Roland-Garros

Vainqueur de son deuxième Roland-Garros, où s’arrêtera Iga Swiatek ?

Ce samedi, la Polonaise Iga Swiatek (n°1) s’est affirmée comme la nouvelle vraie patronne du circuit féminin. En à peine plus d’une heure, elle a soulevé son deuxième trophée en Grand Chelem, le deuxième sur la terre battue de Roland-Garros, remportant là une trente-cinquième victoire consécutive. Si elle n’a encore jamais gagné de Majeur sur une autre surface que sur ocre, la question se pose : où s’arrêtera-t-elle ?


Vainqueur de son deuxième trophée à Roland-Garros ce samedi, Iga Swiatek (n°1) a frappé fort ! En prolongeant sa série de titres consécutifs (six au total en 2022 avec Doha, Indian Wells, Miami, Stuttgart et Rome), la joueuse polonaise en a achevé une autre : les huit dernières éditions de Roland-Garros avaient connu huit championnes différentes. Elle est ainsi la première à conquérir à nouveau le trophée depuis l’Américaine Serena Williams en 2015. Il faut dire qu’elle était la grande favorite de cette édition 2022 de Roland-Garros. Et pourtant, il lui fallait encore confirmer ce statut de favorite, ce qui n’est jamais aisé. Et si Iga Swiatek a remporté de grands titres, plus tôt cette saison, elle devait encore confirmer en gagnant un autre tournoi du Grand Chelem. Pour que tout le monde soit sûr que sa première victoire, ici même du côté de la Porte d’Auteuil en 2020, n’était pas due au hasard. Et, pour beaucoup d’observateurs du tennis, tout autre résultat qu’une victoire sur l’ocre parisienne aurait été vu comme un petit échec.

Ce qui est sûr, c’est que la joueuse polonaise en avait pleinement conscience. Ce qui rend sa performance encore plus remarquable. La pression sur ses épaules était immense et chacune de ses adversaires tout au long de la quinzaine n’avait rien à perdre. Mais Iga Swiatek est bien la nouvelle patronne du circuit WTA, la nouvelle tête à abattre et ce statut lui va bien. Il n’y a guere qu’en huitièmes de finale, contre la Chinoise Qinwen Zheng (n°74), qu’elle a connu quelques difficultés. C’est d’ailleurs lors de cette rencontre qu’elle a perdu son seul set du tournoi. Pour le reste, la nouvelle reine du tennis féminin a imposé son tennis, très agressif, du premier au dernier point de cette formidable quinzaine. Une stratégie qu’elle assume pleinement, quitte à faire davantage de fautes directes, et dans la lignée de la nouvelle dimension qu’elle a su donner à son tennis depuis le début de cette saison 2022.

Désormais, Iga Swiatek a un nouvel objectif. Elle souhaite gagner sur toutes les surfaces, et pas seulement sur cette terre battue qu’elle aime tant. Elle a déjà gagné des tournois importants sur dur, comme les trois premiers tournois WTA 1000 de la saison (Doha, Indian Wells et Miami) en février et en mars. Elle va pouvoir désormais se lancer à la conquête du gazon et de Wimbledon. Une surface qui sera peut-être la plus difficile à dompter pour la Polonaise, mais rien ne semble impossible pour elle. Vu la confiance accumulée au cours des dernières semaines, on se demande si elle ne pourrait pas y arriver dès cette année. À 21 ans, en effet, c’est bien elle la nouvelle patronne et elle semble bien installée sur son trône. Que ses adversaires se le disent : il sera très difficile de l’en déloger.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @rolandgarros

À LIRE AUSSI :

Alexander Zverev se tord la cheville, la fin d’un match de légende en demi-finales de Roland-Garros…

Pendant ce temps-là, Andy Murray évolue déjà sur gazon au Challenger de Surbiton

2 réflexions au sujet de “Vainqueur de son deuxième Roland-Garros, où s’arrêtera Iga Swiatek ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s