Roland-Garros

Nicolas Escudé, DTN de la fédération, veut « secouer le cocotier » après la déroute française à Roland-Garros

Directeur Technique National (DTN) de la FFT, Nicolas Escudé, n’a pas hésité à taper du poing sur la table après la nouvelle absence des joueuses et des joueurs français en deuxième semaine de Roland-Garros. Rien que ce samedi, les quatre derniers Tricolores encore en lice ont ainsi été éliminés.


Après le fiasco de la journée de samedi à Roland-Garros, où quatre Français sur quatre ont été éliminés au troisième tour, Nicolas Escudé, le DTN de la Fédération française de tennis (FFT), a voulu remettre les pendules à l’heure. S’ils étaient cinq présents à ce stade de la compétition, tous les Français ont été sortis dès le troisième tour de Roland-Garros et seront donc absents de la deuxième semaine du Grand Chelem parisien, comme en 2021. Et il semblerait que les éliminations d’Alizé Cornet (n°40), Léolia Jeanjean (n°227), Hugo Gaston (n°74) et Gilles Simon (n°158) en l’espace de quelques heures soient très mal passées auprès du Directeur Technique National. « Il va falloir secour le cocotier », a ainsi déclaré Nicolas Escudé au micro de RMC Sport. « D’une manière ou d’une autre remobiliser, c’est certain, redynamiser, passer des coups de balai. Il va vraiment falloir que tout le monde prenne la mesure des choses. »

Un renouveau qu’il souhaite insuffler à tous les niveaux de la formation du tennis. « Je veux parler des enseignants de clubs mais ça va aussi jusque tout là-haut, donc l’élite, et on doit être meilleurs encore », a ajouté l’ancien champion. « Ce sont toutes les pistes menées aujourd’hui pour, sans dire de retourner la table ou renverser je ne sais quoi, mais de faire en sorte que les 3/4 temps (pour entraîner le haut niveau), que ça devienne du plein temps. » Un professionnalisme des encadrants qu’il souhaite lui-même s’appliquer au sein de la direction, à savoir une restructuration avec des objectifs clairs, avant de penser immédiatement à la réussite. « L’obligation de résultats est importante oui, mais il faut y mettre un cadre et des objectifs », a-t-il précisé. « Avant de chercher le résultat, il faut surtout chercher à progresser tous les jours. Donc il faut poser un cadre bien défini avec des objectifs. A partir du moment où on atteint les objectifs, on continue, sinon on se pose et on prend des décisions. »

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @SudOuest_Sport, @WeAreTennisFR

À LIRE AUSSI :

Iga Swiatek, seule rescapée du Top 10 à Roland-Garros et ultime favorite ?

Holger Rune, l’autre phénomène né en 2003 qui pourrait enflammer Roland-Garros

1 réflexion au sujet de “Nicolas Escudé, DTN de la fédération, veut « secouer le cocotier » après la déroute française à Roland-Garros”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s