Analyses

Le tennis français en difficulté, à quoi s’attendre pour Roland-Garros ?

Les qualifications ont déjà donné le ton : cette édition 2022 sera difficile pour le tennis tricolore. Sur 27 engagés au départ (hommes et femmes confondus), un seul a tiré son épingle du jeu pour rejoindre le tableau principal : Geoffrey Blancaneaux (n°195). Sans aucune tête de série, après le forfait de Gaël Monfils (n°22), il faudrait un miracle pour voir un joueur français se qualifier pour la deuxième semaine.


Alors qu’il se portait plutôt bien au cours de la dernière décennie grâce aux performances de Jo-Wilfried Tsonga (n°267), Gaël Monfils (n°22), Gilles Simon (n°159) et Richard Gasquet (n°75), le tennis français connaît désormais un creux. En effet, ceux que l’on appelait les nouveaux mousquetaires ont tous atteint ou dépassémes 35 ans, et certains prevoient meme de prendre leur retraite en cette année 2022. Derrière, la nouvelle génération emmenée par Corentin Moutet (n°139), Hugo Gaston (n°68) et Ugo Humbert (n°45) a du mal à s’imposer sur le circuit ATP. L’année dernière, aucun joueur tricolore n’avait atteint le troisième tour de Roland-Garros, que ce soit dans le tableau masculin ou féminin. Jo-Wilfried Tsonga prendront officiellement sa retraite lors de cette édition 2022 de Roland-Garros, alors que Gilles Simon tirera sa révérence à la fin de la saison. Le Manceau, 37 ans, est perturbé par les blessures depuis plusieurs années et n’a remporté aucun match sur terre battue sur le circuit principal cette saison. Gilles Simon a également 37 ans. Tout comme son compatriote et néanmoins ami, le Niçois ne compte aucune victoire au compteur lors de la saison sur terre battue. De son côté, Richard Gasquet n’a participé à aucun des trois Masters 1000 sur terre battue (Monte-Carlo, Madrid et Rome). Cependant, il a atteint les quarts de finale du tournoi ATP 250 d’Estoril et les demi-finales, cette qemaine au tournoi ATP 250 de Genève.

Benoît Paire (n°67), quant à lui, n’a remporté qu’un match sur terre battue sur le circuit principal, cette semaine au tournoi ATP 250 de Genève. Sinon l’Avignonnais a été sorti au premier tour à Monte-Carlo et Madrid, avant de chuter prématurément en qualifications à Rome. Corentin Moutet, Hugo Gaston et Ugo Humbert n’ont pas eu davantage de réussite. Ainsi, il n’y avait aucun joueur français dans le tableau final du Masters 1000 de Rome : une première depuis 1971. Du côté des dames, Alizé Cornet (n°40) n’a remporté aucun match lors des tournois WTA 1000 de Madrid et Rome. Retombée à la 73ème place mondiale, Caroline Garcia (n°73) arrive à Roland-Garros sans avoir disputé une seule rencontre sur terre battue. Pire, elle n’a plus joué un match depuis deux mois, à Miami ! Enfin, il y a le cas de Gaël Monfils (n°22). En janvier, le Parisien avait démarré la saison d’une main de maître avec un titre au tournoi ATP 250 d’Adelaïde, suivi d’un quart de finale à l’Open d’Australie. Au Masters 1000 d’Indian Wells en mars, il s’était offert Daniil Medvedev (n°2), qui était alors n°1 mondial. Mais aujourd’hui, le joueur français n’est pas en grande forme. Gêné par une blessure au talon, il n’a disputé que le Masters 1000 de Madrid sur terre battue, où il s’est incliné au deuxoème tour face à Novak Djokovic (n°1). Demi-finaliste en 2008, quart de finaliste en 2009, 2011 et 2014, Gaël Monfils performe plutôt bien à Paris. Mais la sentence est finalement tombée : le Français va devoir faire l’impasse sur son tournoi favori pour soigner sa blessure.

Comme pour les qualifications, il y aura 27 Français engagés directement dans le tableau principal de Roland-Garros cette année : 15 dans le tableau masculin et 12 dans le tableau féminin. Il n’y aura aucune tête de série tricolore sur les deux tableaux, suite au forfait de Gaël Monfils. Le n°1 tricolore était la seule tête de série sur la quinzaine. Pour la première fois au XXIème siècle, il n’y aura donc aucune tête de série française à Roland-Garros. Les temps sont durs pour le tennis français, qui semble aller de plus en plus mal. Depuis quelques temps, les résultats sont plus qu’insuffisants et la nouvelle génération a du mal à se faire une place. Malheureusement, seul Gaël Monfils semblait capable d’aller en deuxième semaine de ce Roland-Garros pour éviter de revivre le cauchemar de l’édition 2021, où aucun joueur français n’était parvenu à se qualifier pour le troisième tour.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @rolandgarros, @WeAreTennisFR

À LIRE AUSSI :

Roland-Garros – Les cinq matches du premier tour à ne manquer sous aucun prétexte

Roland-Garros – Rafael Nadal s’est entraîné, rassurant tout le monde !

2 réflexions au sujet de “Le tennis français en difficulté, à quoi s’attendre pour Roland-Garros ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s