Reportages

Le Challenger de Phoenix est-il le tournoi le plus relevé du circuit secondaire ?

Pour les organisateurs de tournois, la place dans le calendrier est primordiale. On se rend compte que le Challenger 125 de Phoenix, qui se dispute cette semaine dans l’Etat de l’Arizona, de l’autre côté de l’Atlantique, est certainement l’un des plus relevés grâce à sa position entre les Masters 1000 d’Indian Wells et de Miami. Car les joueurs éliminés de façon prématurée sur le circuit principal n’hésitent pas à s’y inscrire, même à la dernière minute, pour garder le rythme avant de se rendre en Floride.


Quel est le point commun entre les Français Benoît Paire (n°53)Arthur Rinderknech (n°57), Hugo Gaston (n°68), Richard Gasquet (n°81) et le Belge David Goffin (n°71) ? Ils ont tous perdu dès leur première rencontre lors du Masters 1000 d’Indian Wells, en fin de semaine dernière. Par conséquent, ils auraient dû avoir une pause de quasiment deux semaines avant de s’engager dans le prochain Masters 1000 disputé sur le sol américain, à Miami (en Floride). Comme chacun le sait, les joueurs professionnels aiment bien garder le rythme de la compétition, notamment avant des grands tournois comme ceux qui jalonnent ce mois de mars. Comment faire, dans ce cas, pour ne pas passer ces deux semaines sur les courts d’entraînement, loin de la compétition, alors que les autres joueurs continuent de jouer des grands matchs cette semaine dans le désert californien ? Eh bien, la réponse se trouve sur le circuit secondaire, plus communément appelé le circuit Challenger. Car oui, il y a bien un tournoi aux Etats-Unis cette semaine, qui est peut-être même le plus relevé de ce circuit dit secondaire.

En effet, l’Arizona Tennis Classic (appellation officielle de cette compétition), tournoi de catégorie Challenger 125, n’a rien à envier à certains des tournois du circuit principal de la plus faible catégorie, les ATP 250. Sur la ligne de départ, les huit premières têtes de série font partie intégrante du Top 100 et tous les joueurs ont disputé le Masters 1000 d’Indian Wells et devraient s’aligner en fin de semaine prochaine à Miami. Il s’agit, dans l’ordre de classement, des joueurs suivants : Benoît Paire, l’Italien Lorenzo Musetti (n°56), Arthur Rinderknech, l’Allemand Jan-Lennard Struff (n°58), l’Argentin Sebastian Baez (n°60), Hugo Gaston, le Finlandais Emil Ruusuvuori (n°70) et David Goffin. Relevé, vous avez dit ? Tous ces joueurs espèrent ainsi se relancer et regagner un peu de confiance pour faire mieux lors du prochain gros tournoi du circuit principal. Et ils n’hésitent pas une seconde à redescendre d’un cran pour se retrouver, les uns face aux autres, sur les courts en dur du tournoi de Phoenix.

Mais attention, ces joueurs devront faire face à des habitués du circuit Challenger, qui pour certains sont en grande forme. C’est par exemple le cas de l’Espagnol Fernando Verdasco (n°150), qui a remporté ce dimanche le tournoi Challenger 125 de Monterrey, sur dur, et qui semble connaître un regain de forme ces dernières semaines. Et on peut trouver d’autres exemples : l’Allemand Oscar Otte (n°76) sera présent à Phoenix après avoir battu Richard Gasquet (6-2, 1-6, 6-3) au premier tour à Indian Wells, tout comme l’Américain Brandon Nakashima (n°0), qui a passé le premier tour en éliminant le Français Adrian Mannarino (n°66) avant de perdre face à son compatriote Frances Tiafoe (n°30) ; ou, enfin, l’Américain J.J. Wolf (n°209), qui a éliminé Hugo Gaston avant de perdre au tie break du troisième set, au deuxième tour, face à l’Espagnol Roberto Bautista Agut (n°15). En somme, rien ne sera facile lors de ce Challenger 125 de Phoenix. Les membres du Top 100 sont prévenus : ils devront batailler dur pour regagner de la confiance et espérer soulever le trophée dimanche. Créé en 2019 (et remporté par Matteo Berrettini, désormais 6ème joueur mondial), ce tournoi aura à coeur de s’imposer comme un classique du circuit secondaire, après avoir été annulé en 2020 et en 2021 pour les raisons que vous connaissez.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @aztennisclassic

À LIRE AUSSI :

Depuis son titre à l’US Open, Emma Raducanu n’arrive pas à enchaîner…

Alexander Zverev : une justice à deux vitesses ?

2 réflexions au sujet de “Le Challenger de Phoenix est-il le tournoi le plus relevé du circuit secondaire ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s