En Bref

Le comportement de Nick Kyrgios, signe d’une grande nervosité dans les moments importants

Vous n’avez pas pu passer à côté de ces images. Ce mardi, en huitièmes de finale du Masters 1000 de Miami, l’Australien Nick Kyrgios (n°102) s’est encore fait remarquer à travers une altercation verbale avec l’arbitre de chaise, Carlos Bernardes. Mené 5 points à 3 dans le jeu décisif du premier set par Jannik Sinner (n°11), le bad boy australien a écopé d’un avertissement puis d’un point de pénalité parce qu’il semblait parler beaucoup entre les points, notamment à un ami à qui il aurait dit : « Tu pourrais faire le travail de l’arbitre. » La suite ? Une double faute pour donner le set à son adversaire, et Nick Kyrgios s’est enflammé contre l’arbitre de chaise ; qui n’a pas eu le choix que de le sanctionner, lui donnant un jeu de pénalité et permettant au joueur italien de démarrer à 1-0 le deuxième set (avec un break d’avance). Si l’Australien a fustigé l’arbitre sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous), ces démons qui remontent au cours d’une rencontre importante, dans un grand tournoi, ne sont-ils pas le signe que Nick Kyrgios devient extrêmement nerveux quand les choses sérieuses démarrent pour lui ? Dans une bonne forme en ce premier trimestre 2022, il a remporté l’Open d’Australie en double, puis a fait de bons parcours à Indian Wells et Miami. En battant de très bons joueurs à chaque fois. Cependant, comme on a pu le voir, quand les résultats suivent, la nervosité augmente chez le joueur australien. Un problème mental, donc, qu’il ne semble pas encore avoir résolu malgré le fait qu’il travaillerait là-dessus. Par ailleurs, il se sent toujours traité de manière injuste, comme le prouve son message posté sur son compte Twitter : « ‘Tu pourrais faire le même job que l’arbitre’, voilà ce que j’ai dit à mon meilleur ami et qui m’a valu une pénalité pour conduite antisportive. Malgré les 100 000 dollars en jeu, telle est la décision qu’il a prise, uniquement parce qu’il a été vexé. Prenez de nouveaux arbitres ! Ne vous méprenez pas, j’ai un immense respect pour Jannik Sinner, qui est l’un de mes joueurs préférés et qui était simplement trop fort aujourd’hui. Mais l’arbitre de ce match n’était juste pas assez bon. Et il n’aura pas la moindre réprimande de la part de l’ATP ? Quelle blague. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s