Analyses

Rafael Nadal : son incroyable début de saison à travers les chiffres

En 2022, Rafael Nadal (n°5) semble réaliser le meilleur début de saison de sa carrière. Ce qui peut paraître insolite quand on sait qu’il aura 36 ans dans quelques mois et qu’il est un des vieux briscards du circuit masculin ! Pourtant, certains chiffres ne trompent pas pour montrer qu’il n’avait jamais démarré une année aussi fort. Et dire qu’il y a sept mois, il mettait un terme à l’exercice 2021 pour soigner son pied…


Ce week-end, Rafael Nadal (n°5) s’est imposé au tournoi ATP 500 d’Acapulco, pour la quatrième fois de sa carrière. Au-delà du résultat, le Majorquin affole les compteurs avec des statistiques toujours plus folles, qui démontrent qu’il est en train d’effectuer, à 35 ans, le meilleur début de saison de sa vie. En effet, il a remporté au Mexique le 91ème titre de sa riche carrière, sans perdre le moindre set. Il avait déjà réalisé la même chose au tournoi ATP 250 de Melbourne, quelques jours avant l’Open d’Australie, ce qui est donc une première pour lui sur dur. Auparavant, il n’avait remporté que deux trophées sur dur sans concéder une manche : le Masters 1000 d‘Indian Wells en 2007 et – déjà – le tournoi ATP 500 d’Acapulco en 2020. Ce nouveau trophée porte le total de victoires du joueur espagnol à quinze depuis le début de l’année 2022, pour… aucune défaite ! S’il n’a pas affronté de joueurs très haut classés à Melbourne, il a ensuite battu Denis Shapovalov (n°14), Matteo Berrettini (n°6) et Daniil Medvedev (n°1) pour conquérir son 21ème titre en Grand Chelem lors de l’Open d’Australie.

Du côté d’Acapulco, Rafael Nadal n’a pas tremblé une seule fois. Sur son parcours, il a tout de même éliminé des joueurs comme Daniil Medvedev en demi-finales (6-3, 6-3) et Cameron Norrie (n°12) en finale (6-4, 6-4). « Pour moi, le plus important aujourd’hui, c’est d’avoir gagné un tournoi qui a du prestige dans le monde du tennis où cinq des six meilleurs joueurs du monde étaient engagés au départ », a confié le joueur de 35 ans en conférence de presse une fois le titre remporté. « C’est incroyable comme les choses peuvent changer du jour au lendemain, de ne pratiquement pas pouvoir s’entraîner à la période fantastique que je traverse actuellement. J’ai maintenu une bonne attitude et une bonne capacité de travail durant tout ce temps, c’est certain, mais je n’aurais jamais imaginé être dans cette position. Je suis réellement heureux et je profite de chaque moment. Peut-être que j’ai plus conscience de la valeur de ces victoires désormais que quand j’étais un gamin de 18 ans. » Notez par ailleurs que c’est la première fois de sa carrière qu’il glane trois titres aussi tôt dans une saison. Il bat ainsi son précédent record, qui datait de 2013, quand il avait fait la passe de trois au mois de mars, après avoir remporté le Masters 1000 d‘Indian Wells.

Une autre statistique est édifiante concernant le taureau de Manacor, qui ne cesse de nous surprendre. Depuis le Masters 1000 de Rome en 2019, il n’a plus perdu une seule finale ! Ainsi, il vient de porter son record à onze finales remportées de manière consécutive, ce qui représente la troisième plus longue série de victoires en finale sur le circuit ATP depuis 1990 (Rafael Nadal est déjà placé en deuxième position, avec aucune défaite en finale entre Monte-Carlo en 2005 et Roland-Garros en 2006, quand il avait gagné 14 finales d’affilée). Seul Roger Federer (n°29) avait fait mieux avec 24 victoires en finale sans aucune défaite, entre le tournoi de Vienne en 2003 et le tournoi de Bangkok en 2005. En parlant du joueur suisse, il reste le plus titré des membres du Big Three, avec 103 couronnes. Mais Rafael Nadal pourrait se rapprocher de lui, avec ses 91 titres. Juste derrière, Novak Djokovic (n°2) compte 86 trophées. A eux seuls, ces trois mastodontes ont ainsi glané la modique somme de 280 titres ! Et, à l’image du Majorquin, ils ne semblent jamais être rassasiés.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @AbiertoTelcel

À LIRE AUSSI :

Sergiy Stakhovsky s’est enrôlé dans l’armée pour défendre son pays, l’Ukraine

Jiri Vesely, finaliste à Dubaï et étonnante bête noire de Novak Djokovic

4 réflexions au sujet de “Rafael Nadal : son incroyable début de saison à travers les chiffres”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s