Analyses

Depuis son titre à l’US Open, Emma Raducanu n’arrive pas à enchaîner…

Ce dimanche, la Britannique Emma Raducanu (n°13) s’est inclinée au troisième tour du tournoi WTA 1000 d’Indian Wells. Même si elle a servi pour le match dans le troisième set, la vainqueur de l’US Open a tout de même concédé la défaite face à la Croate Petra Martic (n°79). La pression est-elle trop forte pour l’instant pour que la jeune joueuse de 19 ans puisse enchaîner après son coup d’éclat à New York ?


Emma Raducanu (n°13) a tout donné ce dimanche pour tenter d’enchaîner, pour la première fois lors de cette saison 2022, deux victoires d’affilée. Mais ce n’est pas passé. Pourtant, elle a lutté lors de la première manche, remportée 7 points à 3 au jeu décisif. La Britannique a ensuite servi pour le match, à 5-4 en sa faveur dans la troisième manche. Ce qui ne l’a pas empêchée de perdre les trois derniers jeux de la rencontre pour finalement s’incliner face à la Croate Petra Martic (n°79) en trois sets 6-7 (3), 6-4, 7-5. Face à une adversaire imprévisible, la jeune joueuse de 19 ans a montré quelques fulgurances, qui ont rappelé son formidable parcousrs à New York il y a cinq mois en arrière. Cependant, elle est trop souvent retombée dans ses travers, montrant qu’elle n’a pas encore le physique nécessaire pour évoluer au plus haut niveau. Son physique l’avait d’ailleurs laissée tomber en plein match, il y a quelques jours, lors de son entrée en lice au tournoi WTA 250 de Guadalajara. Voilà un premier axe de progrès pour la joueuse britannique si elle veut jouer les premiers rôles sur le circuit WTA.

Car, depuis son premier titre en Grand Chelem à l’US Open en septembre dernier, Emma Raducanu a du mal à enchaîner les victoires. Simple constat. Cela était pourtant attendu, tant la jeune joueuse britannique avait surpris le monde du tennis en remportant 10 victoires consécutives – elle était en effet passée par les qualifications – pour soulever le tropée à New York. Depuis, elle ne compte que quatre victoires pour sept défaites. Par ailleurs, elle n’a enchaîné deux victoires de rang qu’une seule fois depuis le Grand Chelem new-yorkais : au tournoi WTA 250 de Cluj-Napoca, en octobre dernier, où elle avait atteint les quarts de finale. En 2022, Emma Raducanu n’y arrive simplement pas. Pour son premier tournoi de l’année, à Sydney, elle avait même pris une déculottée face à Elena Rybakina (6-0, 6-1). Elle avait ensuite passé le premier tour de l’Open d’Australie, avant de retomber dans ses travers au match suivant contre Danka Kovinic (6-4, 4-6, 6-3). De retour sur le circuit au tournoi WTA 250 de Guadalajara, la joueuse de 19 ans avait abandonné au beau milieu du troisième set, laissant la victoire à Daria Saville (5-7, 7-6 [4], 4-3). Pour son entrée en lice au deuxième tour du tournoi WTA 1000 d’Indian Wells, Emma Raducanu avait montré du mieux, même s’il lui avait fallu trois sets pour se défaire de Caroline Garcia (6-1, 3-6, 6-1). Et puis, ce dimanche, elle a de nouveau perdu pied, à cause d’une adversaire difficile à jouer.

Si elle veut garder sa place dans le Top 15 au classement WTA, voire espérer mieux, Emma Raducanu devra faire plus que ces deux victoires en deux mois et demi. Il ne faut pourtant pas oublier que c’est sa première saison pleine sur le circuit féminin, et qu’il lui faudra peut-être un peu de temps pour accepter la pression médiatique qui suit logiquement son premier trophée en Grand Chelem. D’autres l’ont subie avant elle, avec plus ou moins de succès. D’ailleurs, l’ancienne championne américaine Chris Evert croit fort en son potentiel. « Je pense que Raducanu a un potentiel élevé », a-t-elle déclaré il y a quelques jours dans des propos relayés par nos confrères d’Eurosport. « Je ne sais pas quand nous allons le revoir parce qu’il y a beaucoup de super joueuses, et je pense qu’elle peut faire progresser son jeu. C’est très humain d’avoir un passage à vide après le gain de son premier Grand Chelem. La plupart des championnes ont connu cette phase, où tout d’un coup, elles ne gagnaient plus et ne dominaient plus comme les gens pensaient qu’elles devraient le faire. » Certains observateurs du tennis remettraient en cause l’engagement de la joueuse de 19 ans dans son sport, tant les sollicitations sont grndes depuis son titre à l’US Open. « Même si elle a signé beaucoup de contrats publicitaires et qu’elle amasse de l’argent, j’ai vraiment l’impression que le tennis est encore sa priorité numéro un », a pourtant constaté Chris Evert. « Je crois qu’elle travaille dur sur son jeu. Mais ça va être dur parce que désormais elle a une cible dans le dos, et toutes les joueuses essaient de la faire tomber. Elles savent qu’elle n’a pas la confiance qu’elle avait à l’US Open ni le même côté assez imprévisible. » Si une petite éclaircie a été vue dans le désert californien, on espère que la joueuse britannique pourra réellement se relancer très vite. Et pourquoi pas dès la semaine prochaine, au tournoi WTA 1000 de Miami ?

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @BNPPARIBASOPEN

À LIRE AUSSI :

Alexander Zverev : une justice à deux vitesses ?

Marta Kostyuk : une victoire, des larmes et la déception envers les Russes

3 réflexions au sujet de “Depuis son titre à l’US Open, Emma Raducanu n’arrive pas à enchaîner…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s