En Bref

Est-ce que 2022 sera l’année du tennis polonais ?

Après un début de millénaire assez mitigé, 2022 et les années à venir pourraient permettre au tennis polonais d’écrire de bien belles pages sur la scène du tennis international, situation totalement inédite ! Honneur aux dames, avec en tête de file, une jeune joueuse en pleine progression, Iga Świątek (n°8). Elle a déjà gagné un tournoi du Grand Chelem (Roland-Garros en 2020), un titre en WTA 1000 (Rome en 2021) et a participé aux WTA Finals la saison dernière.  La joueuse originaire de Varsovie a été très régulière en 2021 (huitièmes de finale au minimum dans tous les tournois du Grand Chelem), mais  elle va devoir passer un nouveau cap en 2022. Pour cela, elle a changé d’entraîneur et travaille avec Tomasz Wiktorowski, l’ancien coach d’Agnieszka Radwanska. Avec lui, en apprenant à gérer mieux ses émotions (elle travaille avec une psychologue depuis de nombreuses années) et en jouant un peu plus de tournois (seulement 16 en 2021), elle a toutes les armes dans sa raquette pour regagner un autre Grand Chelem dès cette année. Elle est une grande fan de Rafael Nadal (n°5) et son parcours devrait l’inspirer ! Iga Świątek n’est pas la seule polonaise  à potentielle sur le circuit WTA : deux autres joueuses qui partagent le même prénom ont des ambitions. Magda Linette (n°67), l’éternelle numéro 2 polonaise, après une année 2021 assez terne (elle a perdu une trentaine de places au classement) doit se relancer. Magdalena Fręch (n°97 – son meilleur classement) doit continuer à pratiquer un tennis plus offensif afin de progresser encore. Coté messieurs, on ne présente plus Hubert Hurkacz (n°11). L’année 2021 a été pleine pour lui : victoire au Masters 1000 de Miami en mars, demi-finales à Wimbledon en éliminant le maitre des lieux Roger Federer, victoire au tournoi ATP 250 de Metz et enfin première participation aux ATP Finals de Turin. Grand serveur et joueur puissant, il a parfois du mal à changer de tactique en cours de match quand il coince. S’il  arrive à muscler son jeu, il devrait être tout en haut de l’affiche sur 2022.  Kamil Majchrzak (n°77) vient lui aussi d’atteindre son meilleur classement et ne compte pas en rester là. Après avoir écumé les tournois du circuit Challenger depuis plusieurs années (freiné par quelques blessures), son classement va lui permettre d’entrer directement dans les tableaux ATP et de montrer son jeu complet. Enfin, Kacper Zuk (n°172), âgé de 23 ans, autre membre de l’équipe polonaise de Coupe Davis, a le potentiel pour entrer dans le Top 100. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s