Analyses

Invité à Wimbledon, Stan Wawrinka retrouve des couleurs sur le gazon du Queen’s

Ce mardi aura été une très bonne journée pour Stan Wawrinka (n°290), qui aura eu son lot de galères. Après avoir reçu une invitation pour participer à Wimbledon – Grand Chelem qui débutera le 27 juin prochain -, il a livré une bataille énorme pour franchir le premier tour du tournoi ATP 500 du Queen’s, après presque trois heures de jeu.


Après plusieurs mois de galère à cause d’une blessure, Stan Wawrinka (n°290) avait effectué son retour à la compétition sur terre battue. Avec assez peu de succès, il faut le reconnaître, puisque le joueur suisse n’est parvenu à remporter que deux victoires, lors du Masters 1000 de Rome, en six rencontres. Et si on avait vu du mieux en Italie, Stan Wawrinka a ensuite subi une dure défaite, dès le premier tour à Roland-Garros, contre le Français Corentin Moutet (2-6,6 -3, 7-6 [2], 6-3). Cependant, ce mardi, il a tout d’abord reçu une bonne nouvelle avant de se lancer dans le tournoi ATP 500 du Queen’s, auquel il peut participer en bénéficiant d’un classement protégé. En effet, le joueur suisse a appris dans l’après-midi qu’il était bénéficiaire d’une wild card pour disputer Wimbledon, qui aura lieu du 27 juin au 10 juillet. Il est ensuite entré sur le court pour affronter l’Américain Frances Tiafoe (n°27), qui faisait figure de favori.

D’autant plus que la dernière fois qu’il avait joué sur le gazon londonien, c’était en 2019 et il avait été éliminé au deuxième tour au All England Club par l’Américain Reilly Opelka (n°18). Par ailleurs, Stan Wawrinka n’a jamais fait mieux que deux quarts de finale à Wimbledon, en 2014 et en 2015. Et pourtant, ses retrouvailles avec le gazon – une surface très spéciale où il faut ajuster ses déplacements – se sont bien passées, au premier tour du tournoi ATP 500 du Queen’s, à Londres. Le joueur suisse s’est ainsi imposé en trois manches – et autant de jeu décisifs face à Frances Tiafoe, après une bataille de deux heures et quarante-huit minutes. Score final : 7-6 (2), 6-7 (6), 7-6 (5).

Ce n’est pas peur dire que cette victoire à l’arraché va faire du bien à Stan Wawrinka ! En effet, il a su revenir alors qu’il avait été breaké au début du troisième set. Lui qui venait de perdre le jeu décisif de la deuxième manche après avoir galvaudé une balle de match, a laissé filer sa mise en jeu et s’est retrouvé mené 2 jeux à 0 dans l’ultime set. Mais il a réussi à recoller à 5 jeux partout et, dans un tie-break tendu, il s’est imposé sur sa quatrième balle de match. Après avoir scellé sa victoire, lors de l’interview donnée sur le court, il a fait part de son soulagement et de sa joie. « Je suis très heureux de cette victoire dans un match assez fou », a ainsi déclaré le joueur de 37 ans. « J’ai besoin de rythme pour progresser, de retrouver cette atmosphère. » Il pourra s’en nourrir au prochain tour, à l’heure d’affronter le Canadien Denis Shapovalov (n°15) ou l’Américain Tommy Paul (n°35), qui ont été interrompus par la nuit alors qu’il y avait un set partout.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @WeAreTennisFR, @QueensTennis, @GettyImages

À LIRE AUSSI :

Qui est Tim Van Rijthoven, vainqueur de son premier trophée à ‘s-Hertogenbosch ?

De Roland-Garros à Wimbledon : comment réussir la transition entre terre battue et gazon ?

2 réflexions au sujet de “Invité à Wimbledon, Stan Wawrinka retrouve des couleurs sur le gazon du Queen’s”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s