AusOpen

Une nuit en bleu à l’Open d’Australie : Adrian Mannarino impressionnant, Tan et Moutet pas si loin…

Si vous dormiez, sachez qu’il s’est passé pas mal de choses dans le clan français ce mercredi ! Il y a eu la belle victoire d’Adrian Mannarino (n°69), pleine d’autorité, ainsi que les défaites de Corentin Moutet (n°100) et Harmony Tan (n°107), pleines d’espoir. On vous résume tout ce qui s’est passé pour cette troisième journée de compétition à Melbourne !


La belle perf d’Adrian Mannarino

C’est la performance du jour à l’Open d’Australie ! Loin d’être favori, le Français Adrian Mannarino (n°69) s’est imposé avec tout son talent face à Hubert Hurkacz (n°11) en trois sets 6-4, 6-2, 6-3. Jamais inquiété, c’est le joueur tricolore qui a mené les débats, se montrant à la fois impressionnant et tout en maîtrise. Âgé de 33 ans, il s’est donc qualifieé pour la troisième fois de sa carrière pour le troisième tour à Melbourne. Si le Polonais a été méconnaissable, enchapinant les fautes directes et ne convertissant qu’une seule balle de break en neuf occasions, c’est bien Mannarino qui a sorti le match rêvé. Agressif, il a frappé 26 coups gagnants, remportant par ailleurs  15 points sur 21 au filet. Une tactique payante, donc. Au prochain match, il pourra continuer à rêver, pourquoi pas d’une nouvelle deuxième semaine en Grand Chelem, face au Russe Aslan Karatsev (n°15), qui a eu besoin de quatre sets pour se qualifier mais qui semble en forme, après avoir remporté le tournoi ATP 250 de Sydney la semaine dernière.

Harmony Tan et Corentin Moutet, pas de chance…

Harmony Tan (n°107) pourra nourrir des regrets. En effet, elle a été loin d’être ridicule face à Elina Svitolina (n°17), une des têtes d’affiches du circuit féminin. Touchée au mollet gauche, elle a dû abandonner un jeu avant la fin, à 1-5 dans le troisième set, étant même évacuée de la Margaret Court Arena sur un fauteuil roulant. Julien Benneteau, présent avec la mère de la joueuse en tribunes, lui ont exhorté de stopper le massacre, ce que la Tricolore a eu du mal à la faire. Et on peut la comprendre parce qu’avant le drame, elle avait produit du beau jeu pour notamment remporter la deuxième manche 7 jeux à 5. De son côté, Svitolina a eu du mal à s’adapter au jeu atypique de Tan, se montrant souvent impatiente face à la régularité adverse. Elle devra faire mieux, au prochain tour, contre la Biélorusse Victoria Azarenka (n°25). Corentin Moutet (n°100) pourra lui aussi avoir des remords. Mais au moins, il aura tout donné pendant les 4h49 de jeu. Opposé à l’Américain Sebastian Korda (n°43), il s’est incliné 10 points à 6 au super tie break du cinquième set, au bout du suspense. Score final : 3-6, 6-4, 6-7 (2), 7-5, 7-6 (6). Sur le Court 8, Moutet aura produit du beau jeu durant cette rencontre, ce qui n’aura malheureusement pas suffi. Jamais en position de l’emporter, le joueur tricolore a été rattrapé par la fatigue dans la cinquième manche, lui qui avait une occasion de conclure à 5-4 dans le quatrième. Perclu de crampes, il a tout de même montré un mental d’acier pour s’accrocher jusqu’au dénouement final. Dommage. « Ça fait mal de perdre comme ça, c’est dur physiquement et dans la tête aussi, mais je vais continuer à m’entraîner », a déclaré le gaucher après sa dure défaite. « J’aurais aimé la victoire aujourd’hui pour avoir cette récompense, ce petit truc en plus, mais je sais que je fais les bonnes choses. Je suis fier de moi aujourd’hui, je suis fier de tout le travail que j’accomplis. Le résultat, c’est une récompense, je ne l’ai pas eu aujourd’hui donc c’est frustrant, mais je sais que je fais bien le travail donc j’aurai mon heure. »

Benjamin Bonzi logiquement éliminé

La défaite de Benjamin Bonzi (n°63) au deuxième tour de l’Open d’Australie peut paraître plus logique. Opposé au Russe Karen Khachanov (n°30), le Tricolore ne s’est pas montré assez constant pour pouvoir inquiéter plus que cela son adversaire. Résultat, il s’est incliné en trois sets 6-4, 6-0, 7-5. Notons qu’il a tout de même tenu le rythme lors du premier set, mais il a eu du mal à en encaisser la perte. Conséquence, il a été inexistant dans la deuxième manche. S’il s’est bien repris dans le dernier acte, c’était peut-être déjà trop tard, même s’il a prouvé qu’il était désormais bien à sa place dans le Top 100. Ce sera donc Khachanov qui aura, au troisième tour, le privilège d’affronter l’Espagnol Rafael Nadal (n°5).

Garcia et Mladenovic de nouveaux réunies

De nouveau réunies en double, Caroline Garcia et Kristina Mladenovic peuvent-elles rêver d’un beau parcour, voire d’un nouveau titre en Grand Chelem ? Rappelons que les deux joueuses françaises s’étaient imposées en semble à Roland-Garros en 2016, avant de se brouiller et de renouer avec la victoire en Fed Cup, en 2019. Ce mercredi, elles ont franchi le premier tour à Melbourne, ce qui restera anecdotique. Au prochain match, elles pourraient déjà avoir un premier test avec les têtes de série n°3, Veronika Kudermetova et Elise Mertens. Nous verrons alors si elles peuvent nourrir de belles ambitions dans ce tournoi.

Crédit photos : @atptour, @FFTennis, @SiolSPORTAL

À LIRE AUSSI :

Une nuit en Bleu à l’Open d’Australie : la longévité de Richard Gasquet, Gaston et Garcia décevants

La nuit des Bleus à l’Open d’Australie : Gaël Monfils facile, Bonzi et Tan premières

2 réflexions au sujet de “Une nuit en bleu à l’Open d’Australie : Adrian Mannarino impressionnant, Tan et Moutet pas si loin…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s