En Bref

Stefanos Tsitsipas et la malédiction des tournois ATP 500

Ce dimanche, Stefanos Tsitsipas (n°4) s’est incliné en deux sets 6-4, 6-2 face à Félix Auger-Aliassime (n°9) en finale du tournoi ATP 500 de Rotterdam. Au-delà du résultat, une statistique a attiré notre attention : alors qu’il a remporté huit titres en onze finales en dehors des tournois de catégorie ATP 500, le joueur grec n’a jamais remporté le moindre titre dans cette catégorie, alors qu’il a disputé huit finales. Pour autant de défaites, donc. Pourtant, le joueur de 23 ans s’est déjà imposé dans des grands tournois, puisqu’il a soulevé le trophée lors du Masters 1000 de Monte-Carlo en 2021 et il avait triomphé aux ATP Finals de Londres en 2019. Mais en ATP 500, ça ne passe pas ! Quelle que soit la surface, soit dit en passant : sur terre battue, comme à Barcelone Stefanos Tsitsipas a perdu deux fois (2018 et 2021) face à Rafel Nadal (n°5) ; sur dur, comme à Dubaï (contre Roger Federer en 2019 et Novak Djokovic en 2020), Pékin (face à Dominic Thiem en 2019) ou Acapulco (contre Alexander Zverev en 2021) ; en indoor, comme à Rotterdam dimanche. Il n’y a guère que sur gazon, qui n’est pas une surface où son jeu s’exprime le mieux, que le joueur grec n’a pas encore disputé de finale en ATP 500. En tout cas, il sera désormais attendu dans cette catégorie de tournois, lui qui a remporté pas moins de cinq de ses sept titres en ATP 250.

1 réflexion au sujet de “Stefanos Tsitsipas et la malédiction des tournois ATP 500”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s