Analyses

Dominic Thiem, un retour qui s’apparente à une traversée du désert

Depuis son retour sur le circuit, l’Autrichien Dominic Thiem (n°93) n’a pas encore remporté le moindre match. Il va même bientôt sortir du Top 100, lui qui est un ancien vainqueur de Grand Chelem (US Open 2020). Analysons ensemble quels sont les problèmes qu’il rencontre et pourquoi il lui est si difficile de retrouver son meilleur niveau, sur une surface qui est pourtant sa meilleure : la terre battue.


Ce mardi, Dominic Thiem (n°93) s’est encore incliné au premier tour d’un tournoi. Invité par les organisateurs du tournoi ATP 250 d’Estoril, il a perdu face au Français Benjamin Bonzi (n°58) en deux sets 6-3, 7-6 (9). S’il ne faut rien enlever aux qualités du joueur tricolore, cette nouvelle défaite de l’Autrichien montre bien qu’il est en grandes difficultés depuis son retour sur les courts. Il devait d’ailleurs s’en douter, mais on ne revient pas d’une blessure au poignet et d’une si longue absence du jour au lendemain. Cependant, on peut se demander quelles sont les problèmes rencontrés actuellement par Dominic Thiem ? Le premier semble être le manque de régularité au plus haut niveau. En effet, le joueur autrichien était connu pour sa capacité à supporter de longs échanges depuis le fond du court, en particulier sur terre battue, surface où il se sent le plus à l’aise. Désormais, il a l’air beaucoup plus nerveux et il semblerait qu’il veuille terminer les points rapidement, ce qui l’amène à commettre beaucoup trop de fautes directes.

Une autre des grandes qualités de l’Autrichien était sa capacité à se battre sur tous les points et à se mettre physiquement au-dessus de ses adversaires, notamment en fin de match. Ce mardi, face à Benjamin Bonzi, Dominic Thiem a atteint ses limites du moment dans le jeu décisif du deuxième set. Ainsi, dans les moments clés, il n’a pas eu cette capacité à résister à la tension du match. Ce manque d’endurance est compréhensible, quand on sait qu’il n’a pas joué compétition depuis plus d’un an et que ce sera une question de temps avant qu’il ne se remette, au fur et à mesure des tournois. Enfin, s’il y a quelque chose à souligner dans le jeu de Dominic Thiem lors des trois matches qu’il a joués, c’est son inefficacité en coup droit. La base sur laquelle il a construit son jeu était d’attaquer depuis le fond du court avec ce coup puissant. Si le joueur autrichien s’est amélioré sur cet aspect, sa précipitation et ses erreurs à des moments clés l’ont condamné à ne toujours pas gagner une seule rencontre depuis son retour. « Mon coup droit a mieux fonctionné dans le deuxième set, je me sentais mieux qu’à Belgrade », a-t-il pourtant déclaré mardi après sa défaite. « C’est agréable d’avoir ce sentiment de s’améliorer chaque semaine, surtout parce que quand tu es dans l’élite, tu n’es pas dans un processus où tu t’améliores petit à petit. En même temps, c’est frustrant de perdre au premier tour, surtout parce que je pense que ce ne sera pas la dernière fois que ça arrivera. »

Depuis qu’il a repris la compétition le joueur autrichien a donc un bilan de trois défaites pour aucune victoire. Il s’est ainsi incliné d’entrée au Challenger de Marbella, au tournoi ATP 250 de Belgrade et au tournoi ATP 250 d’Estoril. Il est évident que le retour au plus haut niveau prendra du temps pour Dominic Thiem. Après une telle blessure, si compliquée (n’est-ce pas, Juan Martin Del Potro ?), force est de constater qu’il lui faudra beaucoup de temps pour redevenir le joueur qu’il était. Ainsi, difficile de se fixer des résultats à atteindre. Ils ne seront que la conséquence de sensations retrouvées avec la répétition des efforts et l’enchaînement des tournois. « L’objectif à court terme est d’arriver dans un état de forme décent à Roland-Garros », avait expliqué le joueur de 28 ans avant le début du tournoi ATP 250 d’Estoril. « Je ne ferai pas partie des favoris là-bas assurément, mais je peux peut-être gagner quelques matches et si j’affronte un des meilleurs, lui donner du fil à retordre. Pour accomplir de grandes choses, je pense que je vais devoir patienter jusqu’à la seconde partie de saison. » S’il n’est pas encore revenu à son meilleur niveau et si cela prendra du temps, il a en tout cas retrouvé quelque chose qui avait disparu la saison dernière : une certaine fraîcheur mentale. Et son esprit de combattant lui sera bien utile pour surmonter tous les obstacles qui se dressent désormais face à lui pour revenir parmi l’élite. Car il le sait : la patience et le travail finiront bien par payer un jour.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @WeAreTennis, @EstorilOpen

À LIRE AUSSI :

Après une 10ème défaite d’affilée, Benoît Paire publie les insultes qu’il reçoit

Kei Nishikori, Milos Raonic, Hyeon Chung : que sont-ils devenus ?

2 réflexions au sujet de “Dominic Thiem, un retour qui s’apparente à une traversée du désert”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s