Reportages

Pour Manuel Guinard, c’est objectif Roland-Garros !

Repêché grâce au forfait de l’Espagnol Alejandro Davidovich Fokina (n°27), fatigué par son sublime parcours au Masters 1000 de Monte-Carlo, Manuel Guinard (n°152) a pu participer à son premier match sur le circuit ATP cette semaine. C’était au tournoi ATP 500 de Barcelone. Récit.


Après qu’il ait perdu son match de qualifications au tournoi ATP 500 de Barcelone, face à son collègue du TC Quimperlé Bernabé Zapata Miralles en deux sets 6-4, 6-0, le Breton Manuel Guinard (n°152) a donc participé à son premier match sur le circuit principal.  Même s’il s’est incliné sans avoir à rougir, ce mardi, face au pur terrien bolivien Hugo Dellien (n°89) en deux sets 6-4, 7-5, le lucky loser malouin enchaîne les bons résultats ces derniers mois et progresse régulièrement au classement ATP, notamment sur terre battue. A 26 ans, le Malouin atteint le meilleur classement de sa carrière, grâce à une progression de plus de 50 places en un mois ! Titré pour la première fois sur le circuit Challenger à Roseto degli Abruzzi (terre battue) en Italie, après avoir battu quatre membres du Top 200, Manuel Guinard semble avoir trouvé les ingrédients qui lui manquaient pour viser plus haut. « J’ai assimilé certains trucs », déclarait-il après son titre. « Quand ça va moins bien au cours d’un match, j’arrive désormais à m’en sortir en me raccrochant à des schémas assez simples. Les mauvais petits moments qui prenaient trop de place avant, je les ai bien gérés en Italie. »

Très proche de son ami Arthur Rinderknech (n°58), qu’il avait d’ailleurs battu au Challenger de Brest en 2021 (6-4, 6-2), il entend continuer sa marche en avant pour suivre les traces de ce dernier. « Mon entraîneur (Sébastien Villette, ndlr) est content de voir que je réussis à mettre tout cela en place sur plusieurs matchs d’affilée », avait confié le Français après son sacre transalpin. « Mais l’important désormais est d’enchaîner et d’arriver à le refaire. J’ai envie de continuer à grimper encore plus, sans me fixer d’objectif de place pour autant. Ce classement me permet d’entrer directement en tableau en Challenger et de faire les qualifs sur le grand circuit. Je veux avant tout être solide dans les entames de points, essayer de chercher à jouer avec beaucoup de volume, de profondeur et avancer dans le terrain pour être assez agressif. Je recherche d’abord la solidité, car mon objectif est de passer dans la catégorie supérieure pour jouer les ATP 250 et 500. » Demi-finaliste au Challenger de Zadar, en Croatie, puis quart de finaliste au Challenger de Madrid, où il s’est par ailleurs offert une victoire de prestige face à l’Espagnol Fernando Verdasco (n°121), le grand tennisman (1,96m), également à l’aise en double (5 titres en Challenger), semble en mesure de nous faire vibrer sur l’ocre parisienne cette saison. « J’adore la terre battue. J’ai un penchant pour la terre même si mon jeu peut s’exprimer partout si je le l’utilise intelligemment. Je suis né et j’ai appris le tennis sur les courts en terre battue de Saint-Malo », déclarait le joueur, alors classé 596ème mondial, lors d’un entretien réalisé en 2018 pour Jeu, Set et Match, où il déclarait notamment que son rêve était « de jouer à Roland-Garros un jour. »

Le combatif droitier, au style offensif, sait que ne passer qu’un seul tour dans le tableau principal lui permettrait déjà d’être propulsé aux portes du Top 100. Cette année, le natif de Saint-Malo pourrait en plus profiter du système mis en place par la FFT dans le cadre de « Destination Roland-Garros » pour se voir attribuer une invitation pour le grand tableau. En effet, pour les joueurs français, les invitations seront attribuées au mérite, via le « Circuit France » basé sur les résultats obtenus sur les six tournois Challenger du pays (Quimper, Cherbourg, Pau, Lille, Saint-Brieuc et Aix-en-Provence), ainsi que via la Race Internationale. Le premier joueur du « Circuit France » se verra attribuer une invitation pour le grand tableau, alors que le deuxième sera invité aux qualifications. Idem pour le circuit international, pour les deux meilleurs joueurs français qui arriveraient hors cut de par leur classement mondial. Alors que Quentin Halys (n°102), premier à la Race France, devrait entrer directement dans le tableau principal via son classement mondial, ce serait donc son dauphin, Constant Lestienne (n°186) qui devrait profiter d’une invitation directe dans le grand tableau. A la Race internationale, Manuel Guinard se place 99ème et est donc le premier français n’entrant pas dans le cut. Il est donc en pôle pour se voir attribuer une des précieuses wild card pour le tableau principal, mais devra se méfier de Corentin Moutet (n°112), actuellement blessé et qui pourrait avoir besoin d’une invitation s’il est remis à temps. Nous devrons en tout cas attendre le lundi 9 mai pour connaître l’attribution définitive des wild cards, soit après le Challenger d’Aix-en-Provence. D’ici là, charge à Manuel Guinard de poursuivre sa montée en puissance !

Article rédigé par Hugo Délen
Crédit photos : @FFTennis, @BreizhTennisPro

À LIRE AUSSI :

Nadal et Djokovic absents du palmarès à Monte-Carlo depuis 2018 : une nouvelle ère se dessinerait-elle ?

Stefanos Tsitsipas, la nouvelle référence du circuit sur terre battue ?

2 réflexions au sujet de “Pour Manuel Guinard, c’est objectif Roland-Garros !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s