Roland-Garros

Après deux années sous Covid, les spectateurs sont heureux de retrouver les qualifications de Roland-Garros

Ce lundi 16 mai, les qualifications pour le tournoi de Roland-Garros ont officiellement commencé ! Dans les allées du stade, du côté de la Porte d’Auteuil, le public est revenu en nombre après deux ans de jauges dues à la crise sanitaire. Forcéement enjoués, les spectateurs ont donné de la voix pour soutenir les premiers joueurs tricolores qui se battaient sur les courts annexes dans un tournoi très relevé.


C’est une tradition : une semaine avant le coup d’envoi officiel d’un tournoi du Grand Chelem, les qualifications se disputent dans le plus grand des anonymats. Quoique, niveau ambiance, les spectateurs sont venus en nombre à Roland-Garros, ce lundi, après deux années de Coronavirus et de jauges réduites. Pendant certains matches, comme celui de Pierre-Hugues Herbert (malheureusement défait dès le premier tour), des courts comme le Court 14, ce chaudron enfoui dans la terre, était plein ou presque. Quelques minutes après 11h30, devant le Court 7, une cinquantaine de gens patientaient face aux marches pour voir le jeune Français Sascha Gueymard Wayenburg (n°589, 18 ans), qui affrontait l’Italien Flavio Cobolli (n°153). Bon, lui non plus n’a pas eu la chance de connaître la victoire, puisqu’il a perdu en deux sets 6-3, 6-4 pour sa première apparition Porte d’Auteuil. Contrairement au premier joueur tricolore engagé, Alexandre Muller (n°216), qui peu après 11h était déjà au deuxième tour, après sa victoire (rapide) en deux sets 6-0, 6-1 après 54 minutes de jeu face au Turque Cem Ilkel (n°213). « C’est pas simple, on a trois gros matches à faire », a-t-il déclaré au micro de nos confrères de France TV Sport. « Il faut prendre match par match, se battre tous les jours et espérer se qualifier. »

Et si n’est pas encore la foule de la deuxième semaine du tableau principal de Roland-Garros, l’ambiance est déjà à la fête dans les allées. De quoi ravir les spectateurs qui, pour une vingtaine d’euros, peuvent voir de près des joueuses et des joueurs qu’il n’ont pas l’habitude de voir jouer. « Il y a moins de monde, c’est très bien et c’est moins cher », comme l’avouait un spectateur depuis les tribunes. On peut même apercevoir des enfants, lors de ces qualifications, venir assister aux premières rencontres du tournoi avec leur école d’une commune de la Seine-Saint-Denis. Et il faut dire qu’une soixantaine d’enfants qui posent devant le logo de Roland-Garros au pied du Court Philippe-Chatrier, ça peut être très animé ! « C’est l’occasion de découvrir le sport en vrai, de voir jouer les professionnels », comme l’expliquait leur encadrant pour nos confrères de France Info. « En plus, ils viennent de commencer un cycle tennis en classe, donc ça tombe vraiment bien. C’est important de pouvoir faire ce genre d’activité, de pouvoir les emmener. »

Cette édition 2022 marque également le retour en nombre de spectateurs venus de l’étranger pour voir les rencontres, dès les qualifications. Luis et Carmen, des retraités venus d’Espagne, ont pu profiter de la petite ambiance de ce premier jour du tournoi. Comme ils l’ont expliqué, ils n’étaient plus venus à Roland-Garros depuis 2019, à cuase de la pandémie. « Ça nous a manqué de venir assister aux rencontres directement à Paris », a ainsi déclaré Carmen. Et si ces fans de tennis ont prévu d’être dans les gradins la semaine prochaine pour soutenir leur héros, Rafael Nadal (n°5), ils ont tout de même avancé leur séjour d’une semaine afin d’assister à la semaine des qualifications ! Là où ce tournoi avant le tournoi peut attirer du monde, c’est grâce au prix réduit des places, qui avoisine les 20€. Là où, pour assister à une rencontre du tableau principal, il faut débourser au minimum 40€, sur les courts principaux. Alors que là, pour une petite vingtaine d’euros, vous pouvez aller sur tous les courts annexes et choisir vos matches ! Vous pourrez même profiter des entraînements des plus grandes stars sur le Court Suzanne-Lenglen… Quoi demander de mieux ? Deux autre spectateurs, Dylan et Méryl, ont donc « profité des petits prix et sauté sur la meilleure opportunité » pour découvrir Roland-Garros pour la première fois de leur vie. Et ils ont eu l’air d’aimer la bonne ambiance qui règne dans les allées. « C’est super sympa, les gens qui sont là pour aider et guider sont gentils, tout se passe très bien », a ainsi confé Méryl. « Le côté familial participe aussi à la très bonne atmosphère. » Si avec tout ça, on ne vous a pas donné envie d’aller, ne serait-ce qu’une journée, profiter des qualifications pour le deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison !

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @rolandgarros, @FFTennis

À LIRE AUSSI :

Roland-Garros : 27 français sur la ligne de départ des qualifications

L’improbable duo composé de John Isner et Diego Schwartzman, en demi-finales à Rome !

2 réflexions au sujet de “Après deux années sous Covid, les spectateurs sont heureux de retrouver les qualifications de Roland-Garros”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s