Analyses

Jiri Lehecka incarne-t-il le renouveau du tennis tchèque ?

Âgé de 20 ans, Jiri Lehecka (n°137) représente les espoirs du tennis tchèque de trouver un successeur à Tomas Berdych. Avec son compatriote Tomas Machac (n°117), qui a un an de plus que lui, il devrait bientôt faire son entrée dans le Top 100. En tout cas, il en a le potentiel quand on voit comment il a éliminé Denis Shapovalov (n°12) il y a deux jours au tournoi ATP 500 de Rotterdam.


Mardi, pour son quatrième match sur le circuit ATP, le Tchèque Jiri Lehecka (n°137) a créé la surprise. Au premier tour du tournoi ATP 500 de Rotterdam, il a ainsi éliminé le Canadien Denis Shapovalov (n°12), tête de série n°5, en deux sets 6-4, 6-4. Influencé par sa soeur, grâce à qui il s’est mis au tennis à l’âge de trois ans, il a raconté son histoire pour le site de l’ATP. « J’avais l’habitude de la regarder jouer et je voulais faire la même chose », a ainsi déclaré le joueur de 20 ans, dont les parents sont tous les deux sportifs. « A cette époque, le tennis était la seule option pour moi, même si en même temps je pratiquais d’autres sports. J’ai eu une enfance remplie de sport et de compétition, mais le tennis a gagné la bataille contre les autres disciplines, ce dont je suis très fier. J’ai une génétique d’athlète, le sport est ma passion de tous les instants. »

Jusqu’à cette première victoire au tournoi ATP 500 de Rotterdam, ces trois premiers essais sur le grand circuit s’étaient soldés par des défaites : lors de la Coupe Davis en 2019 (6-4, 2-6, 6-3 face à Robin Haase), encore une fois en Coupe Davis en 2021 (6-1, 2-6, 6-1 contre Cameron Norrie) et lors de l’Open d’Australie en janvier dernier (défaite au premier tour contre Grigor Dimitrov en quatre sets 6-4, 4-6, 6-3, 7-5). Si on analyse ces résultats, on se rend compte que Jiri Lehecka a toujours réussi à glaner un set, montrant qu’il pouvait hausser son niveau de jeu pour se mettre à hauteur des tous meilleurs. Par ailleurs, ces trois matches lui ont permis d’engranger de l’expérience, qui pourra se révéler importante pour son avenir. « Le match que j’ai eu face à Dimitrov en Australie m’a beaucoup aidé pour celui-ci contre Denis (Shapovalov, ndlr)« , a expliqué l’élève de Michal Navratil. « Chaque match que je joue à ce niveau est bon pour moi, il m’aide à grandir. Notre plan depuis le début de la saison est d’arriver à jouer ces matchs le plus de fois possible, et ainsi de monter petit à petit dans le classement. » De fait, peu de joueurs peuvent se targuer d’avoir battu un membre du Top 15 pour acquérir leur première victoire sur le circuit ATP. « Evidemment, cette victoire me touche beaucoup, c’était un grand match pour moi, je suis content de la performance que j’ai réalisée sur le court », a-t-il ajouté. « C’était clair pour moi que ce serait un match très dur, le 12ème joueur mondial était face à moi, ce n’est jamais facile d’affronter ce type de joueur. »

Ce jeudi, Jiri Lehecka affrontera le Néerlandais Botic Van de Zandschulp (n°51) pour une place en quarts de finale. Qui sait s’il pourra poursuivre sa route à Rotterdam et ainsi continuer son apprentissage au plus haut niveau ? Quoiqu’il en soit, avec son compatriote Tomas Machac (n°117), il représente la relève du tennis tchèque, qui reste nostalgique de l’époque de ces plus grands joueurs, parmi lesquels ont figuré Tomas Berdych et Radek Stepanek. A ce jour, aucun Tchèque ne fait partie du Top 100, même si plusieurs d’entre eux n’en sont pas bien loin : hormis Lehecka et Machac, on peut aussi compter sur la présence de Jiri Vesely (n°122) et Zdenek Kolar (n°146) dans le Top 150 mondial. Si les Tchèques ont perdu une forte présence parmi l’élite ces dernières années, après avoir connu le Top 10 pendant longtemps, cette jeune génération se souvient des meilleurs heures du tennis tchèque. « Quand j’étais enfant, je me souviens d’avoir vu la République tchèque gagner plusieurs Coupes Davis et jouer des qualifications incroyables, des matchs que l’on ne peut pas effacer », s’est souvenu Jiri Lehecka à propos des années 2012 et 2013. « Chaque fois qu’ils jouaient, j’étais là, je les regardais à la télévision, imaginant qu’un jour je pourrais être sur le court à leur place. Pour moi, cette génération a été une source d’inspiration. » Au point de lui donner envie de disputer les plus grands tournois et d’avoir un rôle à jouer au plus haut niveau ? Seul l’avenir le dira.

Article rédigé par Yannick Giammona
Crédit photos : @abnamrowtt

À LIRE AUSSI :

Juan Martin Del Potro a vécu une (dernière ?) soirée inoubliable

Adrian Mannarino, un envol (trop) tardif ?

2 réflexions au sujet de “Jiri Lehecka incarne-t-il le renouveau du tennis tchèque ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s