En Bref

Deux orthopédistes remettent en cause la gravité du syndromes dont souffre Rafael Nadal

Même à Wimbledon, on parle encore et toujours du pied de Rafael Nadal (n°4). Selon deux éminents orthopédistes, le Majorquin ne serait pas en capacité de pratiquer encore le tennis à haut niveau s’il souffrait bien du syndrome Müller-Weiss à un stade avancé. Interrogés par le journal allemand Süddeutsche Zeitung, ces deux orthopédistes sont catégoriques. L’un dirige le service d’orthopédie conservatrice et de thérapie de la douleur du centre hospitalier universitaire de Heidelberg, alors que l’autre est un orthopédiste spécialisé dans les blessures sportives et la chirurgie du pied. Selon eux, au vu de la pratique intense du tennis pratiqué par le joueur de 36 ans, il ne pourrait pas souffrir de cette maladie rare affectant un os du pied et provoquant d’importantes douleurs chroniques. En tout cas, pas à un stade avancé, comme les paroles du joueur espagnol le laissent à penser. « Je peux difficilement imaginer qu’il ait des dommages structurels dans ses os s’il s’expose de manière répétée à cette énorme tension en tant que sportif de haut niveau », a ainsi expliqué l’un des deux spécialistes des os du pied, sceptique face au mal qui handicape le recordman de victoires en Grand Chelem. « De plus, le syndrome de Müller-Weiss se manifeste toujours des deux côtés. » Rafael Nadal souffre depuis ses 18 ans d’une ostéonécrose de l’os naviculaire situé sur le dos de son pied gauche, également appelée syndrome de Müller-Weiss. « Cette maladie et le sport de compétition, c’est une contradiction », a poursuivit l’autre spécialiste. « Je ne pense pas qu’il ait une nécrose osseuse, car elle progresse et n’est pas compatible avec un sport de haut niveau pendant des heures. » Pour ces deux orthopédistes, il est également difficile d’imaginer que Rafael Nadal soit maintenu en état de jouer par des anti-inflammatoires ou autres infiltrations thérapeutiques. La dose nécessaire contre la douleur constante serait alors si élevée qu’il « ne pourrait plus frapper une balle » et « ne serait pas capable de terminer un set. »

1 réflexion au sujet de “Deux orthopédistes remettent en cause la gravité du syndromes dont souffre Rafael Nadal”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s