Analyses

Carlos Alcaraz, nouveau roi de Rio, ne compte pas s’arrêter là

Après son premier titre l’été dernier et son parcours incroyable lors de l’US Open, on attendait la confirmation. Elle n’a pas tardé à venir pour Carlos Alcaraz (n°20), qui a remporté ce dimanche le tournoi ATP 500 de Rio. Là où tout avait commencé pour lui sur le circuit ATP, il y a deux ans. Une victoire qui lui permet de (déjà) entrer dans le Top 20.


En 2020, Carlos Alcaraz (n°20) remportait à 16 ans son premier match sur le circuit ATP. C’était déjà au tournoi ATP 500 de Rio, et il était alors colassé 406ème joueur mondial. Ce dimanche, l’Espagnol de 18 ans est devenu le plus jeune vainqueur d’un tournoi ATP 500 depuis la création de cette catégorie en 2009. En finale du tournoi ATP 500 de Rio, il a pris la mesure de l’Argentin Diego Schwartzman (n°13), pourtant tête de série n°2, en deux sets 6-4, 6-2. « Je ne peux pas y croire, honnêtement », a déclaré le joueur ibère lors de l’interview sur le court. « Cela a été une excellente semaine pour moi en jouant à un excellent niveau. C’était mon premier tournoi sur terre battue depuis longtemps, donc je suis vraiment content de la performance cette semaine. C’est une sensation incroyable. » Pour l’emporter en moins d’une heure et demie (1h27), Carlos Alcaraz a converti cinq des six balles de break qu’il a obtenues et il a remporté 55% de points en retour. Il a ainsi constamment mis la pression sur les épaules de son adversaire, qui a souvent été le premier à craquer à l’échange.

Carlos Alcaraz a montré une maturité exceptionnelle pour un jeune homme de 18 ans. Au lieu de laisser la pression de jouer une grande finale l’atteindre, il a utilisé sa puissance, ses amorties et ses montées au filet pour terminer le travail. « Je pense que c’est mon jeu », a-t-il expliqué après la victoire. « C’est le fait de jouer avec beaucoup de variété. C’était la clé pour gagner le match. Je sais comment Diego joue et c’était vraiment important pour moi. » Après avoir perdu un set lors du deuxième tour, il a ensuite connu un tournoi complet, mais un peu insolite. A cause de la pluie qui s’est abattue sur le Brésil, il a dû disputer deux rencontres samedi, son quart et sa demi-finale. Lors du premier match, il a éliminé l’Italien Matteo Berrettini (n°6), tête de série n°1, en trois sets 6-2, 2-6, 6-2 ; il a ensuite enchaîné par une victoire contre Fabio Fognini (n°38), en deux sets 6-2, 7-5. Après avoir passé 3h47 sur le court ce jour-là, il pouvait être satisfait de soulever son premier trophée dans un tournoi ATP 500 : « C’est une grande joie après toutes les adversités que j’ai eu à surmonter cette semaine. »

Grâce à ce deuxième titre en carrière, Carlos Alcaraz devient ainsi le plus jeune joueur en activité à entrer dans le Top 20. A 18 ans, 9 mois et 16 jours, il devance même son compatriote Rafael Nadal (n°5), qui était entré dans le Top 20 à 18 ans et 10 mois, alors que Richard Gasquet (n°73) n’y était parvenu qu’à l’âge de 19 ans, tout comme Félix Auger-Aliassime (n°9). « Le but est maintenant de ne plus en sortir », a déclaré le protégé de Juan Carlos Ferrero. « Et petit à petit, continuer à monter. Maintenant, je vais disputer plusieurs tournois que je n’avais pas pu jouer l’année dernière, donc c’est une opportunité pour continuer à monter et grandir. Cette victoire me donne la motivation de continuer à jouer des tournois. » Ce qui est sûr, c’est que le jeune homme ne compte pas s’arrêter là. Dans l’oeil des spécialistes du tennis depuis déjà plus de deux ans, on le voit monter petit à petit. Et il est bien entouré pour pouvoir atteindre les sommets. « Avec moi, il y a Juan Carlos (Ferrero, ndlr), qui a été numéro un mondial et qui peut me dire à quel point il est difficile d’en devenir un », a expliqué le désormais 20ème joueur mondial. « Je suis sur la bonne voie et, si je continue comme ça à faire bien les choses, j’aurai des opportunités pour être numéro un. » L’objectif est clair : devenir numéro un mondial. Avec son talent et sa grinta, il peut le faire. Le monde du tennis, et surtout ses futurs adversaires, sont prévenus.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @RioOpenOficial

À LIRE AUSSI :

Youtubeur et joueur, Jules Marie a fait son retour sur les courts et filme son quotidien

Casper Ruud, le Norvégien aux allures « Nadalesques »

2 réflexions au sujet de “Carlos Alcaraz, nouveau roi de Rio, ne compte pas s’arrêter là”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s