbourg, Cameron Norrie a déménagé à Auckland dans son enfance, puis étudié au Texas, avant d’élire domicile à Londres. Avec une mère galloise et un père écossais, il a toujours été destiné à représenter le Royaume-Uni, malgré un soupçon d’accent néo-zélandais dans la voix. Ses parents ont été une force motrice dans sa vie et ils l’ont regardé, avec fierté, partager le meilleur moment de sa carrière au All England Club. Le couple vit toujours en Nouvelle-Zélande et a raté une grande partie de sa récente ascension, à cause de la pandémie de Coronavirus. Cependant, ils suivent leur fils dans les tournois européens sur terre battue et sur gazon depuis qu’ils se sont envolés pour Rome en mai dernier. Sa sœur, Bronwyn, qui vit à Londres, faisait également partie des proches présents dans la box du joueur mardi. Après avoir scellé la victoire sur David Goffin, Cameron Norrie s’est d’ailleurs dirigé vers sa box, où sa mère et sa petite amie, Louise, ont toutes deux été submergées par l’événement. Le Britannique sera à suivre de près en demi-finales, même si la tâche s’annonce bien plus difficile face au triple tenant du titre, Novak Djokovic (n°3).

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @the_LTA

À LIRE AUSSI :

Huit ans après, Nick Kyrgios de retour en quarts à Wimbledon : avec lui, c’est tout ou rien !

David Goffin : une voie royale vers les demi-finales de Wimbledon ?

2 réflexions au sujet de “Le dernier joyau de la couronne : Cameron Norrie, demi-finaliste à Wimbledon !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s